Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SCHÜTZ HEINRICH (repères chronologiques)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

9 octobre 1585 Heinrich Schütz (Henricus Sagittarius) est baptisé à Köstritz (aujourd'hui Bad Köstritz), près de Gera (entre la Thuringe et la Saxe).

1598 Moritz, Landgrave de Hesse, remarque la beauté de sa voix et l'accueille en août 1599 au Collegium Mauritianum de sa cour, à Cassel. Schütz y prend connaissance des motets de Roland de Lassus.

1609-1612 ? Schütz séjourne à Venise pour se perfectionner auprès de Giovanni Gabrieli. Il y publie sa première œuvre, Les Madrigaux italiens (Primo libro de madrigali, 1611), qui contient dix-neuf pièces.

1612 ?-1613 ? De retour en Allemagne après la mort de Giovanni Gabrieli, Schütz est nommé deuxième organiste à Cassel, où il côtoie Michael Praetorius.

1614 Schütz est nommé maître de chapelle de la plus importante chapelle luthérienne d'Allemagne, celle de Dresde.

1619 Publication à Dresde des vingt-six Psaumes de David (Psalmen Davids sampt etlichen Moteten und Concerten), psaumes allemands à la manière italienne, pour chœur de deux à quatre voix avec instruments, basse continue et soliste vocal, qui se réclament de Giovanni Gabrieli.

1623 Publication à Dresde d'Histoire de la Résurrection (Historia der frolichen und siegreichen Aufferstehung unsers einigen Erlosers und Seligmachers Jesu Christi), dans la lignée des histoires sacrées italiennes ; cette œuvre est considérée comme le premier oratorio allemand.

1625 Publication à Freiberg des Cantiones Sacrae, qui regroupent quarante motets à quatre voix sur des textes latins et utilisent la basse continue.

13 avril 1627 Dafne, tragi-comédie pastorale en un prologue et cinq actes sur un livret de Martin Opitz inspiré du livret d'Ottavio Rinuccini pour Dafne de Jacopo Peri (1598), est créée au château de Torgau. Cette œuvre est considérée comme le premier opéra allemand. La partition en est perdue.

1628-1629 Schütz retourne à Venise pour étudier auprès de Monteverdi. Il y publie le premier livre de Symphoniae sacrae, pièces vocales latines dotées d'un très riche accompagnement instrumental.

1636 Publication à Dresde des Musicalische Exequien ... dess ... Herrn Heinrichen dess Jungern und Eltisten Reussen. Publication à Leipzig du premier livre des Kleine geistliche Concerten.

1645 Publication à Dresde du deuxième livre de Symphoniae sacrae ainsi que de l'oratorio Les Sept Paroles du Christ (Die sieben Wortte unsers lieben Erlosers und Seeligmachers Jesu Christi).

1648 Publication à Dresde des vingt-neuf motets de la Geistliche Chor-Music, pour chœur à cinq, six et sept voix.

1664 Publication à Dresde de l'Histoire de la Nativité (Historia, der freuden- und gnadenreichen Geburt Gottes und Marien Sohnes, Jesu Christi).

1666 Composition de trois passions, selon saint Matthieu, saint Luc et saint Jean.

1671 Composition du Magnificat allemand, à huit voix.

6 novembre 1672 À l'issue d'une existence exceptionnellement longue pour l'époque, Heinrich Schütz meurt à Dresde.

— Pierre BRETON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Pierre BRETON. SCHÜTZ HEINRICH - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 28/08/2017

Autres références

  • MUSICALISCHE EXEQUIEN (H. Schütz)

    • Écrit par
    • 273 mots
    • 1 média

    Plus que Praetorius ou que ses quasi-contemporains Schein et Scheidt, Heinrich Schütz est le véritable père de la musique allemande. Situé au confluent du motet polyphonique flamand et de l'expressivité nouvelle du madrigal italien, il constitue le trait d'union fondamental qui relie l'austérité...

  • GABRIELI ANDREA (1533 env.-1586) & GIOVANNI (1555 env.-1612)

    • Écrit par
    • 2 395 mots
    ...cuivres et cordes, ces effets d'écho dont il tira un si puissant dynamisme. Cette alliance entre la polyphonie vocale et l'orchestre se perpétuera, avec Heinrich Schütz (1585-1672) notamment, avant de passer dans l'opéra et de s'organiser ensuite pour aboutir à la sonate et à la symphonie ; sans oublier...
  • KURTÁG GYÖRGY (1926- )

    • Écrit par
    • 1 043 mots

    Compositeur et pianiste hongrois d'origine roumaine (il naît à Lugós, aujourd'hui Lugoj, en Roumanie, le 19 février 1926), György Kurtág commence à travailler la musique sous l'égide de sa mère. Il poursuit ses études musicales à Timişoara avec Magda Kardos (piano) et Max Eisikovits...

  • ORATORIO

    • Écrit par
    • 2 585 mots
    • 1 média
    ...directement inspiré par l'oratorio italien, un développement original du genre eut lieu en Allemagne à partir des Sieben Worte J. C. am Kreuz (1645) de H.  Schütz (1585-1672), d'abord par ses propres « histoires sacrées » (Auferstehungshistoria), puis par celles de J. Rosenmüller (v. 1620-1684),...
  • PASSION, genre musical

    • Écrit par
    • 1 052 mots

    Au Moyen Âge, à l'exception des drames sacrés représentés dans les églises, puis sur les parvis, il n'y a point de « Passion », du moins en tant que forme musicale spécifique indépendante de la liturgie.

    L'usage s'est établi dès le ive siècle de réciter la Passion...