THESSALONIQUE ou SALONIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principale ville de la Grèce du Nord, située en Macédoine centrale, deuxième ville (364 000 hab. et environ 800 000 hab. pour son agglomération en 2001) et premier port de Grèce, Thessalonique (ou Salonique) est la seule ville grecque qui dispose d'une base régionale suffisante pour lui permettre de résister partiellement à l'attraction et à la centralisation d'Athènes. Elle a souffert des modifications de frontières intervenues en 1922 et de la médiocrité des relations de la Grèce avec laYougoslavie et la Bulgarie, qui l'ont privée de son arrière-pays balkanique. Après 1960, la relance économique est venue de l'amélioration des relations routières avec le reste de la région et du pays et de l'installation de quelques grosses unités industrielles : raffinerie de pétrole, fabriques d'ammoniac et d'éthylène, usines d'engrais, de matières plastiques et de pneumatiques, sidérurgie et constructions mécaniques, montage de matériel électrique, dont la croissance entretient quantité d'activités de services. Le secteur tertiaire est toutefois prédominant par rapport à l'industrie.

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative

carte

Carte administrative de la Grèce. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Près de la gare et du port, les vieux quartiers d'entrepôts, de marchés, de manufactures de tabac perpétuent l'image de l'emporium balkanique. Plus loin, les artères modernes tracées depuis l'incendie de 1917 desservent des quartiers de résidence et d'affaires jusqu'aux terrains de la foire et de l'Université, au sud desquels s'étendent des zones résidentielles modernes. À l'est, sur les pentes du Khortiatis, à l'ouest, vers la plaine du Gallikos et du Vardar, se développe une banlieue qui dépasse la zone des industries lourdes et où la qualité de l'habitat et des services est parfois insuffisante.

La ville, considérée comme l'un des premiers foyers de diffusion du christianisme, a vu certains de ses monuments, notamment des églises chrétiennes, êtres classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'U.N.E.S.C.O.

—  Pierre-Yves PÉCHOUX

Écrit par :

  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

Classification


Autres références

«  THESSALONIQUE ou SALONIQUE  » est également traité dans :

BYZANCE - Les arts

  • Écrit par 
  • Catherine JOLIVET-LÉVY, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 613 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Architecture religieuse »  : […] Durant l'époque proto-byzantine ( iv e - vii e  s.), l'édifice religieux courant fut la basilique à charpente. Mais déjà les architectes de Justinien avaient essayé de couvrir d'une ou de plusieurs coupoles des édifices allongés de plan basilical. L'exemple le plus célèbre, mais le plus aberrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-les-arts/#i_14316

GRÈCE - Espace et société

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL
  •  • 6 408 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des dissymétries régionales maintenues »  : […] L'ampleur des mutations géographiques, économiques, sociales et politiques qui ont affecté la Grèce depuis l'après-guerre a profondément bouleversé les équilibres géographiques et les paysages humains du pays. Pendant longtemps, le résultat d'ensemble a pu se résumer au partage entre un espace utile, concentrant sur un territoire restreint les hommes et les activités dynamiques, et des espaces pér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-espace-et-societe/#i_14316

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La « Grande Espagne » de l'Empire ottoman et la Pologne du « Conseil des Quatre Pays » »  : […] Les expulsions de l'Europe occidentale déterminent une migration nouvelle vers l'Orient. Les exilés espagnols gagnent – après des étapes parfois prolongées en Italie – l'Empire ottoman qui leur ouvre ses portes, créant des enclaves « espagnoles » en Turquie et en Terre sainte ; leur langue, le ladino, est un castillan médiéval mêlé de locutions hébraïques. Ils constituent la fraction dominante de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_14316

MACÉDOINE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 10 527 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les découvertes de Verghina »  : […] Tant que la découverte de la nécropole royale n'avait pas permis de comprendre que Verghina était le site de la première capitale de la Macédoine, Aighai, on s'expliquait mal la présence là d'un grand palais (104,5 m × 88,5 m), repéré par L. Heuzey dès 1861 – le premier qui ait été entièrement dégagé et étudié dans le monde grec. Organisé autour d'une cour carrée à péristyle dorique, il aligne sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macedoine-antique/#i_14316

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉCHOUX, « THESSALONIQUE ou SALONIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thessalonique-salonique/