INDIA SIGISMONDO D' (1582 env.-env.1629)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré dans l'art du madrigal comme le seul compositeur à soutenir la comparaison avec Claudio Monteverdi, Sigismondo d'India, nourri de la tradition polyphonique du stile antico du Cinquecento, saura dans sa maturité manier le nouveau style (stile moderno) du récitatif chanté (recitar cantando), alliant de manière incomparable les styles de Carlo Gesualdo, de Luca Marenzio et de Giaches de Wert à celui de Monteverdi.

On connaît mal la première période de la vie de Sigismondo d'India, né à Palerme, en Sicile, vers 1582. Les pages de titre de ses publications le décrivent comme étant de noble extraction. En 1606, il est à Mantoue, où il a peut-être rencontré Monteverdi. En 1608, sa présence est attestée à Florence, où il fréquente la Camerata Bardi (ou Camerata Fiorentina) ; il y rencontre le compositeur et chanteur Giulio Caccini ainsi que la soprano, luthiste et danseuse Vittoria Archilei, qui deviendront les interprètes de ses œuvres. Chanteur lui-même, Sigismondo d'India est nommé en 1611 « maestro della musica di camera » à la cour du duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier, à Turin, poste que des intrigues courtisanes le contraignent à abandonner en mai 1623. La majeure partie de sa production date de son séjour à Turin, durant lequel il publie une dizaine de recueils ainsi que la musique pour Zalizura, une favola pescatoria, forme de pastorale en musique dans laquelle les bergers sont remplacés par des pêcheurs. Il manifeste alors sa prédilection pour la musique profane, encouragé en cela par le duc, lui-même poète, peintre et ardent défenseur du nouveau style monodique.

Après son départ de Turin, Sigismondo d'India voyage durant cinq mois en Italie ; entre octobre 1623 et avril 1624, il est à la cour d'Alphonse d'Este, à Modène. Il part ensuite pour Rome, où il devient le protégé du cardinal Maurice de Savoie, fils de Charles-Emmanuel Ier. En 1625, son drame sacré Sant'Eustachio est rep [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification


Autres références

«  INDIA SIGISMONDO D' (1582 env.-env.1629)  » est également traité dans :

O Bella Destra, INDIA (Sigismondo d')

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 579 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] D'India fréquente en 1608 la Camerata Bardi, cercle florentin d'humanistes, de poètes, de musiciens et d'érudits qui va inventer l'opéra. En 1609, il publie à Milan le premier des cinq livres de Le Musiche da cantor solo , qui assurent aujourd'hui sa renommée. De 1611 à 1623, il est «maître de la musique de chambre» à la cour du duc de Savoie Charles-Emmanuel I er , à Turin. Il a écrit des recueil […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « INDIA SIGISMONDO D' (1582 env.-env.1629) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismondo-d-india/