ROUTES DE LA SOIE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

— 1200 Le char est introduit en Chine depuis l'Asie centrale selon des voies de transmission encore inconnues. Une fois adopté, il est imité et perfectionné par les Shang, puis par les Zhou. Cette introduction atteste l'existence d'échanges entre l'Orient et l'Occident bien avant le commencement de relations commerciales.

— 300 Datation approximative du kourgane no 5 de Pazyryk, dans l'Altaï (Kazakhstan), dans lequel furent découvertes des soieries chinoises brodées utilisées par les populations locales Saka (scytho-sibériennes).

— 139 L'empereur Wu (— 141) des Han envoie Zhang Qian à la recherche des Yuezhi espérant nouer une alliance avec eux pour s'opposer aux Xiongnu. Les Han entretenaient en effet des relations belliqueuses avec les Xiongnu tout au long de la frontière septentrionale de leur empire. Zhang Qian se rend jusqu'en Bactriane, et ne rentre à Chang'an qu'en — 126, ayant été fait prisonnier pendant dix ans au cours de son expédition.

— 117 Création par les Han de la commanderie de Dunhuang (Gansu), poste clé de la Route de la soie.

— 115 Deuxième expédition de Zhang Qian en Asie centrale ; il passe par la vallée de l'Ili, pays des Wusun.

ier siècle de notre ère Début de la pénétration du bouddhisme en Chine depuis l'empire kushan qui englobe la partie occidentale du bassin du Tarim (actuel Xinjiang).

77-91 Les Han, ayant rétabli leur domination en Asie centrale, instaurent un gouvernement à Khotan, dans le sud de l'actuel Xinjiang.

101 Arrivée à Pékin d'une ambassade de l'empire parthe.

365 Début de l'aménagement des grottes de Dunhuang, haut lieu du bouddhisme au croisement de plusieurs routes de commerce entre la Chine et l'Asie centrale.

399 Le moine Faxian se rend, à la suite de nombreux pèlerins chinois aux iiie-ive siècles, en Asie centrale, puis en Inde, à Ceylan. Il rentre en Chine par la voie des mers en 41 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  ROUTES DE LA SOIE  » est également traité dans :

"OUVERTURE" DE LA ROUTE DE LA SOIE

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 260 mots

Inventée à la fin du xixe siècle par un savant allemand, Ferdinand von Richthofen, l'expression la « Route de la soie » désigne les différentes voies par lesquelles des biens ont transité entre la Chine centrale et l'Orient méditerranéen. Après le couloir du Gansu, les marchandises étaient acheminées par l'une des deux routes contournant le désert du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouverture-de-la-route-de-la-soie/#i_21506

ROUTE DE LA SOIE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 737 mots
  •  • 6 médias

Mentionnée pour la première fois dans un ouvrage d’un géographe allemand du xixe siècle, Ferdinand von Richthofen, la « Route de la soie » n’a jamais été connue sous ce nom par les marchands qui la parcouraient. Peut-être ne savaient-ils même pas que les pistes qu’ils empruntaient faisaient partie d’une route fabuleuse, véritable pont entre l’Orient e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/route-de-la-soie/#i_21506

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'empire kushana »  : […] Au moment même où les Parthes essayaient de consolider leur pouvoir dans la vallée de l'Indus, la Bactriane était envahie et occupée par une nouvelle vague de nomades, les Kushana, qui faisaient partie de la confédération des Yue-Tche, tribus habitant les régions situées au nord de la Chine. Les historiens ne sont pas d'accord sur l'origine ethnique des Yue-Tche. Certains les considèrent comme éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_21506

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dégager des sous-ensembles régionaux au sein de l'Asie soulève deux difficultés majeures. D'une part, les phénomènes comme la démographie, la superficie ou l'économie opèrent à une échelle beaucoup plus vaste que l'Europe, voire que l'Amérique du Nord. La Chine, qui ne constitue qu'une partie de l'Asie, est, par exemple, aussi grande que les États-Unis, de même que l'Inde par rapport à l'Union eur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_21506

CHANG'AN [TCH'ANG-NGAN]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 990 mots

Actuelle Xi'an, capitale de la province chinoise du Shaanxi. La première Chang'an (Paix éternelle) est établie comme capitale de l'empire par les Han (~ 202), sur la rive droite de la Wei et à une quinzaine de kilomètres au sud de Xianyang, la capitale des Qin qu'ils viennent de renverser. La ville met environ un siècle à acquérir son étendue définitive. Elle est entourée d'une muraille de forme i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chang-an-tch-ang-ngan/#i_21506

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Continuité sous les Sui et les Tang jusqu'au milieu du VIIIe siècle »  : […] La période qui s'étend de la fin du vi e  siècle au x e  siècle se divise assez nettement en deux parties. Les empires des Sui et des Tang , jusqu'au milieu du viii e  siècle, sont comme le prolongement de celui des Zhou du Nord. La continuité es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_21506

