THÉORIE DE L'AGIR COMMUNICATIONNEL, Jürgen HabermasFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le tournant linguistique de la théorie critique

D'un accès parfois difficile, cette œuvre de maturité retrouve pour la modernité l'optimisme des Lumières qu'avait terni le négativisme final des fondateurs de la théorie critique en développant le thème de l'autodestruction de la raison. La rupture avec l'orthodoxie se lit également dans le rapprochement inédit des perspectives philosophique et sociologique. Après le passage en revue métacritique préliminaire du matérialisme historique, l'alliance ici recherchée suppose l'abaissement des ambitions impérialistes d'un programme qui s'était en grande partie intellectuellement marginalisé et éloigné de ses intentions politiques initiales, faute d'avoir donné à la praxis une assise plus méthodologique. Cette implantation passe par l'examen minutieux des catégories de la sociologie de l'action, afin de dépasser le modèle webérien de la rationalité instrumentale. Aussi l'agir communicationnel, véritable opérateur sociocritique, s'érige-t-il contre les limites supposées égocentriques de l'agir téléologique en dotant la rationalité d'une dimension sociale et en la replaçant dans le cadre d'une interaction langagière axée sur l'intercompréhension. Cette dernière, en garantissant la mobilisation d'une argumentation pertinente, atteste de la rationalité des énoncés, des valeurs et des normes. Les commentateurs ont souligné le caractère faiblement distinctif des deux formes d'agir, qui repose sur l'implicite réducteur d'une identité totale entre l'action instrumentale et la nature (égoïste) des motifs censés l'animer. Néanmoins, force est de remarquer la densité conceptuelle et la force démonstrative de l'ensemble. Habermas l'approfondira encore dans Morale et communication (1983) et De l'éthique de la discussion (1991) en orientant la problématique vers la garantie immédiate que le fondement langagier des relations sociales apporte au respect de la morale, et vers la caution universelle pratique que l'argumentation joue à l'égard des questions éthiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  THÉORIE DE L'AGIR COMMUNICATIONNEL, Jürgen Habermas  » est également traité dans :

FRANCFORT ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Gerhard HÖHN
  •  • 2 786 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Jürgen Habermas à l'influence actuelle de l'école »  : […] Face à cette prédominance quasi exclusive de la théorie, Habermas, pour sa part, fait retour à l'analyse pratique et politique de l'évolution sociale. Sous l'influence d'Adorno et de Marcuse, lequel fut le principal théoricien politique de la dernière période du mouvement, il entreprend des recherches sur les nouvelles potentialités de contestation, qui se trouvent actuellement, selon lui, dans c […] Lire la suite

HABERMAS JÜRGEN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 793 mots

Dans le chapitre « Quelles structures normatives pour notre société ? »  : […] La Théorie de l'agir communicationnel (1981 ; trad. franç. 1987) exige une refondation communicationnelle de la rationalité. Dans cet ouvrage, Habermas s'est livré en même temps à une mise à jour impitoyable de la Théorie critique, en proposant de la délivrer du « ballast du matérialisme historique ». Ce tournant avait été préparé en 1976 par Après Marx (trad. franç. 1985). Ce recueil d'essais t […] Lire la suite

PARCOURS (J. Habermas) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle AUBERT
  •  • 1 070 mots

Dans le chapitre « Refonder l’idée de rationalité »  : […] Les deux volumes s’ouvrent avec le texte présenté à la conférence de Kyōto (2004), l’un des rares écrits autobiographiques de Habermas. Il expose là son itinéraire intellectuel et les motivations qui l’ont conduit à placer au centre de son œuvre le concept d’agir communicationnel, lequel appréhende les actes de parole visant l’entente comme une action sociale spécifique rendant possible la coordi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « THÉORIE DE L'AGIR COMMUNICATIONNEL, Jürgen Habermas - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-agir-communicationnel/