Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SUPER-HÉROS, bande dessinée

Personnage de fiction, le super-héros apparaît au cours des années 1930 dans les comic strips et comic books, bandes dessinées insérées dans les pages des quotidiens ou publiées à part en fascicules mensuels. Le genre, destiné aux adolescents et aux adultes, est typique des États-Unis, et va le rester pour une large part jusqu'à nos jours. La figure du super-héros est ainsi intimement liée à la forme extrême de la civilisation occidentale outre-Atlantique, celle d'un capitalisme industriel et commercial triomphant, créateur de mégapoles aux dimensions surhumaines où se concentrent toutes les activités, les désirs et les contradictions de millions d'individus. Elle surgit précisément alors que ce monde semble vaciller, sur le point de s'écrouler, au moment de la grande dépression qui fait suite au krach boursier du jeudi noir à Wall Street, le 24 octobre 1929. Cette tradition de fiction superlativement héroïque perdure depuis lors, au travers d'une foule de personnages qui sont venus s'ajouter à la figure fondatrice de Superman, renouvelant et adaptant le genre à chaque nouvelle génération de lecteur. C'est que l'Amérique, entendons les États-Unis, reste toujours menacée par le mal qui l'environne et la pervertit insidieusement, elle ne peut trouver son salut que par l'intervention d'un citoyen aux pouvoirs extraordinaires...

Définition du genre

Si on imagine souvent le super-héros avec cape, costume coloré et insigne voyant sur la poitrine, ce sont là des critères nécessaires pour définir un super-héros, mais ils sont loin d'être suffisants. Pour être un super-héros, il faut rassembler plusieurs caractéristiques qui, selon des jeux aux combinaisons infinis, permettent de définir ledit héros comme extraordinaire :

– Des super-pouvoirs lui confèrent des aptitudes extraordinaires. Il pourra, selon les cas, soit voler, soit soulever des voitures, soit voir à travers les murs. Les pouvoirs les plus courants sont la super-vitesse, la super-force, la vision à rayons X, les super-sens, l'élasticité, l'invisibilité... Il existe de rares cas de personnages, tels que Batman, qui demeurent des humains tout à fait « normaux » et ne doivent leurs capacités qu'à un entraînement physique assidu et à un luxe de gadgets et d'inventions purement techniques.

– Le costume, bien entendu, est l'élément le plus voyant de la panoplie. Souvent très coloré, il peut comporter une cape, un masque, ou d'autres éléments vestimentaires, mais se doit de marquer par l'apparence la différence entre le super-héros et les autres personnages, notamment ses adversaires. Assez souvent, le bleu, le rouge et le jaune sont des couleurs propres aux super-héros, alors que leurs ennemis sont plus traditionnellement revêtus de vert et de mauve. Ceci expliquant beaucoup cela, le bleu et le rouge étaient aussi, dans les années 1940 à 1960, les couleurs les plus faciles à reproduire, et donc plus fréquentes pour illustrer les nombreuses pages où apparaissaient les héros.

– L'identité secrète, qui permet une double identité, est un autre trait caractéristique. Pratiquement toujours, le héros a une vie « normale », un métier comme tout le monde, et ne revêt son identité de justicier qu'au moment de ses interventions. Dans la « vie civile », Batman est le millionnaire Bruce Wayne, unique héritier d'une riche famille de Gotham, Superman est le reporter Clark Kent au journal The Planet, et Spider-Man est en fait Peter Parker, photographe pigiste pour le Daily Bugle. Exception qui confirme la règle, l'identité des Quatre Fantastiques (Fantastic Four) est connue de tous et permanente...

– Corollaire de l'identité cachée, le quartier général secret est très souvent aussi une composante des super-héros. Superman va se recueillir dans sa « forteresse de la solitude[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : responsable d'édition, scénariste, spécialiste de la bande dessiné

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Stan Lee - crédits : Marion Curtis/ Starpix/ AP Photo/ SIPA

Stan Lee

Autres références

  • BANDE DESSINÉE

    • Écrit par Dominique PETITFAUX
    • 22 913 mots
    • 15 médias
    Aux États-Unis, les films qui rapportent le plus d'argent sont souvent ceux qui mettent en scène des super-héros, comme Superman, Spider-Man ou Batman. Ce filon, qui s'est développé progressivement, et surtout à partir du succès de la série télévisée Wonder Woman (1975-1979), avec Lynda...
  • GAIMAN NEIL (1960- )

    • Écrit par Michael RAY
    • 750 mots

    L' écrivain britannique Neil Gaiman est connu pour ses ouvrages de fantasy très imaginatifs, à l'humour souvent sombre.

    Né le 10 novembre 1960, à Porchester (Hampshire), Neil Richard Gaiman grandit dans le Sussex et fréquente la Whitgift School de Croydon, dans la banlieue de Londres. Après...

  • LEE STAN (1922-2018)

    • Écrit par Jean-Paul GABILLIET
    • 863 mots
    • 1 média

    Stanley Martin Lieber, né à New York le 28 décembre 1922 de parents juifs roumains, avait pour ambition d’être l’auteur du « grand roman américain ». Il ne l’écrivit jamais mais, sous le nom de Stan Lee, donna naissance à la mythologie moderne des super-héros Marvel, devenue en un demi-siècle un des...

Voir aussi