TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Galle bactérienne : balais de sorcière

Galle bactérienne : balais de sorcière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Galles d'insectes

Galles d'insectes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Galle de nématodes

Galle de nématodes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Galle bactérienne : nodules symbiotiques dus à Rhizobium

Galle bactérienne : nodules symbiotiques dus à Rhizobium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les tumeurs des végétaux

Les tumeurs vraies des végétaux sont de véritables cancers qui, comme ceux des animaux, ont une étiologie extrêmement variée : origine virale, génétique (tumeurs d'hybrides), hormonale (tissus anergiés) ou bactérienne (crown-gall). Dans cet ensemble, le crown-gall est le mieux connu et l'un des deux seuls exemples de cancers provoqués par l'inoculation d'une bactérie. Le second exemple correspond à une prolifération anormale de racines due à Agrobacterium rhizogenes dont le déterminisme est très analogue à celui du crown-gall. L'ensemble des travaux auxquels ce dernier a donné lieu depuis les années 1940 constitue une excellente illustration de l'analyse d'une pathologie complexe, tributaire dans sa progression de l'apport de technologies nouvelles. Le crown-gall constitue, en outre, un modèle relativement simple de tumorisation qui a permis la mise au point de vecteurs de transfert de gènes et l'obtention de plantes génétiquement modifiées.

Le crown-gall

La maladie doit son nom de galle du collet ou crown-gall à l'apparition de tumeurs volumineuses au collet de diverses plantes (arbres fruitiers, betterave, chrysanthème...). L'agent pathogène est une bactérie ciliée Gram négative du sol, isolée par Smith et Townsend en 1907 et appelée depuis Agrobacterium tumefaciens La tumorisation, qui n'est possible que s'il y a blessure, atteint surtout des dicotylédones et est dépourvue de spécificité. La nature cancéreuse des tissus de crown-gall a été mise en évidence par leur prolifération indéfinie en culture in vitro en absence du parasite et par l'obtention de tumeurs après le greffage de ces tissus sur un hôte sain (White et Braun, 1942).

Les étapes de la tumorisation

Par une série d'expériences ingénieuses – en jouant sur le moment de l'introduction de la bactérie dans la blessure, sur l'importance de l'inoculum et sur la température d'incubation –, on a pu montrer que la tumorisation comporte trois phases distinctes :

– La première phase, ou conditionnement, correspond à l'évolution de la blessure dont la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : professeur honoraire, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean ROUSSAUX, « TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/