GORCHKOV SERGUEÏ GUEORGUEVITCH (1910-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'amiral Gorchkov a fait de la marine de guerre soviétique, dont le rôle était essentiellement limité à la surveillance des frontières maritimes au début des années 1960, un instrument privilégié de la politique internationale de l'U.R.S.S. ainsi qu'une composante majeure dans l'équilibre des forces nucléaires et conventionnelles face aux puissances occidentales et aux États-Unis en particulier.

Avant d'accéder au gouvernement fédéral, Gorchkov eut une carrière exclusivement militaire et gravit les échelons de la hiérarchie avec une rapidité exceptionnelle, après s'être illustré pendant la Seconde Guerre mondiale. Né en 1910 dans une famille d'instituteurs, il entre au lycée militaire, puis à l'académie navale et sert dès 1931 dans la marine soviétique, successivement en mer Noire et dans le Pacifique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il combat en mer d'Azov et en mer Noire, participe – selon sa biographie officielle – à la libération de l'Ukraine, de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Hongrie et obtient le commandement de l'escadre de la mer Noire en janvier 1945. La guerre lui a donné l'expérience des opérations menées conjointement par la marine, l'armée de terre et l'aviation ainsi que des offensives amphibies dont il fait par la suite l'un des axes essentiels de la stratégie navale de l'U.R.S.S.

Gorchkov entre à l'état-major de la marine en 1948 ; il en devient commandant en chef ainsi que vice-ministre de la Défense en janvier 1956, à l'âge de quarante-cinq ans seulement.

Il occupe ces fonctions jusqu'en décembre 1985 ; il est alors remplacé par l'amiral Tchernavine. Membre du Parti communiste depuis 1942, il est élu membre suppléant du comité central en 1956, puis titulaire en 1961, mais interrompt là son ascension dans les instances dirigeantes du parti.

En octobre 1962, le revers diplomatique subi par l'U.R.S.S. face aux États-Unis à l'issue de la crise des missiles de Cuba est en partie le fait de l'insuffisance de la puissance navale soviétique : sa marine de guerre ne permettait pas à l'U.R.S.S., qui ne disposait pas encore de sous-marins lance-missiles stratégiques et ne pouvait aligner plus de six sous-marins d'attaque au large de Cuba, de forcer le blocus de l'île dont l'accès était interdit par les navires américains. Aussi les autorités soviétiques entreprennent-elles, dès le milieu des années 1960, la construction d'une marine de guerre destinée à sillonner toutes les mers du globe et à devenir l'un des instruments essentiels de la politique internationale de l'U.R.S.S. et de sa présence diplomatique et militaire dans le monde entier. C'est à l'amiral Gorchkov que revient d'avoir défini dès 1968 ce qui constituait les trois composantes majeures de la puissance navale soviétique : les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, la force aéronavale et les capacités amphibies.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques

Classification

Pour citer l’article

Roland LOMME, « GORCHKOV SERGUEÏ GUEORGUEVITCH - (1910-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/serguei-gueorguevitch-gorchkov/