ARNE THOMAS AUGUSTINE (1710-1778)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur anglais, né le 12 mars 1710 à Londres, mort le 5 mars 1778 à Londres.

Arne est le fils d'un tapissier de King Street, dans le quartier de Covent Garden. Il étudie le droit à Eton, mais joue en cachette du violon et de l'épinette. Il acquiert une telle maîtrise que son père finit par ne plus s'opposer à sa carrière musicale. Hormis quelques leçons auprès de Michael Christian Festing, qui deviendra directeur du Royal Italian Opera, Arne est un musicien autodidacte. C'est principalement à l'opéra – où il se rend déguisé en valet pour entrer sans payer – que se forme son goût musical. Il apprend le chant à sa sœur Susanna Maria, qui deviendra une actrice et une chanteuse célèbre sous le nom de Mrs. Cibber, et à son jeune frère Richard. Tous deux interprètent sa première œuvre lyrique, Rosamond (1733) ; pour cet ouvrage, Arne fait adapter « à la manière italienne » le livret élaboré par Joseph Addison pour l'opéra éponyme de Thomas Clayton, créé en 1707. L'air virtuose Rise, Glory, Rise de cet opéra sera chanté pendant quatre décennies.

Arne est très vite engagé pour composer des intermèdes musicaux et de la musique de scène au théâtre de Drury Lane. Il est vite reconnu comme le plus grand compositeur lyrique anglais de son temps avec Comus (1738), masque en trois actes sur un livret de John Dalton d'après Milton. Sa maîtrise mélodique, inventive, pleine de charme et de fraîcheur s'exprime dans Alfred, un masque en trois actes demeuré célèbre pour son chœur final Rule, Britannia !, et dans le masque en un seul acte sur un livret de William Congreve The Judgment of Paris, deux œuvres créées le 1er août 1740 à Cliveden House, résidence du prince de Galles. Sa mise en musique de chansons de Shakespeare, qu'il compose pour des reprises de Comme il vous plaira, La Nuit des rois et Le Marchand de Venise en 1740-1741, marquent l'apogée de son premier style.

Vers 1744, après avoir passé deux ans à Dublin, en grande partie à cause de problèmes fam [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  ARNE THOMAS AUGUSTINE (1710-1778)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Musique

  • Écrit par 
  • Jacques MICHON
  • , Universalis
  •  • 6 928 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Haendel et l'Angleterre musicale au XVIIIe siècle »  : […] Quand le xviii e  siècle s'ouvre sur le règne de la reine Anne (reine de 1702 à 1714), la société anglaise est en train de subir de profondes transformations. Les troubles politiques et les changements dynastiques qui, de l'accession au trône de Guillaume d'Orange, en 1689, à celle de George de Hanovre, en 1714, auraient pu déterminer une nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-musique/#i_43661

Pour citer l’article

« ARNE THOMAS AUGUSTINE - (1710-1778) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-augustine-arne/