TUVALU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tuvalu : carte physique

Tuvalu : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tuvalu : drapeau

Tuvalu : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau


Nom officielTuvalu (TV)
Chef de l'Étatla reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Iakoba Taeia Italeli (depuis le 16 avril 2010)
Chef du gouvernementEnele Sopoaga (depuis le 1er août 2013)
Note :
Capitalele siège du gouvernement se trouve à Vaiaku, sur l'île de Fongafale, dans l'atoll de Funafuti
Langue officielleaucune
Unité monétairedollar australien (AUD)
Population10 500 (estim. 2018)
Superficie (km2)25,6

Un micro-État polynésien

La modeste population de Tuvalu (11 200 habitants en 2011) s'entasse (430 hab./km2) sur ces îles basses depuis l'installation des premiers Polynésiens (probablement chassés des Samoa et des Tonga) au début du Ier millénaire avant J.-C. Parlant une langue polynésienne (et assez peu l'anglais, pourtant langue officielle) sauf dans l'atoll de Nui peuplé de Gilbertins, protestants à 97 p. 100, les Tuvaluans ont largement conservé leurs traditions de vie et d'activités communautaires (pêche, construction de maisons, etc.).

L'archipel a été entrevu dès 1568 par l'Espagnol Alvaro de Mendana lors de son premier voyage. Dans la seconde moitié du xixe siècle, il a subi les razzias des « négriers » chiliens et péruviens à la recherche de main-d'œuvre pour les mines et l'exploitation du guano. Ces prélèvements massifs menacèrent d'extinction les populations insulaires, décimées de surcroît par l'irruption de maladies nouvelles. L'établissement d'un protectorat britannique sous le nom d'îles Ellice en 1892 l'a ensuite préservé des prédateurs chiliens et péruviens et, en 1916, les Ellice ont rejoint les îles Gilbert dans le cadre d'une colonie des Gilbert et Ellice.

La Seconde Guerre mondiale amena en 1942 d'importantes troupes américaines aux Ellice pour faire face à la pénétration japonaise dans les Gilbert. La décolonisation commença avec un référendum qui, en 1974, décida la séparation d'avec les Gilbert (pour cause d'incompatibilité ethnique entre les Polynésiens de Tuvalu et les Micronésiens des Gilbert), suivi en 1978 par une accession à l'indépendance au sein du Commonwealth et l'adoption du dollar australien comme monnaie. Les relations avec le monde extérieur se font pour l'essentiel par le port de Funafuti, où un wharf en eau profonde a été mis en service dès 1980.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TUVALU  » est également traité dans :

FUNAFUTI

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 286 mots
  •  • 1 média

L’atoll de Funafuti (de loin le plus grand des neuf atolls de Tuvalu, avec ses 275 km 2 de lagon et sa profondeur atteignant 57 mètres) est considéré comme la capitale de Tuvalu . Les bâtiments administratifs se trouvent dans le village de Vaiaku (516 habitants en 2002), situé sur la petite île de Fongafale, l'un des trente-trois îles et îlots qui s'égrènent sur la barri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaiaku/#i_82731

KIRIBATI

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 1 582 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un archipel micronésien »  : […] Le Kiribati a été peuplé il y a quelque deux mille ans par des populations d'origine micronésienne, qui parlent aujourd'hui le gilbertin et l'anglais, les deux langues nationales. Du fait de l'isolement, les sociétés insulaires prennent des caractéristiques particulières dans chaque île, depuis les communautés structurées autour d'un Big Man (titre de chef mi-électif mi-héré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiribati/#i_82731

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les types d'îles »  : […] Les îles du Pacifique s'individualisent d'abord par leur taille. Si on laisse de côté l'Australie, véritable continent presque aussi grand que l'Europe, on peut les classer en trois catégories selon leur superficie : – Les très grandes îles sont au nombre de trois : la Nouvelle-Guinée (771 900 km 2 ), beaucoup plus étendue que la France, et les deux grandes îles de la N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-physique/#i_82731

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 725 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Une croissance démographique rapide »  : […] Alors que, à la fin du xix e  siècle, les populations indigènes d'Océanie étaient encore en recul, et paraissaient même parfois vouées à l'extinction, les premières décennies du xx e  siècle ont vu un total renversement de la tendance qui n'a fait que se confirmer et se renforcer depuis lors, au p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-humaine/#i_82731

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires »  : […] La partie européenne de la guerre n'a certes pas été sans conséquences importantes pour les îles du Pacifique, avec l'envoi massif de troupes et de matériel depuis les colonies et dominions britanniques, avec le ralliement des territoires français à la France libre et la création d'un deuxième bataillon du Pacifique (après celui de 1916), qui s'illustra notamment à Bir Hakeim et en Italie. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-histoire/#i_82731

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HUETZ DE LEMPS, « TUVALU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuvalu/