Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TYMPAN, architecture

Notre-Dame de Rouen

Notre-Dame de Rouen

Surface comprise entre la voussure intérieure et le linteau d'un portail. La forme du tympan varie en fonction de celle des voussures qui peuvent avoir un tracé en plein cintre, brisé, polylobé, en accolade ou en anse de panier. Le tympan pourrait rester vide sans inconvénient pour la solidité du portail, la voussure jouant le rôle d'un arc de décharge. Mais cet espace est généralement clos, soit par une maçonnerie appareillée (Le Dorat), soit plus fréquemment par des dalles légères (portail méridional de Moissac). Le tympan offre une surface privilégiée pour le déploiement de la sculpture ou même de la mosaïque ou de la peinture, mais il peut être aussi conçu comme un remplage évidé (portails de la façade occidentale de la cathédrale de Reims). Le tympan est un élément constitutif mais non essentiel du portail, et ceux de certaines églises de Saintonge et du Poitou n'ont que des voussures reposant sur les montants verticaux ou piédroits (Aulnay-de-Saintonge).

— Maryse BIDEAULT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Notre-Dame de Rouen

Notre-Dame de Rouen

Autres références

  • ACROPOLE D'ATHÈNES

    • Écrit par Bernard HOLTZMANN
    • 8 215 mots
    • 9 médias
    ...phases de construction : les fondations des murs sont en calcaire de l'Acropole, tandis que ceux de la colonnade qui les entoure sont en calcaire de Cara. À ces deux phases correspondraient également des sculptures tympanales différentes : à la première, le groupe de la lionne déchirant un taureau ; à la...
  • APOCALYPSE DE JEAN

    • Écrit par Jean HADOT
    • 6 538 mots
    • 3 médias
    ...Christ en majesté, entouré de toute la cour céleste, avait quitté le fond de l'abside pour venir sur l'arc triomphal. Maintenant elle sort et s'installe au tympan du grand portail des églises pour y accueillir les fidèles. Il en est ainsi à Saint-Jacques-de-Compostelle, à Saint-Trophime d'Arles, au portail...
  • BESTIAIRES

    • Écrit par Françoise ARMENGAUD, Daniel POIRION
    • 10 728 mots
    • 11 médias
    ...très abondant symbolisme biblique, une figure se répète avec une rigueur et une insistance remarquable, et constitue un des motifs les plus familiers des tympans des églises ; il s'agit d'un groupe de quatre « vivants » dont trois animaux, représentés tantôt distincts les uns des autres, tantôt réunis en...
  • CONQUES ABBAYE SAINTE-FOY DE

    • Écrit par Maryse BIDEAULT
    • 1 014 mots
    • 2 médias

    La chronique de l'abbaye Sainte-Foy de Conques (Aveyron), composée au xie siècle, parle d'un premier monastère bénédictin fondé de 790 à 795 par Dadon, monastère qui bénéficia très tôt de dotations royales. En 866, les moines de Conques, ayant précédemment échoué dans leur tentative...

  • Afficher les 7 références

Voir aussi