TIGRANE II LE GRAND (-121 env.-env. -54)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi d'Arménie (95-54), né vers 121 av. J.-C., mort vers 54 av. J.-C.

Membre de la dynastie fondée au début du iie siècle par Artaxias, Tigrane est le fils ou le frère d'Artavasdès Ier (ou Artavazd). Donné en otage au roi des Parthes Mithridate II, il rachète par la suite sa liberté en cédant soixante-dix vallées bordant la Médie, dans le nord-ouest de l'actuel Iran.

Tigrane II le Grand, monté sur le trône en 95 av. J.-C., commence à étendre son royaume en annexant la Sophène, à l'est du haut Euphrate. Il noue également une alliance avec Mithridate VI Eupator, roi du Pont, dont il épouse la fille Cléopâtre. Les deux souverains envahissent alors la Cappadoce, dans l'est de l'Asie Mineure, mais les Romains parviennent à reprendre le contrôle de la région en 92 av. J.-C.

Tigrane déclare alors la guerre aux Parthes, dont l'empire, situé au sud-est de la mer Caspienne, est temporairement affaibli, après la mort de Mithridate II (vers 87), par des dissensions internes et les invasions des Scythes. Tigrane reconquiert les vallées qu'il avait cédées et dévaste une grande partie de la Médie. Il réduit également en vassalité les rois de l'Atropatène (actuel Azerbaïdjan), de la Gordyène et de l'Adiabène (toutes deux situées sur le haut Tigre) ainsi que de l'Osroène. Tigrane annexe ensuite le nord de la Mésopotamie, tandis que, dans le Caucase, les rois d'Ibérie (auj. en Géorgie) et d'Albanie reconnaissent sa suzeraineté. En 83 av. J.-C., les Syriens, las des luttes dynastiques que se livrent les Séleucides, offrent la couronne à Tigrane. En 78-77, ce dernier occupe derechef la Cappadoce. Il prend alors le titre de « roi des rois » et fait construire une nouvelle capitale royale, Tigranocerte, à la frontière entre l'Arménie et la Mésopotamie, le site réel n'étant pas identifié avec certitude. Il y entasse toutes ses richesses et fait venir les habitants de douze cités grecques de Cappadoce, de Cilicie et de Syrie. L'Arménie est alors, pour un temps seulement, le plus puissant État de la partie orientale de l'Empire romain.

En 72, les

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  TIGRANE II LE GRAND (~121 env.-env. ~54)  » est également traité dans :

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 742 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'Arménie antique »  : […] de Zareh, Artaxias unifie l'Arménie et en agrandit les frontières. En 95 avant J.-C., Tigrane, son successeur, monte sur le trône et devient rapidement Tigrane le Grand, prestigieux fondateur de l'empire d'Arménie qui s'étendra de la mer Noire à la Caspienne et à la Méditerranée. Mais, en 66 avant J.-C., cet empereur arménien épris d'hellénisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_95184

MITHRIDATE VI EUPATOR (-132--63) roi du Pont

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 1 956 mots

Dans le chapitre « La troisième guerre mithridatique (74-63 av. J.-C.) »  : […] mais fut tenu en échec par la cavalerie adverse. Il dut passer l'hiver 72-71 avant J.-C. sur les hauteurs dominant la ville. Au printemps, l'annonce d'un revers jeta la panique dans l'armée royale : désespéré, Mithridate se retira auprès de son gendre Tigrane, roi d'Arménie, tandis que les Romains s'emparaient des villes de la côte pontique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithridate-vi-eupator/#i_95184

POMPÉE CONQUIERT L'ORIENT

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 268 mots
  •  • 1 média

Les opérations militaires conduites en Méditerranée dans les années 60 avant notre ère permettent de constituer l'Orient romain et portent Pompée au faîte de sa puissance. Depuis — 67, Pompée détient un commandement extraordinaire sur toute la Méditerranée, alors infestée de pirates. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompee-conquiert-l-orient/#i_95184

POMPÉE ET L'ORIENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 442 mots

— 66 Loi Manilia : Pompée se fait attribuer le commandement de Lucullus pour la guerre en Asie ; en quelques mois, Mithridate est vaincu et s'enfuit en Colchide, tandis que Tigrane, roi d'Arménie, se soumet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompee-et-l-orient-reperes-chronologiques/#i_95184

Pour citer l’article

« TIGRANE II LE GRAND (-121 env.-env. -54) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigrane-ii-le-grand/