Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

UTTAR PRADESH

Inde : carte administrative

Inde : carte administrative

L'Uttar Pradesh est de loin le plus peuplé des États de la république de l'Inde, avec 166 052 859 habitants au recensement de 2001. Il correspond à la partie centrale de la plaine du Gange et s'étend sur 236 286 kilomètres carrés.

Cette très grande unité politique, cette masse humaine énorme correspond au cœur de l'Hindoustan classique. Le hindī y est la langue dominante ; les grands empires panindiens ont en général incorporé la plus grande partie de la région, qui leur servait de centre vital. Les conquérants britanniques se sont intéressés très tôt à la plaine centrale et l'ont rattachée définitivement à leur domaine sous administration directe après la révolte de 1857. C'est alors qu'ont été constituées les provinces unies d'Āgrā et d'Oudh (United Provinces) qui ont simplement changé de nom pour former, en 1947, l'actuel Uttar Pradesh, c'est-à-dire la province du Nord. En 2000, la partie nord comprise entre l'Himachal Pradesh et le Népal s'en est détachée pour former un nouvel État, l'Uttarakhand (d'abord appelé Uttaranchal).

L'État est également très homogène du point de vue physique : la plaine s'étend à perte de vue, monotone, avec son paysage de champs ouverts piquetés d'arbres et les taches vertes des villages entourés de bosquets. C'est l'une des plus grandes régions agricoles du monde, l'une des plus peuplées et des plus denses (plus de 700 hab./km2).

Avant même la naissance de l'Uttarakhand, l'essentiel de l'État était constitué par la plaine du Gange. Dans celle-ci, il existe une opposition majeure entre l'est et l'ouest. La moitié orientale est très pluvieuse (de 1 000 à 2 000 mm de pluie annuelle) et l'hiver y reste assez chaud, les températures nocturnes ne tombant que rarement au-dessous de 12 à 10 0C. C'est donc le riz en culture d'été qui occupe la superficie la plus importante ; il est accompagné de cultures de canne à sucre et de céréales diverses, comme les millets et le maïs ainsi que de pommes de terre et de coton. En hiver, le blé est cultivé sous irrigation. L'ouest de la plaine est plus sec, puisque la pluviosité peut être inférieure à 1 000 millimètres, et l'hiver y est nettement plus froid, moins de 10 0C la nuit très souvent en décembre et en janvier. C'est en partie ce climat qui explique que le blé, cultivé en hiver, devienne la céréale prépondérante, et que l'irrigation soit très utile, en été comme en hiver. Elle a été développée à partir de canaux étalant l'eau des grands cours d'eau issus de l'Himālaya, Gange et Jamna notamment, et aussi grâce au creusement de milliers de puits profonds, munis de pompes à moteur Diesel ou électrique (puits tubés). L'élevage constitue une activité majeure.

Dans toute la plaine, il existe des nuances plus fines. Certaines sont d'origine physique : ainsi, partout on voit s'opposer les hautes terrasses sèches, avec des concrétions calcaires dans les sols, et la plaine d'inondation actuelle, plus humide, mais menacée par les crues. D'autres nuances doivent davantage à l'histoire et au peuplement. Les frontières des anciens royaumes sont encore sensibles, comme celle de l'Oudh, marqué par un régime social très inégalitaire. Les castes dominantes sont différentes dans les diverses parties de la plaine et, suivant leur degré d'intérêt pour les biens matériels, l'agriculture est plus ou moins efficace.

La scolarisation et l'alphabétisation, notamment des filles, en milieu rural demeurent un défi pour les autorités de l'État.

Plus récente et plus modeste, l'industrie n'est pas absente de la région. L'artisanat est développé partout, avec des concentrations plus importantes dans certaines régions, notamment[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Inde : carte administrative

Inde : carte administrative

Autres références

  • ĀGRĀ

    • Écrit par François DURAND-DASTÈS
    • 265 mots
    • 2 médias

    Ville de l'Union indienne (État d'Uttar Pradesh), située dans l'ouest de la plaine du Gange, densément peuplée et constituant avec le seuil qui la sépare de la vallée de l'Indus une vieille région historique où se sont très souvent centrées les grandes constructions politiques...

  • AOUDH, OUDH ou AVADH

    • Écrit par Roland BRETON
    • 254 mots

    Région de la plaine du Gange dont le nom vient de celui de la ville antique d'Ayodhya, capitale du royaume de Kosala, dont Rāmā, conformément à l'épopée du Rāmāyana, fut le souverain. Après avoir suivi les vicissitudes historiques complexes de cette plaine et vu d'autres capitales naître dans la...

  • BÉNARÈS

    • Écrit par François DURAND-DASTÈS
    • 287 mots
    • 1 média

    L'une des grandes villes de l'Inde, Bénarès (ou Bānaras ou Vārānasi) est située dans la plaine du Gange. Son rôle de capitale religieuse de l'hindouisme, du bouddhisme et du judaïsme en a fait un grand centre de pèlerinage depuis plusieurs millénaires. Il est bénéfique de mourir...

  • INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par Philippe CADÈNE, François DURAND-DASTÈS, Georges MASCLE
    • 16 437 mots
    • 10 médias
    ...toutefois que celui-ci n'entraîne une intégration dans un territoire plus vaste. C'est par exemple le cas du cœur de la plaine indo-gangétique, l'État de l'Uttar Pradesh, qui doit à ses sols d'avoir une agriculture anciennement active, bien que mise en place dans des conditions variées ; l'accumulation...

Voir aussi