SACRÉ

Médias de l’article

Ayers Rock

Ayers Rock
Crédits : Doug Armand, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Churinga

Churinga
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie


Tout discours sur la catégorie de sacré pose un problème de méthode, car celle-ci se présente d'emblée sous une double face. Pour l'homme de science, elle constitue un concept analytique qu'il applique, avec plus ou moins de bonheur, à l'étude des faits religieux. L'homme de foi, pour sa part, y voit un mystère qu'il approche en tremblant et en fonction duquel il oriente sa vie. À vrai dire, les choses ne sont pas aussi tranchées, car le premier peut aussi être homme de foi et avoir bien du mal alors à faire taire sa conscience religieuse quand il applique le concept de sacré à d'autres religions. À l'inverse, la foi de certains de nos contemporains doit beaucoup aux études que les hommes de science du début du xxe siècle ont développées sur le sacré. Mais, même si le partage des rôles n'est pas sans nuances, on peut lui accorder une certaine valeur, au moins de méthode, et s'autoriser, par conséquent, à envisager le sacré par le biais de deux approches distinctes, qui correspondent à ces deux « rôles » anthropologique et théologique. Quant aux nuances, on les percevra aisément à la lecture des deux textes ci-dessous, dans la mesure où chacun d'eux, s'il traite en priorité d'un point de vue sur le sacré, est naturellement amené à faire une place à l'autre point de vue.

La notion de sacré et la réflexion anthropologique

Parler du sacré, c'est parler d'un mot autant que d'une réalité ; c'est même, plus précisément, se demander s'il y a bien derrière ce mot une réalité ou une notion bien circonscrite que l'anthropologie puisse utiliser aujourd'hui. Autant que les manifestations dans diverses sociétés d'un sacré dont l'existence comme réalité autonome est précisément à démontrer, on examinera ici les principaux textes qui ont donné au mot « sacré » ses lettres de noblesse scientifiques. Ces textes sont pour l'essentiel des textes anthropologiques, car si le mot, après bien des réticences, a aujourd'hui acquis droit de cité dans les travaux des théologiens, le substantif « sacré », ou plus précisément le passage d'un adjectif à un substantif, provient plutôt des anthropologues, et même, pour [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SACRÉ  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 573 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les genres de la littérature orale »  : […] Les genres sacrés. Étant donné l'efficacité magique de la parole dans les sociétés orales d'Afrique, ils sont nombreux : chants liés à des cultes initiatiques (komo des Bambara, bagré des Dagari du Burkina Faso, poro des Sénoufo de Côte d'Ivoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_3977

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion et pouvoir »  : […] la dominer que liées à elle (y trouvant, à la fois, leur prolongement et leur reflet), la parenté du sacré et du politique s'impose avec force. Les principes qui règlent l'ordre du cosmos et l'ordre des humains sont souvent homologues. Ils font apparaître une répartition en deux catégories : d'un côté, les puissances qui président à l'harmonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-politique/#i_3977

ART SACRÉ

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 5 348 mots

Dans le chapitre « Sacré-profane : une mise en perspective »  : […] Une manière élémentaire de définir le sacré consiste à l'opposer au profane. Le profane, c'est le monde naturel à l'intérieur duquel se manifeste quelque chose de différent, le sacré, ce que l'historien des religions, Mircea Eliade, nomme les hiérophanies (manifestations du sacré). Reconnaître ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sacre/#i_3977

AUTELS

  • Écrit par 
  • Louis LÉVY
  •  • 3 687 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'autel et le sacré »  : […] La présence sacrée se manifeste par le feu qui brûle perpétuellement sur l'autel, ou à côté, chez les peuples qui pratiquent l'holocauste, et souvent par un luminaire permanent. Mais les droits de la divinité s'expriment surtout par l'inviolabilité de la table du sacrifice : chez les Hébreux, comme chez les Grecs ou les Latins, l'offense faite au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autels/#i_3977

CHEMIN, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 895 mots

Dans toute tradition religieuse ou métaphysique, l'image du chemin est un symbole de la quête de l'Être. Il s'agit probablement d'une des images les plus sacrées — ce qu'exprime bien la parole du Christ : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemin-symbolisme/#i_3977

CULTE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 952 mots

Une consigne de Calvin, directement inspirée de saint Paul, suggère ce que peut être le culte comme éthos, comme comportement global : il faut, dit Calvin, que l'existence entière soit un hommage à la gloire de Dieu. Le culte est dans la vie autant que la vie dans le culte : il l'est même davantage, quand la consigne est donnée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte/#i_3977

CYCLE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 689 mots

Une conception cyclique du temps a souvent été comprise par la pensée moderne comme la marque du primitivisme d'une culture ou le symptôme d'une régression archaïsante chez un sujet. Une telle conception, dans les deux cas, résulterait d'une attitude de fuite devant la réalité de l'irréversibilité temporelle. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle/#i_3977

DÉCHRISTIANISATION

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE
  •  • 4 185 mots

Dans le chapitre « Désacralisation »  : […] qui ne serait pas, pour autant, une profanation, se sont trouvés conduits à forger le mot « profanisation ». Il s'agissait moins d'une éclipse que d'un transfert du sacré. Max Weber en avait décrit les premières phases dans ses célèbres analyses sur l'ascétisme et le mysticisme intramondains : ce qui, pour le puritain anglais analysé par Max […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dechristianisation/#i_3977

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « Le statut du devin et les techniques de l'écriture »  : […] « supérieures » de la divinité, le devin traditionnel fait porter son interrogation sur toutes les formes possibles de la présence du sacré dans les messages déchiffrables de l'univers. Aussi, dans les grandes civilisations antiques, la divination et le personnel divinatoire dépendent-ils du pouvoir royal et se rattachent- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_3977

DOUGLAS MARY (1921-2007)

  • Écrit par 
  • Éric SORIANO
  •  • 977 mots

de la magie permet donc de mesurer l’ordinaire de la souillure et de la propreté. Cette pratique ne renvoie jamais qu’à la réaffirmation de classifications non dénuées de contradictions, susceptibles de contestations, mais rarement vécues sur le registre de la transgression et du sacré. Cette réflexion, nourrie de concepts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mary-douglas/#i_3977

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « « Les formes élémentaires de la vie religieuse » »  : […] Cette essence, Durkheim la trouve dans l'opposition entre sacré et profane, commune à tous les systèmes religieux : « Une religion est un système solidaire de croyance et de pratiques relatives à des choses sacrées, c'est-à-dire séparées, interdites. » Le problème consiste alors à expliquer pourquoi toutes les sociétés connaissent cette distinction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_3977

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 350 mots

Dans le chapitre « Des organisations différenciées »  : […] repose uniquement sur celle de ses membres. Il en va tout autrement de l'Église : celle-ci se définit comme une institution sacrée, capable de dispenser les biens de salut à ceux qui respectent ses règles et participent à ses rites. En ce qui concerne le régime d'autorité, la secte est à la fois égalitaire, puisque tous les croyants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-et-secte-notion-d/#i_3977

ÉNIGME

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 799 mots

L'énigme est protéiforme : charade, rébus, anagramme, chiffre, mystère, secret, trucage, devinette, maquillage, prestidigitation, trompe-l'œil, collage, problème, oracle, etc. Elle joue ainsi sur les registres les plus divers de la connaissance (image, symbole, signe, idée), en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enigme/#i_3977

ETHNOLOGIE - Ethnologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 092 mots

Dans le chapitre « Religions et ethnies »  : […] non occidentales, à savoir celui de la délimitation même du domaine qu'il doit explorer. Existe-t-il un domaine du sacré distinct, voire opposé à celui du profane ? On sait que, pour Durkheim et son école, cette distinction, qui recouvre à peu près celle qui est faite entre les activités collectives et les activités privées, est capitale. Mais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-religieuse/#i_3977

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fête idéale »  : […] ordonné, une violation solennelle d'une prohibition. » La fête ressortirait ainsi au «  sacré de transgression ». Elle manifesterait la sacralité des normes de la vie sociale courante par leur violation rituelle. Elle serait nécessairement désordre, renversement des interdits et des barrières sociales, fusion dans une immense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete/#i_3977

FRANC-MAÇONNERIE

  • Écrit par 
  • Roger DACHEZ, 
  • Luc NEFONTAINE
  •  • 10 707 mots

Dans le chapitre «  La franc-maçonnerie, société mythogène »  : […] La maçonnerie redéfinit le sacré en le détachant de sa gangue religieuse. Elle prend appui sur un livre religieux mais sans véhiculer une tradition religieuse. Protestante à ses origines, elle ne craint pas de ne se fier qu'à la Bible et à transformer le mythe biblique qui n'est plus religieux ni révélé, mais dont l'homme est auteur et acteur à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-maconnerie/#i_3977

HAGIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 806 mots

date, Les Légendes hagiographiques, elle privilégie les acteurs du sacré (les saints) et elle vise l'édification (une « exemplarité ») : « Il faudra donc, écrivait l'auteur, réserver ce nom à tout monument écrit inspiré par le culte des saints et destiné à le promouvoir. » De ce « monument », la rhétorique est saturée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hagiographie/#i_3977

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 324 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le sacré »  : […] On imagine alors que, quelque jour, la violence ou le terrorisme ne tiennent lieu de sacré, ou ne s'identifient avec lui. De tout temps, le rapport de l'homme au sacré fut ambigu. Disons mieux : le terme s'applique à deux types fort différents d'expériences. Il signifie, d'une part, le lien qui rattache l'homme à la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_3977

INITIATION

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 7 139 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'interprétation sociologique »  : […] premières formes de l'initiation une revivification de la condition humaine au contact du sacré et selon les archétypes (variables d'une culture à l'autre) fondateurs de cette condition humaine, tandis que l'initiation magique consisterait au contraire à en prendre le contre-pied : « Le sacré est une sorte de synthèse entre la forme numineuse et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/initiation/#i_3977

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'absolu du sacré »  : […] il reste à préciser comment celle-ci se réalise. Cette question est liée à celle du sacré. Quels sont les domaines sacrés dans lesquels l'activité du musulman est soumise à des normes supérieures intangibles ? Quels sont les domaines profanes où il est libre d'agir à sa guise ? Profondément religieux, l'islam tient le sacré pour une valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_3977

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

dans un contexte religieux préislamique dont les principales caractéristiques sont l'espace et le temps sacrés. Avec la pureté rituelle et l'intention, ils constituent les fondements des pratiques canoniques. Le caractère sacré est conféré à tout lieu de prière (mosquée, oratoire et/ou tout endroit ayant la même destination […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-pratiques-et-rituels/#i_3977

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Jeux sportifs sacrés »  : […] Les courses sacrées sont pareillement connues des sociétés traditionnelles. Chez les Indiens Nimuendaju en Amérique du Sud, une course fait partie des cérémonies d'initiation des jeunes garçons dont chacun court avec un petit morceau de bois, symbole de l'âme des morts. La lutte ne manque pas non plus de liens avec le sacré. Au Japon, les secrets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_3977

JEU - Jeu et rationalité

  • Écrit par 
  • Jacques EHRMANN
  •  • 4 828 mots

Dans le chapitre « Jeu et sacré »  : […] Huizinga et Caillois, le jeu occupe une position intermédiaire entre la « réalité » et le sacré, il se situe donc sur un plan moins élevé que celui-ci. Il représente, dans la société, du sacré dégradé. É. Benveniste donne l'exemple d'un mythe du soleil qui peut se dégrader en un simple jeu de balle. Le symbolisme a perdu son sens religieux pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-jeu-et-rationalite/#i_3977

JUDAÏSME - Les pratiques

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON, 
  • Charles TOUATI
  •  • 4 474 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'espace sacré  »  : […] C'est avec le Temple, en effet, qu'apparaît la conception d'un espace sacralisé. Dimension de la sainteté, l'espace se définit, pour la religion juive, comme un territoire sacré comprenant dix étapes ascendantes : le pays d'Israël, les cités entourées de remparts, l'enceinte de Jérusalem, le mont du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-les-pratiques/#i_3977

LOI

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Universalis
  •  • 12 636 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sacralisation de la loi »  : […] l'étendue du prestige qu'assurait ainsi à la loi la conjonction de son origine dans la volonté du peuple et de son contenu dans les impératifs de la raison. Que pareille construction ne soit pas dépourvue d'équivoque, cela n'est que trop évident. Mais c'est précisément à l'ambiguïté dont elle l'affecte que la notion de loi a dû sa sacralisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi/#i_3977

MAGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Roger BASTIDE
  •  • 11 230 mots

Dans le chapitre « Les théories sociologiques »  : […] entre le mana, force impersonnelle immanente à la nature, qui est bien à la base de la magie, et le sacré, force surnaturelle transcendante, qui serait à la base de la religion. Alors qu'on peut commander au mana magique, le sacré exige soumission : « Le mana, par ses prophètes, n'a rien à voir avec le sacré, le divin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magie/#i_3977

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 317 mots
  •  • 6 médias

Les masques sont indissolublement associés au savoir et au pouvoir, ils sont entourés du secret qui touche au sacré. En principe apanage des hommes, ils font pendant au pouvoir et au savoir naturels attribués aux femmes du fait de leur fécondité et en marquent les limites. Les sociétés initiatiques dont ils procèdent sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_3977

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mythe comme récit des origines »  : […] comme le précédent concernait ses implications institutionnelles. Il est possible, en effet, de rendre compte des valeurs émotionnelles du sacré à partir de la fonction instauratrice du récit des origines ; la liaison entre le temps historique et le temps primordial développe des affects propres, ceux- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_3977

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 6 943 mots

Dans le chapitre « La place des noms propres parmi les expressions à référence singulière. Les indicateurs et les descriptions définies »  : […] À cette dimension poétique répond aussi une dimension sacrée. La langue sacrée, note Lévi-Strauss, est « partiellement affranchie de la fonction signifiante, sans que d'autre part la signification soit jamais entièrement perdue ». On peut imaginer que la langue sacrée rejoint la parole poétique comme la caractérise Octave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_3977

NUMINEUX

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 167 mots

C'est en 1917 que Rudolf Otto publie son livre intitulé Le Sacré, portant en sous-titre « L'Élément non rationnel dans l'idée de divin et sa relation avec le rationnel ». Il y introduit un nouveau concept dans le champ des sciences des religions, le concept de « numineux » ou de « numinosité ». Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/numineux/#i_3977

OTTO RUDOLF (1869-1937)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 701 mots

Théologien et philosophe allemand, né à Peine (Hanovre) et élevé dans la foi luthérienne, Rudolf Otto fit ses études à Erlangen et à Göttingen, attiré par la pensée d'Albrecht Ritschl et celle de Friedrich Schleiermacher. Nommé en 1907 professeur de théologie à Göttingen, il s'intéressa de plus en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-otto/#i_3977

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 748 mots
  •  • 9 médias

; au niveau de la perception des contenus, ils expriment, à propos du fait pèlerin, une sacralisation de l'espace et la vie d'un temps sacré, une ritualisation nécessaire et, dans les circonstances exceptionnelles qui lui sont propres, l'accomplissement d'une œuvre, double et unique, de travail sur soi et d'accès à une transcendance consacrante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_3977

PRIÈRE ET CONTEMPLATION

  • Écrit par 
  • Albert-Marie BESNARD
  •  • 4 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rôle de la croyance »  : […] qui n'existe pas d'autre part ». La plupart des primitifs ont perçu deux degrés dans le sacré : d'une part, ils ont reconnu, à travers les hiérophanies ouraniennes (dont le support sensible est la voûte céleste), l'existence « d'un Être divin céleste, créateur de l'univers et garant de la fécondité de la terre » ; d'autre part, ils ont eu tendance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/priere-et-contemplation/#i_3977

RELIGION - L'anthropologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 599 mots
  •  • 1 média

l'homme qui crée et manipule tout un symbolisme, celui du « surnaturel » ou du « sacré ». Naturellement, la première tâche de l'anthropologie religieuse est de définir ce qui distingue les symboles du sacré des autres espèces de symbolismes. Il n'y a pas d'autre issue possible, si l'on ne veut pas tomber dans les pièges de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-anthropologie-religieuse/#i_3977

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 054 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Interprétation durkheimienne »  : […] Durkheim, la religion n'est pas tant un arrachement au monde qu'un mode de fusion entre la vie en société et ce qui est au-delà : le sacré. En proposant une foi, des croyances et des cultes, la religion contraint les membres d'un groupe, d'une société à adorer ce qui est sacré (ou interdit et donc intouchable). Est sacré, selon Durkheim, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_3977

RITES

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 3 732 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sacré et la religion »  : […] transposition, une élaboration rituelle qui transforme le principe numineux en un principe sacré, dont les symboles et les manifestations ne sont plus immanents, mais transcendants, c'est-à-dire à la fois extérieurs à la condition humaine et capables de la fonder. C'est pourquoi le sacré est représenté par des modèles archétypiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rites/#i_3977

RITUEL

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 5 524 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'approche fonctionnaliste »  : […] le « mouvement ». Le critère de la religion est qu'elle distingue les choses profanes et les choses sacrées, c'est-à-dire séparées et interdites : les croyances religieuses « expriment la nature des choses sacrées » ; les « rites sont des règles de conduite qui prescrivent comment l'homme doit se comporter avec les choses sacrées ». La religion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rituel/#i_3977

SACERDOCE

  • Écrit par 
  • Mariasusai DHAVAMONY, 
  • Universalis
  •  • 5 873 mots

plus confusion entre magie et religion, entre numineux de transgression et numineux de respect, ce dernier méritant seul d'être considéré comme sacré. C'est pourquoi on déclare communément que la fonction du prêtre hérite, pour une part, de la fonction royale et se distingue de la fonction du sorcier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacerdoce/#i_3977

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 521 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les théories sur l'origine et l'évolution du sacrifice »  : […] en partie ; à aucun moment, cependant, le dieu et la victime ne s'identifient. Le sacré reste transcendant. Le captif aztèque, par exemple, dont Frazer fait un si grand cas, devait passer, avant d'être tué, par toute une série de rites mimétiques et de consécrations, pour pouvoir, par sa mort et sa résurrection symbolique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_3977

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 175 mots

(sanction, sanctionner), non à sacer, sacrare (sacré, consacrer). Est saint ce qui fait l'objet d'une sanction, c'est-à-dire d'une loi qui interdit d'y toucher. Est sacré ce qui est mis à part, séparé du profane, réservé aux dieux et redoutable à l'homme. « Sacré » désigne l'état de la chose elle- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_3977

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 096 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tabou et religion »  : […] présence universelle des tabous, W. R. Smith les classe en deux groupes relevant l'un du sacré, l'autre de l'impur. Il écrit : « Tous les tabous sont inspirés par la crainte du surnaturel, mais il y a une différence d'ordre moral entre des mesures de protection contre l'invasion de puissances mystérieuses et hostiles et des précautions fondées sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_3977

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre en Afrique noire

  • Écrit par 
  • Pierre ICHAC
  •  • 4 150 mots

Dans le chapitre « Du religieux au théâtral »  : […] fang seraient, eux aussi, tant par leur conception que par leur usage traditionnel, trop imprégnés de sacré pour être jugés en termes d'art. Le titre serait alors réservé aux figures de Brancusi ou de Giacometti, qui leur sont parfois étrangement apparentées. Il est cependant permis de considérer que la différence essentielle des uns avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-le-theatre-en-afrique-noire/#i_3977

TRADITION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Jean PÉPIN
  •  • 6 382 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tradition, « re-création » des valeurs d'une communauté »  : […] les lieux et l'espace par rapport à des signes et à des objets révélateurs du sacré. À la différence des civilisations modernes, les communautés traditionnelles ne comptent que des acteurs ; elles excluent le spectateur ainsi que l'intervalle de la réflexion critique. Aussi rien n'est-il plus différent du théâtre que la fête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition/#i_3977

TRIADE, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 169 mots
  •  • 2 médias

Dans la connaissance symbolique, la triade se manifeste à travers un spectre extrêmement large de possibilités. À titre de simples indications, on peut en souligner plusieurs aspects symboliques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triade-symbolique/#i_3977

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique CASAJUS, André DUMAS, « SACRÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacre/