DIESEL RUDOLF (1858-1913)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur allemand, né à Paris. Ingénieur frigoriste dans une entreprise parisienne de machines à glace, Diesel étudie le projet d'un moteur à ammoniac. Des circonstances particulières l'obligent à s'installer en Allemagne où, finalement, avec l'aide d'une société augsbourgeoise, la Maschinenfabrik Augsbourg, il concevra la moins onéreuse et la plus efficace des machines thermiques à combustible lourd.

L'utilisation d'un mélange gazeux pour produire une certaine force motrice peut se pratiquer par combustion à volume constant (moteur à explosion), ou encore par combustion soit à pression constante, soit à température constante. Diesel retient d'abord cette dernière solution (1892), puis il l'abandonne et poursuit ses recherches jusqu'en 1896. Il construit alors son premier moteur : cycle à quatre temps et compression préalable, selon les principes formulés par Beau de Rochas, la combustion du mélange gazeux s'effectuant à pression constante. Dans un premier temps, l'air est aspiré ; il est ensuite fortement comprimé (pressions de 30 kg/cm2, contre 6 dans le moteur à explosion), jusqu'à une température élevée (de 500 à 600 0C) ; la troisième phase correspond à l'injection progressive du combustible, avec auto-inflammation au contact de l'air surchauffé, suivie de la détente ; enfin, la quatrième phase est celle de l'évacuation des gaz brûlés. En 1897, sur deux moteurs d'essais, Diesel enregistre déjà un rendement appréciable de la combustion du fuel (26,2 p. 100). La haute pression permettant de développer une puissance considérable, le moteur Diesel est appliqué, pour la première fois, dans une centrale électrique où il entraîne une dynamo (Kiev, 1903). Mais il servira surtout à la propulsion des engins de fort tonnage, ou à la traction de charge exceptionnelle. Après la création d'une Société française des moteurs R. Diesel (1898), un moteur de 120 chevaux est installé sur un sous-marin (1903). Appelé en Angleterre par l'Amirauté pour étudier de nouvelles applications de son invention, il embarque sur le Dresden le 29 septembre 1913. Durant la nuit, il passa probablement par-dessus bord et l'on retrouva son corps un mois plus tard, sur les côtes de Vlissingen, en Belgique.

À partir de 1923, son moteur est adopté pour la traction ferroviaire ; le premier camion Diesel circule en 1924. Le moteur Diesel trouvera sa place, plus tardivement, dans les engins destinés à l'agriculture et aux travaux publics. En revanche, on tentera en vain de l'appliquer à l'aviation.

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIESEL RUDOLF (1858-1913)  » est également traité dans :

DIESEL MOTEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Ingénieur de l'École polytechnique de Munich, Rudolf Diesel (1858-1913) met au point un moteur à pétrole dont le rendement thermique est supérieur à celui des mécaniques existantes. Il dépose pour ce moteur à deux temps à pression constante un brevet en 1892, puis en expose les principes en 1893 dans Théorie et construction du moteur thermique rationnel. Son moteur utilise des huiles lourdes, l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moteur-diesel/#i_10398

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « DIESEL RUDOLF - (1858-1913) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-diesel/