SPONTANÉITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce qui est « spontané » se produit par l'initiative propre d'un agent, sans être l'effet d'une cause extérieure, sans être une réaction ou une réponse à un stimulus quelconque.

Selon la définition classique de Leibniz, est spontané ce dont le principe est dans l'agent. Être doué de spontanéité, c'est être la source originelle d'actions ou de manifestations. C'est à peu près être libre (Leibniz, Théodicée, paragraphe 59 : « Il y a une spontanéité merveilleuse en nous, laquelle, dans un certain sens, rend l'âme dans ses résolutions indépendante de l'influence physique de toutes les autres créatures »), pouvoir inaugurer dans l'ordre de l'action, être autonome.

Le sens courant est plus restreint ; il exige qu'on distingue selon les domaines.

En biologie, on a désigné par génération spontanée le phénomène conjecturé d'une venue d'êtres à l'existence sans germes spécifiques préexistants. Une controverse célèbre opposa, vers 1860, Pasteur à certains membres de l'Institut sur cette théorie. Les expériences de Pasteur ont mis fin au mythe de la génération spontanée.

En psychologie expérimentale, on oppose souvent ce qui est spontané à ce qui est réflexe.

En psychanalyse, on demande au sujet de se livrer à des associations spontanées de mots et d'idées (ce qui signifie : en dehors d'un contrôle critique et d'une production volontaire et orientée).

En psychologie courante, la capacité d'être spontané s'oppose au fait d'être inhibé ; le premier mouvement est aussi ce qui n'est ni réfléchi ni calculé.

En pédagogie, on peut choisir de laisser se développer l'expressivité spontanée de l'enfant, sans nulle « directivité ».

En esthétique, l'expression spontanée s'oppose à ce qui est laborieusement conçu et médité, minutieusement exécuté (ainsi l'action painting).

En politique, on parle de la spontanéité des masses (soulèvement spontané, grève « sauvage », etc.), entendant par là leur capacité d'agir d'une part indépendamment d'une autorité antérieurement établie, d'autre part sans instigation de meneurs, enfin sans concertation préalable.

—  Françoise ARMENGAUD

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes

Classification


Autres références

«  SPONTANÉITÉ  » est également traité dans :

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

L' éthologie comparative, qui cherche à retracer, à l'aide de comparaisons interspécifiques, l'évolution des comportements à travers la série zoologique, propose une théorie renouvelée des instincts et définit ces derniers comme des actes propres à l'espèce. Tendant à une explication causale des comportements qui la rapproche de plus en plus des conceptions béhavioristes, elle se différencie tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_38636

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] C'est à travers la pédagogie – et notamment grâce à la réflexion pédagogique de Johann Friedrich Herbart – que la notion d'intérêt s'est imposée à la psychologie. Encore conviendra-t-il de remarquer que ce déplacement n'est pas intervenu sans quelque appauvrissement. Le Traité de pédagogie de Herbart souligne, en effet, dans l'intérêt la détermination essentielle de l'action spontanée ( Selbsttät […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sciences-humaines/#i_38636

PSYCHODRAME

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 3 556 mots

Dans le chapitre « Le théâtre de la spontanéité »  : […] Jacob Levy Moreno est né à Vienne en 1892. Tout en poursuivant des études de médecine, il s'intéresse au théâtre et aux recherches qui en renouvellent alors l'expression. Ses préoccupations rejoignent celles de Reinhardt, de Gémier, de Piscator et de Pirandello. En 1921, il crée le « théâtre impromptu » ( Stegreiftheater ), forme de théâtre en rond où les participants amateurs sont invités à impro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychodrame/#i_38636

Pour citer l’article

Françoise ARMENGAUD, « SPONTANÉITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/spontaneite/