Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SPECTROMÉTRIE DE MASSE

Bibliographie

Ouvrages généraux

J. R. Chapman, Practical Organic Mass Spectrometry, J. Wiley, New York, 1986 

É. Constantin, Spectrométrie de masse, principes et applications, Tec & Doc, Paris, 1996

R. Davis & M. Frearson, Mass Spectrometry, Wiley, New York, 1987 

E. de Hoffmann, J. Charette & V. Stroobant, Spectrométrie de masse, Masson, Paris, 1994.

Ouvrages spécialisés

P. H. Dawson, Quadrupole Mass Spectrometry, Elsevier, Amsterdam, 1976 

G. Faure, Principles of Isotope Geology, J. Wiley, New York, 1986 

J. Hoefs, Stable Isotope Geochemistry, Springer Verlag, 1997

D. M. Lubman, Lasers and Mass Spectrometry, Oxford Univ. Press, 1990 

R. E. March & R. J. Hughes, Quadrupole Storage Mass Spectrometry, J. Wiley, New York, 1989 

R. E. Match & J. F. J. Todd, Practical Aspects of Ion Trap Mass Spectrometry, 3 vol. CRC Press, Boca Raton (Fla.), 1995 

J. Splitter,Applications of Mass Spectrometry to Organic Stereochemistry, J. Wiley, New York, 1994.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., centre de spectrométrie nucléaire et de spectrométrie de masse (Institut national de physique nucléaire et de physique des particules)

Classification

Pour citer cet article

Michel de SAINT SIMON. SPECTROMÉTRIE DE MASSE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Spectromètre de masse : principe - crédits : Encyclopædia Universalis France

Spectromètre de masse : principe

Spectromètre de masse à analyseur magnétique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Spectromètre de masse à analyseur magnétique

Spectre de masse - crédits : Encyclopædia Universalis France

Spectre de masse

Autres références

  • ÂGE DE LA TERRE

    • Écrit par Pascal RICHET
    • 5 143 mots
    • 5 médias
    ...instrumentaux furent cependant nécessaires. Il était en effet impossible de mesurer précisément des abondances isotopiques par des analyses chimiques. Ce fut le spectromètre de masse qui permit de le faire en séparant les isotopes comme un prisme décompose la lumière. Descendant des tubes cathodiques...
  • AGRÉGATS, physico-chimie

    • Écrit par Jean FARGES, Rémi JULLIEN
    • 1 616 mots
    • 7 médias
    ...gazeux (ou accélérés, s'ils sont chargés) et dirigés vers une enceinte où on les étudie « en vol ». Parmi les nombreuses méthodes physiques utilisées, la spectrométrie de masse est la plus importante. Elle permet en effet de classer les agrégats selon le nombre N d'atomes ou de molécules qu'ils contiennent....
  • ALCALOÏDES

    • Écrit par Jacques E. POISSON
    • 5 686 mots
    • 5 médias
    ...irremplaçable de détermination de l'enchaînement carboné d'un alcaloïde, c'est-à-dire de son squelette moléculaire, souvent même avec sa configuration spatiale. Le spectre de masse est fondé sur l'ionisation d'une molécule dans le vide par divers agents (bombardement d'électrons ou d'ions, champ électrique). Si...
  • ANALYSE ET SYNTHÈSE, chimie

    • Écrit par Pierre LASZLO
    • 1 526 mots
    • 1 média

    Ces deux notions, en principe complémentaires et réciproques, ne le sont pas en fait. Certes, les deux tendances à l'analyse et à la synthèse s'opposent, la première visant à couper les entités chimiques en petits morceaux et la seconde se donnant pour objectif la reconstruction des ensembles mis à...

  • Afficher les 19 références

Voir aussi