STÉRILITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les investigations principales

Quatre éléments sont nécessaires pour qu'une fécondation et une grossesse puissent se produire :

– un gamète mâle (le spermatozoïde), qui apporte les chromosomes du père ;

– un gamète femelle (l'ovocyte), qui apporte ceux de la mère ;

– la rencontre des deux gamètes, qui suppose que le trajet soit libre et facile depuis le testicule jusqu'à la trompe ;

– un endomètre (petite muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus) apte à laisser s'accrocher l'œuf, ce qui n'est le cas que quelques jours par mois.

Le médecin cherchera à vérifier directement ou indirectement si ces quatre éléments sont réunis.

Chez l'homme

Le spermocytogramme est réalisé après masturbation au laboratoire, après trois jours d'abstinence sexuelle. Les résultats normaux sont les suivants :

– volume ≥ 2 ml ;

– pH compris entre 7,2 et 7,8 ;

– concentration ≥ 20 × 106 spermatozoïdes/ml ;

– nombre total de spermatozoïdes par éjaculat ≥ 40 × 106 ;

– mobilité à 1 heure ≥ 50 p. 100 de mobilité progressive, ≥ 25 p. 100 de mobilité linéaire rapide ;

– morphologie ≥ 50 p. 100 de formes normales ;

– vitalité ≥ 50 p. 100 de formes vivantes ;

– globules blancs < 1 × 106/ml ;

– culture : absence de germes.

Des dosages hormonaux peuvent également être effectués. La FSH est l'hormone hypophysaire qui stimule la production des spermatozoïdes : son taux normal est de 2,3 mUI/ml (entre 1 et 4). Un taux élevé signifie que le testicule ne peut répondre à la stimulation (mauvais pronostic). La testostérone est l'hormone sécrétée par le testicule. Entre vingt et quarante ans, le taux est de 6,2 mg/ml.

L'échographie de la prostate et des vésicules séminales permet de rechercher une malformation ou une infection de ces organes. L'échographie Doppler analyse la vascularisation des testicules.

Le caryotype de l'homme est normalement 46 XY.

Au terme de ces investigations, o[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STÉRILITÉ  » est également traité dans :

ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) ou PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE (PMA)

  • Écrit par 
  • René FRYDMAN
  •  • 7 649 mots
  •  • 5 médias

in vitro chez l’homme date de 1978. L’A.M.P. regroupe l’ensemble des techniques qui nécessitent une assistance médicale et biologique pour combattre la stérilité. La stimulation de l’ovulation, l’insémination artificielle et la fécondation in vitro en sont les exemples les plus connus. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assistance-medicale-a-la-procreation-procreation-medicalement-assistee/#i_28783

AZOOSPERMIE

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 492 mots

Certaines stérilités de l'homme sont dues à l'arrêt de ce processus de maturation des cellules germinales au stade précédant celui de spermatozoïde. Cet arrêt physiologique, qui constitue une forme d'azoospermie, résiste aux traitements médicaux connus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azoospermie/#i_28783

BROMOCRIPTINE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES
  •  • 720 mots

emptynull […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bromocriptine/#i_28783

CHROMOSOMES - Le chromosome des eucaryotes

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 719 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Modifications quantitatives et structurales des chromosomes »  : […] croisement du chou (2n = 18) avec le navet (2n = 18) et par doublement à la colchicine des chromosomes de l'hybride (stérile). Le colza (2n = 38) est un exemple d'allopolyploïdie naturelle, le nombre des chromosomes de l'hybride interspécifique (n = 10 + n = 9) du chou (2n = 18) et de la rave (2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromosomes-le-chromosome-des-eucaryotes/#i_28783

FIVETE (fécondation in vitro et transfert d'embryon)

  • Écrit par 
  • Jean COHEN
  •  • 3 527 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fécondation in vitro avec le don d'ovocytes »  : […] La fécondation in vitro avec le don d'ovocytes est indiquée, le plus souvent, lorsque l'infécondabilité du couple est due à la stérilité féminine par absence d'ovocytes (ménopause précoce, dysgénésie gonadique, chimiothérapie ou radiothérapie anticancéreuses, ovariectomie bilatérale) ou absence d'ovaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fivete/#i_28783

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 166 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Spermatozoïdes »  : […] abdominale car, à 37 0C, la spermatogenèse serait perturbée. Les radiations ionisantes (rayons X, rayons γ) lèsent les cellules germinales, surtout au niveau des spermatogonies, et ces lésions peuvent être stérilisantes. De même les antimitotiques perturbent la spermatogenèse, et la stérilité peut survenir après une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gametes/#i_28783

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL
  • , Universalis
  •  • 14 780 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Fécondabilité »  : […] On parle de stérilité lorsqu'une femme non ménopausée est inféconde. Cet état peut relever de causes multiples. Les lésions les plus fréquentes portent sur les trompes et les ovaires. Au niveau des trompes, l'obturation complète ou des altérations internes s'opposent à la progression de l'ovule fécondé vers l'utérus. Dans ces conditions, l'œuf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-genital/#i_28783

GONOCOQUE ET GONOCOCCIES

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 411 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une infection bactérienne sexuellement transmissible »  : […] sont, dans une moindre mesure cependant que les infections à chlamydiae, une cause de stérilité par obstruction des trompes. Plus rarement, l’infection gonococcique peut se manifester de manière aiguë chez la femme, notamment par une inflammation du col de l’utérus (cervicite) responsable de pertes purulentes. Les atteintes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonocoque-et-gonococcies/#i_28783

JONES HOWARD W. (1910-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

le plus important de Jones a porté sur la fécondation in vitro et la lutte contre la stérilité. Après avoir travaillé avec Robert Edwards, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2010 pour ses travaux sur la reproduction humaine, Jones s’engage sur le même chemin. Après son départ à la retraite en 1975, il fonde auprès de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-w-jones/#i_28783

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 313 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Fécondation in vitro et transfert d'embryon (fivète) »  : […] est l'injection dirigée d'un seul spermatozoïde dans l'ovule, pour traiter certaines stérilités masculines. Cette technique d'I.C.S.I. (intracytoplasmic sperm injection) a surpris ses propres promoteurs tant elle est bien tolérée par l'ovule humain et aussi parce que ses résultats sont inespérés : malgré les défaillances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_28783

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean COHEN, « STÉRILITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sterilite/