ROOSEVELT THEODORE (1858-1919)

Issu d'une famille aristocratique de l'État de New York, fils de banquier, Theodore Roosevelt entra tôt dans la carrière politique. Il acquit une grande notoriété lorsqu'il s'occupa de la réforme de la fonction publique (1889-1895), puis du contrôle de la police de New York de 1895 à 1897. Il s'attaqua à la corruption et à l'inefficacité qui caractérisaient ce corps.

Theodore Roosevelt et les Rough Riders

Theodore Roosevelt et les Rough Riders

Theodore Roosevelt et les Rough Riders

Theodore Roosevelt au milieu de ses Rough Riders, après la prise de San Juan, à Cuba, en 1898, au…

Devenu secrétaire adjoint à la Marine en 1897, il se révéla partisan enthousiaste de la guerre contre l'Espagne pour la libération de Cuba, bien avant le président McKinley lui-même. Il s'engagea dès que le conflit éclata ; lieutenant-colonel des volontaires de la cavalerie, il commanda le fameux régiment des Rough Riders. Cet épisode militaire embelli par la presse lui valut une popularité considérable qu'il sut utiliser habilement par la suite dans sa carrière politique.

Bénéficiant de solides appuis dans les milieux financiers et industriels, il devint gouverneur de l'État de New York, puis fut nommé candidat à la vice-présidence de la République par l'appareil (machine) du Parti républicain en 1900. L'assassinat du président McKinley, en 1901, le porta à la présidence, à laquelle il fut réélu en 1904.

Resté dans l'imagination populaire l'ennemi juré des trusts, Theodore Roosevelt fut, en réalité, durant toute sa carrière politique soutenu par les groupes financiers les plus puissants de l'époque. Malgré ses déclarations contre « les malfaiteurs du gros argent » et certaines mesures antitrusts sans grand effet réel, les grandes compagnies de chemins de fer, les compagnies bancaires et d'assurances étaient associées à la gestion des affaires de l'État et dûment représentées au sein même du cabinet du président.

Au cours de son second mandat, Theodore Roosevelt fit voter un certain nombre de mesures concernant la préservation des ressources naturelles, le contrôle des tarifs de chemin de fer par le gouvernement fédéral (Hepburn Act) et enfin toute une législation protégeant l'hygiène des produits alimentaires (Pure Food and Drug Act, 1906).

Ayant cessé d'être président, Theodore Roosevelt joua un certain rôle diplomatique sur la scène internationale. Il agit comme médiateur dans les négociations qui devaient mettre fin à la guerre russo-japonaise en 1905 et se fit représenter à la conférence d'Algésiras en 1906.

Passionné de chasse, grand ami de la nature, il participa activement à diverses expéditions en Afrique ; il fit ensuite un long voyage à travers l'Europe. Il se présenta de nouveau comme candidat à la présidence en 1912, mais il se heurta à l'opposition de l'appareil du Parti républicain, qui lui préféra William Taft. Il fonda alors le Parti progressiste qui joua un rôle important dans la vie politique de l'époque de Wilson, président démocrate élu en 1912. Theodore Roosevelt, dont les sympathies allaient aux Alliés, combattit notamment la politique wilsonienne de neutralité ; il prôna l'intervention des États-Unis dans le conflit mondial en cours.

—  E.U.

    La suite de cet article est accessible aux abonnés

    • Des contenus variés, complets et fiables
    • Accessible sur tous les écrans
    • Pas de publicité

    Découvrez nos offres

    Déjà abonné ? Se connecter

    Écrit par

    • Universalis

    Classification

    Pour citer cet article

    Universalis, « ROOSEVELT THEODORE (1858-1919) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

    Média

    Theodore Roosevelt et les Rough Riders

    Theodore Roosevelt et les Rough Riders

    Theodore Roosevelt et les Rough Riders

    Theodore Roosevelt au milieu de ses Rough Riders, après la prise de San Juan, à Cuba, en 1898, au…

    Autres références

    • A.F.L.-C.I.O. (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations)

      • Écrit par Claude JULIEN, Marie-France TOINET
      • 6 083 mots
      • 2 médias
      ..., l'A.F.L. ne se développa en fait que lorsqu'elle bénéficia d'un appui gouvernemental. Pendant les quatre premières années de la présidence de Theodore Roosevelt (1901-1908), qui s'était rangé aux côtés des syndicats pendant la longue grève (cinq mois) des mineurs de charbon, les effectifs syndicaux...
    • AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

      • Écrit par Jean Jacques KOURLIANDSKY
      • 5 932 mots
      • 2 médias
      ...colombienne de Panamá. Le nouvel État leur concédait à perpétuité une zone de souveraineté pour construire un canal reliant Atlantique et Pacifique. En 1904, le président américain Theodore Roosevelt exposa officiellement les motifs et les fins du protectorat que les États-Unis entendaient exercer...
    • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

      • Écrit par Universalis, Claude FOHLEN, Annick FOUCRIER, Marie-France TOINET
      • 29 232 mots
      • 59 médias
      ...pression du big business avaient paralysé toute action, y compris l'application des lois existantes, comme le Sherman Act contre les trusts (1890). Après une éclipse de près de quarante ans, la fonction présidentielle retrouve en 1901 son lustre et sa vigueur avec T. Roosevelt, un républicain, donc...
    • ENVIRONNEMENT - Catastrophisme environnemental

      • Écrit par Valérie CHANSIGAUD
      • 6 517 mots
      ...faveur de la conservation de l'environnement, qui constitue la réponse à ces craintes, soit véritablement audible. La personnalité et l'action du président Theodore Roosevelt (1858-1919) jouent alors un rôle essentiel. Il participe au lancement, en 1887, du Boone and Crocket Club, lequel rassemble des chasseurs...
    • HOOVER JOHN EDGAR (1895-1972)

      • Écrit par Universalis
      • 534 mots

      Fonctionnaire américain né le 1er janvier 1895 à Washington, John Edgar Hoover suit les cours du soir de droit à l'université George-Washington et décroche une licence en 1916, puis une maîtrise en 1917. La même année, il intègre le département américain de la Justice, où il révise des dossiers. Deux...

    • Afficher les 9 références

    Voir aussi