WELLER THOMAS HUCKLE (1915-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin et virologiste américain, Thomas Huckle Weller est né le 15 juin 1915 à Ann Arbor (Michigan) et mort le 23 août 2008 à Needham (Massachusetts). Il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1954, avec John Franklin Enders (1897-1985) et Frederick Chapman Robbins (1916-2003), « pour leur découverte de la possibilité de multiplier le virus de la poliomyélite sur des cultures de différents types de tissus ».

Étudiant en médecine vétérinaire à l'université du Michigan à Ann Harbor, où son père Carl Vernon Weller est professeur au département de pathologie, il y soutient en 1937 une thèse de master of science sur des parasites de poissons. Entré à Harvard en 1936, il y obtient son doctorat en 1940. Il travaille à l'hôpital pour enfants de Boston de 1940 à 1942, puis, pendant trente-deux mois, dans le corps médical de l'armée à Porto Rico, où il est directeur des départements de bactériologie, virologie et parasitologie, et retourne à l'hôpital de Boston après la guerre. De 1954 à 1981, il est directeur du département de santé publique d'Harvard.

C'est à l'hôpital pour enfants de Boston que Weller, son professeur Enders et son collègue Robbins parviennent à cultiver le virus de la poliomyélite sur différents types de tissus humains. Mais cette réussite reconnue n'est pas la seule de Thomas Weller, qui s'intéresse aussi à d'autres virus et à des parasites.

En virologie, il isole le virus de la varicelle et du zona, prouve qu'il s'agit du même virus pour ces deux maladies et en étudie la culture in vitro. En 1955, il isole le cytomégalovirus humain, redoutable en particulier chez les femmes enceintes, les enfants et les personnes immunodéficientes (en raison du sida ou lors de la réception d'une greffe) : après cinq ans de recherches, il montre en particulier l'extrême nocivité de ce virus pour le fœtus (risques d'avortement ou d'atteintes cérébrales). Il étudie aussi les virus Coxsackie.

En parasitologie, ses recherches portent en particulier sur la trichine spiralée (Trichinella spiralis), petit ver nématode parasite responsable – comme d'autres trichines découvertes ultérieurement, en particulier Trichinella britovi et Trichinella pseudospiralis – de trichinose (ou trichinellose) chez l'être humain et les mammifères. Il développe aussi des protocoles d'élevage in vitro des schistosomes (genre Schistosoma), vers trématodes parasites provoquant la bilharziose, et améliore les méthodes de détection et de comptage de leurs œufs. Il étudie aussi le comportement, dans des cultures tissulaires, du toxoplasme (Toxoplasma gondii), protozoaire parasite intracellulaire responsable de la toxoplasmose.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Autres références

«  WELLER THOMAS HUCKLE (1915-2008)  » est également traité dans :

ENDERS JOHN FRANKLIN (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 283 mots

Virologiste américain né à West Hartford (Connecticut). Après des hésitations sur sa véritable vocation – pilote à l'U.S. Air Force (1917-1919), étudiant en commerce puis en littérature (1919-1924) –, Enders opte pour la biologie et prépare une thèse de bactériologie et immunologie à l'université Harvard (1930). Enseignant, il est promu professeur de cette même université et directeur du départeme […] Lire la suite

Pour citer l’article

« WELLER THOMAS HUCKLE - (1915-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-huckle-weller/