BONNAIRE SANDRINE (1967- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sandrine Bonnaire est la septième d'une famille modeste de onze enfants. Née à Gannat (Auvergne), le 31 mai 1967, elle passe son enfance à Grigny, dans l'Essonne, où elle obtient un CAP de coiffure. Sa carrière cinématographique naît à son insu un jour de 1982, lorsqu'elle accompagne deux de ses sœurs au casting des Meurtrières. Le projet de Maurice Pialat restera inabouti mais, lorsqu’il réalise l'adaptation des Filles du faubourg – d'après les souvenirs d'Arlette Langmann – qui deviendra À nos amours (1983), il reprend contact avec l'adolescente de quinze ans. Les essais sont plus que concluants. Certes, Sandrine Bonnaire a déjà tenu des rôles de figuration dans La Boum 2 (1982) et dans Les Sous-Doués en vacances (1982), mais le premier personnage qu'elle incarne véritablement est bien celui de Suzanne dans À nos amours. Elle se montre capable de traduire à l'écran des sentiments contradictoires : une certaine fragilité, la tendresse parfois, mais aussi un esprit frondeur, qui n'accepte pas plus les diktats de la famille que ceux d'une morale largement dépassée.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification


Autres références

«  BONNAIRE SANDRINE (1967- )  » est également traité dans :

PIALAT MAURICE (1925-2003)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 748 mots

Dans le chapitre « Quand vient la fin »  : […] L'histoire d'amour de Nous ne vieillirons pas ensemble (1972) commence au moment où cette histoire même est déjà finie entre Jean (Jean Yanne) et Colette (Marlène Jobert). Comme François, Jean mêle tentatives de « recoller les morceaux » et comportements odieux, provoquant l'irréversible. Par la suite, Loulou (1980), À nos amours (1983), Police […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-pialat/#i_38291

SOUS LE SOLEIL DE SATAN, film de Maurice Pialat

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 990 mots

Dans le chapitre « Une foi vécue physiquement »  : […] Admirablement servi par l'image de Willy Kurant, qui utilise la lumière pâle de l'Artois et capte de magnifiques paysages vallonnés sous des ciels immenses, Pialat situe discrètement le film dans une France d'hier, mais qui paraît proche, sans automobile, sans radio, en même temps qu'il fuit tout pittoresque d'époque. Une France qu'on voit rarement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-le-soleil-de-satan-maurice-pialat/#i_38291

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « BONNAIRE SANDRINE (1967- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandrine-bonnaire/