SOCIOBIOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociobiologie et biologisme

Cette prise de distance avec les excès de la sociobiologie à ses débuts explique pourquoi les polémiques se sont quelque peu atténuées avec le temps, sans pour autant que cette discipline – il vaudrait mieux dire ce système d’interprétation – ait cessé de sentir le soufre. On peut conclure que la théorie sociobiologique initiale de Wilson a perdu sa valeur d’outil intellectuel global telle qu’avancée par son auteur avec le concept de nouvelle synthèse. Au plan historique, la sociobiologie apparaît comme l’un des nombreux épisodes qui scandent les tentatives répétées de la biologie, depuis la seconde partie du xixe siècle, de s’approprier des domaines qui lui sont – a priori – étrangers en appliquant à ces derniers des concepts biologiques qui n’y sont pas nécessairement légitimes (sélection, aptitude, adaptation, etc.). L’ensemble de ces démarches est connu depuis le début des années 1930 sous le nom de biologisme. Ces courants de pensée, dont l’importance fluctue dans le temps, se sont affadis après la Seconde Guerre mondiale, mais n’ont jamais vraiment cessé d’exister. On assiste plutôt à un intérêt croissant à leur propos depuis la fin des années 1960. Le biologisme pénètre jusqu’au politique, comme en témoigne le débat sur l’hyperactivité de l’enfant, et s’est de manière plus générale infiltré dans les sciences sociales. Chez les auteurs les plus convaincus, la pensée reste proche de celle de Wilson, voire d’un mécanicisme (déterminisme) inspiré de La Mettrie. La psychologie évolutionniste, discipline peu répandue en France, étudie dans une optique sociobiologique les mécanismes neurobiologiques humains sélectionnés dans un environnement différent du nôtre, et qui seraient à l’origine de comportements de ce fait inadaptés. Une hypothèse de type sociobiologique se retrouve dans les travaux sur la criminalité et l’inadaptation, mais aussi dans les travaux sur les [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  SOCIOBIOLOGIE  » est également traité dans :

SOCIOBIOLOGIE (polémique)

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ
  •  • 1 336 mots

Ce texte date du début des années 1980. Il a été rédigé par Jacques Ruffié (1921-2004), hématologue et biologiste, professeur au Collège de France. Ruffié a violemment attaqué la sociobiologie. Ce texte illustre l’intensité de la polémique qui se développe en France après de la publication en 1975 de l’ouvrage de E. O. Wilson, Sociobiolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie-polemique/

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Le renouveau du biologisme »  : […] En France, l’image publique des sciences de la vie connaît un renouveau important à la suite de l’attribution en 1965 du prix Nobel de physiologie ou médecine aux généticiens André Lwoff, Jacques Monod et François Jacob. La biologie attire de nouveau la curiosité du monde intellectuel et du grand public. C’est sur ce terreau à la fois scientifique et culturel que se déploient de nouvelles formes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_80822

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Les courants contemporains : biologismes pur, mixte ou analogique »  : […] Les théories socio-anthropologiques qui se réclament aujourd'hui de Darwin invoquent généralement cette dernière acception du darwinisme. Trois grands modèles, nettement différents, se dégagent dans cet ensemble. Le premier est la sociobiologie, apparue au milieu des années 1970 sous l'impulsion de l'entomologiste spécialiste des fourmis Edward Osborne Wilson. Pour les sociobiologistes, une bonne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_80822

ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Odile PETIT
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'opposition malheureuse des causes proximales et des causes ultimes »  : […] Très vite, le champ de l'éthologie avait réduit les quatre questions de Tinbergen à deux ensembles : celui de la causalité proximale (points 1 et 3) et celui de la causalité ultime ou distale (points 2 et 4). En 1969 déjà, Tinbergen s'inquiétait de ce que les sciences du comportement portent trop d'intérêt aux facteurs d'ordre proximal du comportement et était persuadé qu'on devait attacher autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethologie/#i_80822

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 991 mots

1854 Isidore Geoffroy Saint-Hilaire utilise pour la première fois le terme « éthologie » dans son sens actuel (étude comparative du comportement animal) pour désigner les descriptions des mœurs des animaux telles qu'elles ont été faites par Aristote, Buffon, Réaumur, G. Leroy ou Lamarck. 1859 Dans L'Origine des espèces au moyen de la sélection naturelle, ou la Préservation des races favorisées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_80822

PRÉDATION

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 2 944 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les données du problème »  : […] Prédation et agression . Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la différence est grande entre ces deux termes. Le comportement d'agression s'exerce entre sujets de la même espèce et très souvent de la même bande ou de la même famille. Il se manifeste par toute une série d'attitudes dites de menace, hautement ritualisées ; la conclusion n'en est pas nécessairement le combat avec blessures, mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predation/#i_80822

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « SOCIOBIOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie/