TÉCHINÉ ANDRÉ (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

André Téchiné est né en 1943 à Valence-d’Agen (Tarn-et-Garonne). Une dizaine d'années après la nouvelle vague, il fait ses débuts de cinéaste. Il a écrit dans les Cahiers du cinéma de 1964 à 1967, et ses premiers films sont nourris d'une réflexion théorique qui les place sous l'influence des maîtres de l'avant-garde (Cocteau et Godard dans Paulina s'en va, 1969) et de Brecht. De la fuite somnambulique, proche de la folie, de Paulina s'en va, à la saga familiale de Souvenirs d'en France (1974), traversant l'histoire politique et sociale du siècle, et jusqu'à Barocco (1976), polar onirique, André Téchiné se livre à une rêverie sur les genres cinématographiques marquée par une fascination pour l'exercice de la mise en scène, qui lui permet de toucher à la vérité de la vie tout en jouant la carte de la distanciation et de la stylisation. L'attraction qu'exercent sur lui les constructions plastiques et narratives va bientôt rencontrer la magie du cinéma, telle qu'elle s'incarne chez les acteurs, et surtout les actrices. Le projet artistique de Téchiné consistera dès lors à concilier cinéma de la perfection (l'art de la forme) et cinéma du plaisir (l'art de raviver le rêve et la croyance), à dialoguer avec son spectateur et à faire dialoguer, chez celui-ci, l'innocence et le jugement, l'enfant et l'adulte.

Dès Souvenirs d'en France, tourné dans son village natal, c'est au romanesque que s'affronte André Téchiné à travers les destins croisés de ses personnages, figure nodale chez lui, tant au niveau scénaristique qu'esthétique. Le goût du romanesque est ici inséparable d'un désir de rupture : à la volonté de Téchiné d'en finir avec le naturalisme, répond dans la fiction le besoin d'échapper à l'héritage du roman familial. Quitter la famille est l'acte de naissance de la plupart de ses personnages, confrontés sans plus de remparts ni de repères à l'inconnu et à leurs sentiments, précipités dans l'exaltante et dangereuse aventure de leur émancipation. La soif d'absolu, voire de révolte, les guide, qu'ils soient jeunes, pleins d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TÉCHINÉ ANDRÉ (1943- )  » est également traité dans :

MA SAISON PRÉFÉRÉE, film de André Téchiné

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 905 mots

Né en 1943, André Téchiné a suivi l'itinéraire classique des membres de la « seconde génération » de la Nouvelle Vague : entré en 1963 à l'I.D.H.E.C., il collabore dès l'année suivante aux Cahiers du cinéma. Il passe à la réalisation en 1970 avec Paulina s'en va, variation sur le thème de la folie dans laquelle < […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-saison-preferee/#i_85540

QUAND ON A 17 ANS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 104 mots

Dans un précédent film d’André Téchiné, Les Innocents (1987), le chef d’orchestre Klotz, interprété par Jean-Claude Brialy, expliquait à ses musiciens que « la jeunesse, c'est la page blanche, le risque de la remplir et de se tromper. La jeunesse, c'est refuser de porter un vieillard en s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quand-on-a-17-ans/#i_85540

LES VOLEURS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 353 mots

De même que Les Roseaux sauvages (1994) se nourrissaient de la richesse fantasmatique de Barocco (1976), des Sœurs Brontë (1978), d'Hôtel des Amériques 1981), du Lieu du crime (1985) ou des Innocents (1987), Les Voleurs s'alimentent au courant intimiste, et pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-voleurs/#i_85540

DENEUVE CATHERINE (1943- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 211 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De Truffaut à Téchiné »  : […] En à peine une dizaine d'années, Catherine Deneuve est devenue une actrice majeure du cinéma français, qui sait également gérer son image dans le domaine de la publicité. Elle manie habilement l'euphémisme lorsqu'elle précise que ces prestations lui permettent de refuser des propositions de films qui lui « plaisent moins ». Elle sait pourtant rester populaire à travers des productions de moindre i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-deneuve/#i_85540

Pour citer l’article

Frédéric STRAUSS, « TÉCHINÉ ANDRÉ (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-techine/