TANGER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Maroc : carte administrative

Maroc : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Port de Tanger, Maroc

Port de Tanger, Maroc
Crédits : B. Morandi/ Robert Harding World Imagery/ Getty

photographie


Ville du Maroc et chef-lieu de province, Tanger, en arabe : Tanja, est située à l'ouest du détroit de Gibraltar, au fond d'une petite baie protégée de l'océan Atlantique par les hauteurs du cap Spartel et abritée à l'ouest par le cap Malabata.

Maroc : carte administrative

Maroc : carte administrative

carte

Carte administrative du Maroc. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Sa position exceptionnelle lui a valu une histoire mouvementée. Ancien comptoir punique (Tingi), puis colonie romaine (Tingis), la ville a été maintes fois conquise, disputée entre les maîtres de l'Espagne et les maîtres du Maroc. Occupée par les Portugais au xve siècle, elle échoit aux Anglais au xviie siècle. Devenue capitale diplomatique du Maroc à la fin du xixe siècle, elle en a été séparée lors du démembrement du pays en 1912, pour former, avec ses environs, la zone internationale de Tanger jusqu'en 1956 : pendant cette période, elle fut un refuge pour toutes sortes de capitaux, de trafics et de commerces. Son développement, assez heurté, date surtout de la Seconde Guerre mondiale (165 000 hab. en 1952, 700 000 hab. en 2008).

Petite capitale régionale du nord-ouest du Maroc, devenue la deuxième ville industrielle du pays avec l'implantation d'un centre de production automobile, Tanger est aussi un port de commerce et de voyageurs en relation avec les ports espagnols de Málaga et d'Algésiras. Il a été agrandi par un nouveau port de conteneurs (Tanger-Med) et la création d'une zone franche. Tanger est aussi un centre touristique important. Elle possède une pittoresque vieille ville, accrochée à une colline, dominée par la kasba, qui contraste vivement avec la ville moderne s'étendant le long de la baie ou des routes qui partent vers Rabat ou Tétouan. Un projet de T.G.V. entre Tanger et Casablanca a été lancé en 2007.

Port de Tanger, Maroc

Port de Tanger, Maroc

photographie

Le vieux port de Tanger, dominé par la vieille ville et la casbah. Située dans le nord du Maroc, près du détroit de Gibraltar, Tanger est la deuxième ville industrielle du pays. 

Crédits : B. Morandi/ Robert Harding World Imagery/ Getty

Afficher

—  Daniel NOIN

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  TANGER  » est également traité dans :

INTERNATIONALISATION

  • Écrit par 
  • Patricia BUIRETTE
  •  • 939 mots
  •  • 1 média

Limitation de la souveraineté territoriale d'un État au bénéfice de plusieurs États ou d'une organisation internationale. Afin de dénouer des situations difficiles, de neutraliser des points névralgiques, de protéger des zones stratégiques ou de mener à bien des travaux d'intérêt collectif, le procédé d'internationalisation a été maintes fois employé et a connu diverses fortunes. La limitation peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationalisation/#i_32743

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Après la recherche laborieuse d'un compromis, la déclaration de La Celle-Saint-Cloud, le 6 novembre 1955, annonce des « négociations destinées à faire accéder le Maroc au statut d'État indépendant uni à la France par des liens permanents d'une interdépendance librement consentie et définie ». Les négociations furent rapidement menées et aboutirent, le 2 mars 1956, à un accord qui considérait comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_32743

Pour citer l’article

Daniel NOIN, « TANGER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanger/