TOOROP JOHANNES THEODORUS dit JAN (1858-1928)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre d'origine javanaise. Né d'un père hollandais qui était fonctionnaire et d'une mère de sang mêlé, Jan Toorop est arrivé en Hollande à l'âge de onze ans. Sa riche personnalité — il semblait, de son vivant, malaisé de parler de cet « artiste excessif et sincère » — a dominé un langage fluent, ondulant, brûlant, celui du désir : langage où la relation entre la forme du contenu et celle de l'expression se traduit en intensités graphiques, rythmiques, chromatiques (par exemple les affiches, Delftsche Slaolie, 1895 ; Het Hoogeland Beekbergen, 1896), où les flux colorés d'étrangetés extra-occidentales fondent une activité productrice d'images chargées de figures souples, minces, maigres, étirées (La Jeune Fille aux cygnes, lithographie, 1892) ; l'art paraît s'y accomplir sans autre finalité que lui-même, à moins que, modifiant la saisie directe pour emprunter quelque repère historique, nous ne soyons amenés à y découvrir une contribution majeure à l'élaboration d'un ensemble nouveau, le modern style. À ce titre, Jan Toorop est le « pendant » hollandais du symboliste belge Fernand Khnopff, son contemporain ; on peut considérer qu'il a introduit dans l'art hollandais un exotisme religieux de nature extatique, phénomène qui le singularise et l'isole de son compatriote Thorn Prikker, dont la contribution à la fois plus dramatique et plus sensuelle à l'art nouveau est tout aussi fondamentale. Comment rendre compte, au moins partiellement, de cette orientation sans évoquer les contacts que Toorop noua pendant sa formation à Delft (École polytechnique, 1879), à Amsterdam (Académie, 1880-1882), à Bruxelles (Académie des beaux-arts, classe de Jan Frans Portaels, 1882-1883) et, dès son affranchissement professionnel, avec Henri Degroux et Ensor, avec le milieu du groupe des XX à Bruxelles (où il expose à partir de 1885 : on lui découvre alors « une nature spiritualisée, complexe, toujours en quête de recherches nouvelles »), avec Verhaeren [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : directeur de l'École nationale supérieure d'architecture et des arts visuels, Bruxelles

Classification

Pour citer l’article

Robert L. DELEVOY, « TOOROP JOHANNES THEODORUS dit JAN - (1858-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/toorop-johannes-theodorus-dit-jan/