Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ROTTERDAM

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Pays-Bas : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pays-Bas : carte administrative

Rotterdam, originellement l'un des nombreux petits ports de pêche du delta de la Meuse et du Rhin, connaît un premier essor aux xviie et xviiie siècles grâce au développement du commerce des Indes. Jusqu'au xixe siècle, il reste cependant un port secondaire dont la croissance est gênée par les fréquents changements de passage dus à l'instabilité de la zone deltaïque. Ce n'est que dans le dernier tiers du xixe siècle que commence sa prodigieuse extension. Entre 1860 et 1880 est aménagée la Nieuwe Waterweg, voie d'accès artificielle directe et à grand gabarit, faisant de Rotterdam le port techniquement le plus avantagé du delta. Par ailleurs, depuis 1850 se développe dans la Ruhr et sur le Rhin moyen un puissant foyer industriel et urbain directement relié à Rotterdam par le Rhin. La conjonction de ces deux phénomènes assure définitivement la fortune et la prééminence de Rotterdam qui devient le débouché naturel de l'espace rhénan. Depuis la fin du xixe siècle, la croissance du trafic maritime est rapide et continue. Avec 420 millions de tonnes en 2008, Rotterdam est le troisième port du monde et le premier port européen.

Naissance du premier port maritime du monde

À partir du site initial en rivière, sur la rive droite de la Meuse, le port s'est développé vers l'aval en conservant deux atouts techniques essentiels : l'absence d'écluses et la possibilité d'utiliser la Nieuwe Waterweg comme espace portuaire.

Après une première extension sur la rive droite, vers Schiedam et Vlaardingen, l' aménagement de la rive gauche de la Meuse, devenue rapidement la zone portuaire principale, a commencé dès 1887. Les bassins de rive droite et les premiers bassins de rive gauche sont surtout affectés aux marchandises générales et au transit, le reste étant affecté aux produits pondéreux. Les principales étapes de l'extension vers l'ouest ont été la création du Waalhaven (1920-1940), des ports pétroliers de Pernis (à partir de 1930), de la zone de Botlek (1946-1960) et de l' Europoort (1960-1970) qui couvre à lui seul plus de 3 400 ha. À partir de 1970 ont été réalisés, sur la côte même, des travaux d'extension d'un genre nouveau avec la création de la Maasvlakte, vaste ensemble de plus de 3 000 ha conquis sur l'espace marin et destiné à l'industrie lourde ainsi qu'à la réception des plus grands navires. Une nouvelle extension, la Maasvlakte II, est programmée (2008-2030).

Jusqu'au xixe siècle, Rotterdam reste une petite ville à peine plus importante que ses voisines Delft ou Dordrecht et sans grande influence sur la région des bouches du Rhin. En 1800, elle compte 50 000 habitants, et 100 000 en 1860. À partir de cette date, sa croissance démographique est plus ou moins parallèle à celle de ses activités portuaires et bénéficie de l'immigration de nombreux Zélandais et Brabançons. Le nombre d'habitants atteint 600 000 dès 1939, mais cet accroissement rapide s'est effectué sans urbanisme véritable et il se traduit par un fort entassement de l'habitat autour du vieux noyau urbain.

Les Allemands à Rotterdam - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Les Allemands à Rotterdam

La destruction quasi totale du centre de la ville par le bombardement du 14 mai 1940 ainsi que le maintien, après 1945, d'un exceptionnel dynamisme démographique lié à l'importance du marché de l'emploi sont à l'origine de la mise en place d'une planification rigoureuse de la croissance urbaine après la Seconde Guerre mondiale. Une politique systématique d'annexion des communes voisines, l'exclusion de toute activité industrielle du centre de la ville et l'adoption de mesures visant à interdire la spéculation foncière ont rendu possibles l'extension considérable de Rotterdam et la création de nouveaux quartiers d'habitation sur les zones périphériques expropriées (Hoogvliet, Pendrecht, Capelle), puis, plus tardivement, la création de villes nouvelles (Spijkennisse,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

André FISCHER. ROTTERDAM [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Pays-Bas : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pays-Bas : carte administrative

Les Allemands à Rotterdam - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Les Allemands à Rotterdam

Autres références

  • MARITIMISATION DE L'ÉCONOMIE

    • Écrit par
    • 3 979 mots
    • 8 médias
    ...maritime rejoint, depuis l’Extrême-Orient, l’Europe et l’Afrique. Les classements portuaires mondiaux s’en sont trouvés bouleversés – par exemple, le port de Rotterdam, qui se situait au premier rang mondial depuis les années 1960, a été dépassé par le port de Shanghai dès 2002 ; concernant les...
  • MUSÉES D'ARCHITECTURE

    • Écrit par et
    • 3 704 mots
    ...Centre canadien d'architecture, luxueux vaisseau lancé à Montréal en 1859 à l'initiative d'un mécène privé, la richissime architecte Phyllis Lambert, que l'Institut d'architecture néerlandais (N.A.I.), installé depuis octobre 1993 à Rotterdam. Le N.A.I. s'étend sur quelque 8 000 mètres carrés...
  • MVRDV

    • Écrit par
    • 656 mots

    Le sigle MVRDV désigne un collectif de trois architectes basé aux Pays-Bas : Winy Maas, Nathalie de Vries et Jacob van Rijs qui se rencontrèrent au début des années 1990 à l'université de Delft.

    Winy Maas est né en 1959 à Schijndel. Il étudie le paysagisme à Boskoop de 1978 à 1983 puis...

  • PAYS-BAS

    • Écrit par , , , et
    • 35 732 mots
    • 23 médias
    ...conduire à imaginer qu'elles fonctionnent comme un corps urbain unique, parfaitement intégré. Il n'y a pas de gestion métropolitaine globale ; Amsterdam et Rotterdam constituent deux pôles parfois concurrents. La première, ville au patrimoine exceptionnel, est renommée pour ses canaux et l'unité de ses quartiers...