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les motivations économiques »  : […] Les motifs économiques sont sous-jacents dans les toutes premières découvertes. L'exploration de la côte africaine commencée sous l'impulsion du prosélytisme religieux se soutient très vite par l'intérêt commercial. Le profit matériel n'est plus seulement le « revenant-bon » de la croisade. Il lui est consubstantiel. L'accès direct aux sources d'approvisionnement des épices et de la soie est au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_21506

FERGANA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 411 mots

La dépression intramontagnarde de Fergana occupe 22 000 kilomètres carrés, dont 17 000 appartiennent à l'Ouzbékistan, le reste étant partagé de manière à peu près égale entre le Tadjikistan et le Kirghizstan. Dominée de tous côtés par de très hautes montagnes atteignant 4 000 mètres au nord et à l'est et 7 000 mètres au sud, la plaine de Fergana (300 km de longueur, 100 km de largeur) doit son exi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fergana/#i_21506

GOBI DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Guy S. ALITTO, 
  • Mikhail Platonovich PETROV
  •  • 2 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Étude et exploration »  : […] L'ancienne Route de la soie traversait le sud du désert d'Alashan et le Gobi-Altaï avant de se diriger vers le nord et l'ouest pour contourner le désert de Takla-Makan. Les Européens découvrirent le Gobi dès le xiii e  siècle, grâce aux descriptions saisissantes de Marco Polo. La région demeura cependant longtemps méconnue et inexplorée. Elle susc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-gobi/#i_21506

HIRAYAMA IKUO (1930-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Peintre japonais. Né en 1930 à Setoda, dans la préfecture d'Hiroshima, Hirayama Ikuo est un survivant de la bombe atomique qui a dévasté la ville japonaise le 6 août 1945. Il devient adepte du bouddhisme et sort diplômé de l'école des Beaux-Arts de Tōkyō. Représentant du mouvement artistique Nihonga apparu à la fin du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hirayama/#i_21506

JUSTINIEN Ier (482-565)

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  •  • 2 243 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prospérité commerciale et essor intellectuel »  : […] L'Orient asiatique restait actif et prospère, et la Méditerranée, rendue au commerce international par la défaite vandale, était sillonnée par les marchands de Syrie et d'Égypte qui entretenaient un commerce important avec l'Occident, notamment avec la Gaule mérovingienne, où ils écoulaient le papyrus, les verreries syriennes, les produits des cultures de luxe (huile, vins fins, fruits secs), les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justinien-ier/#i_21506

KUṢĀṆA EMPIRE

  • Écrit par 
  • Gérard FUSSMAN
  •  • 4 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'apogée de l'Empire »  : […] Les noms des grands souverains kuṣāṇa sont connus par leurs monnaies et les inscriptions, mais il n'est pas encore possible de dresser des listes dynastiques complètes, ni même de proposer une chronologie absolue qui ne soit pas contestable. Cette dernière repose sur la détermination de l'an 1 de Kaniṣka, point de départ de l'ère du même nom, utilisé par ce souverain lui-même et par ses successeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-kusana/#i_21506

LANZHOU [LAN-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Capitale de la province chinoise du Gansu, Lanzhou (3 140 000 hab. en 2006) est située sur le fleuve Jaune, au cœur d'une plaine qui constitue la région agricole la plus riche de la province. La position de la ville est très remarquable : elle commande la grande voie (qui fut la route de la soie) reliant la Chine orientale à l'Asie centrale, voie que rejoignent ici les routes venues du Ningxia et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanzhou-lan-tcheou/#i_21506

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Chine »  : […] Le ver à soie ( Bombyx mori ) est originaire des provinces septentrionales de la Chine. Les Chinois ont été les premiers à tisser la soie de ses cocons et à produire des étoffes de soie à motifs décoratifs. La vraie soie est le fil continu que l'on obtient en dévidant le cocon émis par le Bombyx . Pour que le fil soit continu, il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-d-art/#i_21506

XINJIANG [SIN-KIANG] ou TURKESTAN CHINOIS

  • Écrit par 
  • Évelyne COHEN, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 7 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sous le contrôle de l'Empire chinois »  : […] La dynastie Han, qui envoya dans cette région les armées du général Pan Chao, y établit en 91 après J.-C. le contrôle chinois sur le bassin du Tarim (Kachgar, Kotan...). Ces postes furent évacués par la suite, devant les offensives des Huns. La dynastie Tang effectua au vii e  siècle la reconquête de cette région, où s'était installé un peuple tur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xinjiang-turkestan-chinois/#i_21506

XIONGNU [HIONG-NOU]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 1 412 mots
  •  • 1 média

Première confédération de pasteurs nomades connue en Asie orientale , qui apparaît sur le territoire de l'actuelle Mongolie comme une puissance redoutable à la fin du ~ iii e siècle, alors que l'Empire chinois est en voie de création. C'est à ce moment que se nouent pour la première fois entre Chinois et Barbares d'Asie centrale les rapports comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiongnu-hiong-nou/#i_21506

Pour citer l’article

Alain THOTE, « ROUTES DE LA SOIE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/routes-de-la-soie-reperes-chronologiques/