TYMPAN, architecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surface comprise entre la voussure intérieure et le linteau d'un portail. La forme du tympan varie en fonction de celle des voussures qui peuvent avoir un tracé en plein cintre, brisé, polylobé, en accolade ou en anse de panier. Le tympan pourrait rester vide sans inconvénient pour la solidité du portail, la voussure jouant le rôle d'un arc de décharge. Mais cet espace est généralement clos, soit par une maçonnerie appareillée (Le Dorat), soit plus fréquemment par des dalles légères (portail méridional de Moissac). Le tympan offre une surface privilégiée pour le déploiement de la sculpture ou même de la mosaïque ou de la peinture, mais il peut être aussi conçu comme un remplage évidé (portails de la façade occidentale de la cathédrale de Reims). Le tympan est un élément constitutif mais non essentiel du portail, et ceux de certaines églises de Saintonge et du Poitou n'ont que des voussures reposant sur les montants verticaux ou piédroits (Aulnay-de-Saintonge).

Notre-Dame de Rouen

photographie : Notre-Dame de Rouen

photographie

Scènes de la Passion et de la Résurrection sur le tympan du portail (transept sud) de la cathédrale de Rouen (XIIIe siècle). 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

—  Maryse BIDEAULT

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TYMPAN, architecture  » est également traité dans :

ACROPOLE D'ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 8 212 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Acropole géométrique et archaïque »  : […] On ignore comment cette Acropole mycénienne, capitale d'une petite principauté, périclita entre 1200 et 1000. À en juger par les tombes submycéniennes et protogéométriques trouvées entre l'Aréopage et l'Éridanos, il n'y a pas eu solution de continuité à Athènes : le site n'a pas cessé d'être habité, mais la royauté centralisatrice a dû disparaître, et avec elle les bâtiments de l'Acropole qui la s […] Lire la suite

APOCALYPSE DE JEAN

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 6 530 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La sculpture romane »  : […] C'est aussi au xii e  siècle que les thèmes apocalyptiques s'expriment par les plus belles sculptures. On a fait remarquer que la figure du Christ en majesté, entouré de toute la cour céleste, avait quitté le fond de l'abside pour venir sur l'arc triomphal. Maintenant elle sort et s'installe au tympan du grand portail des églises pour y accueillir les fidèles. Il en est ainsi à Saint-Jacques-de-C […] Lire la suite

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 708 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'art gréco-romain et médiéval »  : […] Cette inspiration, qui fait du décor de la vie quotidienne l'image des rapports de proximité, d'intérêt et de sympathie entre l'homme et l'animal, se retrouve dans le mobilier zoomorphe de diverses époques : Égypte ancienne, Renaissance française, style Chippendale anglais. L'animal ou une partie du corps de l'animal, est support, gardien et compagnon des fauteuils et des lits. Il est remarquable […] Lire la suite

CONQUES ABBAYE SAINTE-FOY DE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 1 014 mots
  •  • 2 médias

La chronique de l'abbaye Sainte-Foy de Conques (Aveyron) , composée au xi e siècle, parle d'un premier monastère bénédictin fondé de 790 à 795 par Dadon, monastère qui bénéficia très tôt de dotations royales. En 866, les moines de Conques, ayant précédemment échoué dans leur tentative de s'approprier les reliques de saint Vincent à Valence (Espagne), réussirent à s'emparer de celles d'une jeune f […] Lire la suite

GISLEBERTUS (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 480 mots
  •  • 1 média

Le nom de Gislebertus, gravé sur le tympan de la cathédrale Saint-Lazare d'Autun, éclate comme le cri de triomphe d'un artiste fier de son œuvre. Il s'impose aujourd'hui à tout fervent de sculpture romane comme celui d'un artiste des plus étranges. Nous ignorons tout de lui, seule son œuvre palpitante et frémissante de vie proclame, de l'abside au tympan de la cathédrale, son génie. Il apparaît su […] Lire la suite

PORTAIL

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 183 mots
  •  • 1 média

On entend généralement par le terme de portail l'ensemble architectural qui s'organise autour d'une porte. Dans sa forme la plus simple, le portail se compose de montants verticaux ou piédroits qui encadrent la porte elle-même et qui supportent soit une poutre transversale, le linteau, soit un arc. À cela peuvent venir s'ajouter des éléments annexes tels que le tympan , fait généralement de dalles […] Lire la suite

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La sculpture monumentale »  : […] À la fin du xi e  siècle, c'est-à-dire au moment où apparaît l'église romane pleinement constituée, la sculpture met au point ses programmes iconographiques, ses formes et ses principes de composition. Cette coïncidence chronologique n'est pas fortuite : elle exprime l'interdépendance entre l'architecture et la sculpture, qui tient aux caractères mêmes du style. Les chapiteaux continuent à retenir […] Lire la suite

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « TYMPAN, architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tympan-architecture/