SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Introduite en 1963 par R. B. Merrifield pour préparer des peptides, la synthèse sur support solide n'a été exploitée en synthèse organique qu'au cours des années 1990. Elle met en jeu un support constitué par de petites billes d'un polymère (P) insoluble, inerte dans les conditions de la synthèse. En revanche, ces polymères ont la particularité de gonfler dans les solvants utilisés, ce qui assure une bonne diffusion des réactifs. L'un des partenaires (A) est fixé sur ces billes (P) par une liaison covalente. Le second partenaire (B) est alors ajouté en solution, souvent en large excès. Le produit de la réaction (A-B) reste lié au polymère insoluble et sera ainsi facilement séparé des excès de réactif et des solvants par simple filtration. Ce processus peut être éventuellement répété jusqu'à ce que la molécule finale soit assemblée. La liaison qui la relie au polymère est alors clivée et le produit de la réaction récupéré dans le filtrat. La simplicité de cette méthode, qui facilite son automatisation, en a fait un outil précieux en chimie combinatoire classique comme en synthèse parallèle.

—  André TARTAR, Rebecca POULAIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE  » est également traité dans :

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Bactériologie appliquée à l'industrie pharmaceutique »  : […] C'est la découverte de la pénicilline, un métabolite naturel du champignon microscopique Penicillium , qui déclencha la révolution microbiologique dans l'industrie pharmaceutique. Tant commercialement que cliniquement, les antibiotiques constituent encore l'essentiel des produits pharmaceutiques fabriqués par des techniques microbiologiques ; nous ne développerons pas ici leu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_32148

CHIMIE COMBINATOIRE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 1 773 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Synthèse et criblage de mélanges : la chimie combinatoire de première génération »  : […] Appliquée essentiellement au cas des peptides et oligonucléotides, la chimie combinatoire de première génération a fait largement appel aux méthodes de synthèse sur support solide (cf. synthèse sur support solide ). Le mélange obtenu, après clivage de la liaison qui relie chaque combinaison au polymère, comprend de quelques dizaines à quelques milliers de composés. Plusie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-combinatoire/#i_32148

MERRIFIELD ROBERT BRUCE (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 942 mots

Les grands scientifiques inventent ou découvrent. Le chimiste américain Robert Bruce Merrifield, né à Fort Worth (Texas) le 15 juillet 1921, fut un inventeur. Ses études universitaires se déroulèrent à l'université de Californie, à Los Angeles, où il obtint son Ph.D. en 1949. Puis il reçut immédiatement un engagement dans le laboratoire du Dr. D. W. Woolley à l'Institut Rockefeller de recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bruce-merrifield/#i_32148

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Synthèse des oligonucléotides »  : […] Plusieurs méthodes ont été successivement décrites pour l'assemblage des nucléotides par la formation réussie de la liaison 3′, 5′-phosphodiester : la méthode phosphate diester ; la méthode phosphate triester ; la méthode phosphite triester. Selon la méthode phosphite triester, on effectue la liaison 3′, 5′-phosphodiester en faisant réagir deux nucléosides convenablement protégés avec un dichloro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_32148

Pour citer l’article

Rebecca POULAIN, André TARTAR, « SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-sur-support-solide/