TEXTILE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bonneterie : chronologie du développement

Bonneterie : chronologie du développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Coton : récolte mécanique

Coton : récolte mécanique
Crédits : A. Sacks/ Stone/ Getty

photographie

La laine du Commonwealth

La laine du Commonwealth
Crédits : Hulton Getty

photographie

Fils de soie

Fils de soie
Crédits : Bunyarit/ Shutterstock

photographie

Tous les médias


Technique

Science textile

Analyse de la fonction « textile »

La fonction « textile » se définit par des critères généraux à respecter pour l'utilisation vestimentaire. Une étoffe doit d'abord assurer une protection contre le froid ou le chaud, contre les intempéries, tout en étant relativement légère mais solide mécaniquement, souple et hygiénique (non toxique, nettoyable et/ou lavable), perméable à l'air, car les échanges gazeux se font aussi au niveau de la peau. Ensuite, l'étoffe doit plaire par son aspect et son toucher. Pour atteindre ces objectifs, la solution la plus simple consiste à mettre en œuvre les fibres assemblées et maintenues ensemble pour en faire une étoffe à caractère perméable à l'air, tout en étant bien isolante par les poches d'air emprisonnées. Composées de macromolécules linéaires non labiles et non solubles à l'eau, les fibres présentent une tenue mécanique avec une souplesse due à leur finesse, ainsi qu'une tenue physico-chimique régie par la nature des macromolécules. La finesse des fibres et leur état de surface détermine le toucher. En ce qui concerne l'aspect, mis à part un élément fort subjectif lié aux fantaisies de la mode comme la couleur, la régularité de surface et de cohésion est un élément permanent de cet aspect. La finesse des fibres est déterminante ; en effet, l'étoffe est fabriquée à partir de « fils », et l'irrégularité en « masse linéique » d'un fil est d'autant plus faible que le nombre de fibres dans la section du fil est plus élevé et par conséquent qu'elles sont plus fines. C'est pourquoi la fabrication des étoffes pour vêtements se fera longtemps encore à partir de fibres.

Structures et comportements

Au niveau primaire, il importe que les fibres soient constituées de macromolécules linéaires, sans fonction chimique toxique labile, comprenant en moyenne au moins de cinquante à cent motifs de base. La disposition de ces molécules linéaires dans la fibre, avec une orientation privilégiée dans le sens de sa longueur, conduit à une structure complexe comprenant des zones où le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 35 pages




Écrit par :

  • : auteure, consultante culturelle, historienne du textile
  • : ancien directeur de l'École nationale supérieure des arts et industries textiles
  • : docteur-ingénieur, docteur ès sciences, directeur de l'École nationale supérieure des industries textiles de Mulhouse
  • : ancien directeur du laboratoire de chimie de l'Institut textile de France, Paris
  • : docteur-ingénieur, docteur ès sciences, professeur en sciences textiles, directeur honoraire de l'École nationale supérieure des industries textiles de Mulhouse
  • : docteur ingénieur, docteur ès-sciences, directeur du Laboratoire de physique et mécanique textiles, université de Haute-Alsace, Mulhouse

Classification


Autres références

«  TEXTILE  » est également traité dans :

LA DRAPERIE AU MOYEN ÂGE (D. Cardon)

  • Écrit par 
  • Françoise PIPONNIER
  •  • 998 mots

Le rôle joué par l'industrie lainière dans l'essor économique de l'Occident est largement reconnu. Ses origines médiévales ont été étudiées par d'éminents historiens de l'économie dans divers cadres régionaux. L'angle sous lequel Dominique Cardon aborde la question dans son ouvrage La Draperie au Moyen Âge. Essor d'une grande industrie européenne (C.N.R.S. Éditions, Paris, 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-draperie-au-moyen-age/#i_49485

LE MONDE DES TEINTURES NATURELLES (D. Cardon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François DELAMARE
  •  • 891 mots

Depuis quand l'homme aime-t-il la couleur ? Depuis quand, non content de regarder la nature et de fabriquer des outils et objets avec des matériaux colorés, a-t-il voulu modifier leur couleur ? Mystère. Mais il n'y a guère de doute que ce goût ne lui soit venu très tôt. Quel que soit le point du globe où l'on fouille, quelle que soit l'époque des objets que l'on trouve, leur surface est le plus s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-des-teintures-naturelles/#i_49485

TEINTURES PRÉCIEUSES DE LA MÉDITERRANÉE (exposition)

  • Écrit par 
  • Monique LÉVI-STRAUSS
  •  • 1 086 mots

La découverte des colorants de synthèse au xix e  siècle et leur multiplication due aux progrès de l'industrie chimique nous font oublier l'importance qu'avaient auparavant les teintures naturelles. L'œil de l'usager, alors sensible aux moindres nuances, savait distinguer les coloris les plus prestigieux comme la pourpre impériale qui était réserv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teintures-precieuses-de-la-mediterranee/#i_49485

Voir aussi

ACÉTATE DE CELLULOSE    ACÉTATES    ALGINATE    ALLONGEMENT science des matériaux    ANGORA    BLANCHIMENT    CAMÉLIDÉS    CAPSULE botanique    CARBURE DE SILICIUM    CELLULOSE    CHANVRE TEXTILE    COCON    MATÉRIAUX COMPOSITES À FIBRES    COPOLYMÈRE    COTONNIER    CUTICULE    EXTRUSION    FIBRANNE    FIBRES ACRYLIQUES    FIBRES ANIMALES    FIBRES ARAMIDES    FIBRES CÉRAMIQUES    FIBRES CHIMIQUES    FIBRES DE BORE    FIBRES DE VERRE    FIBRES MINÉRALES    FIBRES VÉGÉTALES    FIL TEXTILE    FILAGE industrie textile    FOURRURES    GÉOTEXTILES    JUTE    KAPOK    LAINE    LIN    MALVACÉES    MERCERISAGE    MÉRINOS    MOHAIR    PAROI PECTO-CELLULOSIQUE    POIL    POLYAMIDES    POLYESTERS    POLYÉTHYLÈNE    POLYMÉRISATION    POLYOLÉFINES    POLYPROPYLÈNE    RAMIE    RAYONNE    ROUISSAGE    PRODUCTION DE LA SOIE    TEX unité    FIBRES TEXTILES    TEXTILES TECHNIQUES    TEXTURATION    URTICACÉES    VER À SOIE    VISCO-ÉLASTICITÉ    VISCOSE    VRILLE botanique

Pour citer l’article

Claude FAUQUE, Eugène AMOUROUX, Marc RENNER, André PARISOT, Richard A. SCHUTZ, Jean-Yves DRÉAN, « TEXTILE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/textile/