TOPOR ROLAND (1938-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parler de Roland Topor, c'est donner à lire, à entendre, à voir des obsessions jusque-là inconcevables dans une surprenante exubérance imaginative. Créateur aussi insolite que dérangeant, Topor dissèque l'humain, et ce dans sa matérialité corporelle. La traduction expressive de cet univers passe par la plume, l'encre, la lithographie, la linogravure, la photographie, les chansons, les textes – nouvelles ou romans –, mais aussi la mise en scène, les rôles d'acteurs, la création de costumes, etc. Ces multiples facettes font de l'homme une figure éminemment éclectique de la scène artistique dans la seconde moitié du xxe siècle. Avec une critique radicale de la condition de l'individu dans la sauvagerie du monde, Roland Topor introduit un grotesque fantastique qui revisite le registre humoristique traditionnel. L'extravagance débridée des motifs ne s'écarte pourtant jamais de la figure humaine malmenée à plaisir par une réalité absurde. Cet univers, où la cruauté le dispute à la jubilation, trouve son contrepoint sonore dans un rire qui affirme et signe l'indéniable charisme de l'artiste.

Le moment Panique

La naissance de Roland Topor, le 7 janvier 1938 à Paris, se place d'emblée sous le sceau d'une quête artistique, celle de son père qu'une bourse de l'Académie des arts de Varsovie attribuée en 1930 décida à l'émigration. Venus de Pologne, Abram Topor et Zlata Binsztok s'installent en France dans la période trouble de l'entre-deux-guerres. Renonçant à la sculpture pour la maroquinerie, plus apte à nourrir sa maisonnée, le père entretient en famille son intérêt passionné pour l'art et la culture avec des visites dominicales au Louvre. Très vite, le jeune Topor se trouve confronté à l'application des lois antijuives qui conduisent son père au camp de Pithiviers et font vivre l'enfant dans la terreur, le mensonge et l'humiliation. Après l'évasion réussie du père, la famille se réfugie en Savoie avec ses deux enfants, Hélène, la fille aînée, et Roland. De cette période date son choc avec la vie rurale, la proximité des animaux, d'abord [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TOPOR ROLAND (1938-1997)  » est également traité dans :

LE MONDE SELON TOPOR (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 175 mots

L’anniversaire des vingt ans de la mort de Roland Topor (1938-1997) est célébré par une exposition à la Bibliothèque nationale de France (28 mars 2017-16 juillet 2017) qui confirme l’importance de celui qui fut tout à la fois dessinateur, peintre, graveur, écrivain, dramaturge, cinéaste et acteur. Avec Céline C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-selon-topor/#i_40419

LALOUX RENÉ (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN
  •  • 664 mots

Toute sa vie, René Laloux s'est battu pour imposer un art qu'il portait très haut : le dessin animé. Il fut un des rares en France à tenter, au début des années 1970, le pari du long métrage ( La Planète sauvage , 1973). Né en 1929, il suit d'abord des études de dessin et de sculpture sur bois. Puis il devient moniteur d'activités artistiques à la clinique psychiatrique de Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-laloux/#i_40419

SATIRIQUE DESSIN

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 880 mots

Dans le chapitre « Le monde bouleversé, le dessin subverti »  : […] Il n'est pas nécessaire, mais il est de plus en plus fréquent que cette entreprise de démolition se continue en un bouleversement de l'univers, une perturbation du cosmos. L'humour graphique contemporain est plus près de Grandville que de Daumier. Baudelaire se méfiait de Grandville, cet « esprit maladivement littéraire » ; il a su pourtant définir ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-satirique/#i_40419

Voir aussi

Pour citer l’article

Nelly FEUERHAHN, « TOPOR ROLAND - (1938-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-topor/