RUPERT ROBERT dit LE PRINCE (1619-1682)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général et amiral britannique, né le 17 décembre 1619 à Prague, en Bohême (auj. République tchèque), mort le 29 novembre 1682 à Londres.

Robert Rupert est le fils de Frédéric V, Électeur palatin et roi de Bohême (sous le nom de Frédéric Ier), et d'Élisabeth Stuart, l'une des filles du roi d'Angleterre Jacques Ier. En 1620, deux ans après le début de la guerre de Trente Ans, sa famille est contrainte de fuir la Bohême pour gagner les Provinces-Unies, où Rupert grandit. Ce jeune garçon plein d'entrain devient l'un des favoris de son oncle, le roi Charles Ier, lorsqu'il se rend auprès de la cour anglaise en 1636. Le prince Rupert combat les forces impériales durant la guerre de Trente Ans en 1638 mais, capturé à Vlotho sur la Weser, il sera retenu prisonnier pendant trois ans en Autriche.

Peu après sa libération, Rupert gagne l'Angleterre. Il se met au service de Charles Ier juste avant que la guerre civile éclate en août 1642. À l'âge de 23 ans, il reçoit le commandement de la cavalerie et, pendant l'offensive royaliste de 1643 et du début de l'année 1644, mène rapidement ses troupes à une série de brillantes victoires remportées grâce à son génie tactique et son audace. Rupert s'empare ainsi de Bristol en juillet 1643, libère Newark, près de Nottingham, en février 1644 et se rend maître d'une grande partie du Lancashire en juin. Le 2 juillet 1644, il essuie cependant une défaite sévère infligée par Oliver Cromwell à Marston Moor, dans le Yorkshire. Malgré ce revers, Rupert, qui a été fait duc de Cumberland et comte d'Holderness en janvier 1644, est nommé commandant en chef des armées du roi en novembre 1644. Cette promotion ne fait qu'accentuer l'hostilité qui existe déjà entre Rupert et plusieurs conseillers du roi, en particulier lord Digby (futur deuxième comte de Bristol). Ces dissensions entravent continuellement les tentatives de Rupert d'organiser une campagne coordonnée. Ce dernier s'empare de Leicester en mai 1645 mais est platement battu à Naseby, près de Northampton, le 14 juin 1645. Lorsqu'en septembre il abandonne Bristol à l'armée parlementaire, plus disciplinée, Charles Ier lui retire subitement le commandement de l'armée. En juillet 1646, suite à la reddition du roi face aux Écossais, le Parlement bannit Rupert d'Angleterre.

Le prince Rupert prend alors la tête de la petite flotte royaliste en 1648 et commence à s'attaquer sans relâche aux navires anglais. L'amiral de la flotte parlementaire, Robert Blake, le pourchasse alors depuis Kinsale, près de Cork, jusqu'à Lisbonne et en mer Méditerranée. Lorsque la guerre civile prend fin en 1651, Rupert reprend ses activités de piraterie dans les Açores et les Antilles jusqu'en 1652. En 1653, il rentre avec un seul navire et quelques prises en France, où Charles II, le fils et le successeur de Charles Ier, tient sa cour en exil. Après s'être querellé avec celui-ci, Rupert se retire en Allemagne. Lorsque Charles II monte sur le trône anglais lors de la Restauration de 1660, il nomme cependant Rupert au Conseil privé et lui octroie le commandement de la flotte royale lors de la deuxième et troisième guerres contre les Provinces-Unies (1665-1667 et 1672-1674). Rupert devient ensuite le premier gouverneur de la Compagnie de la baie Hudson en 1670. À la fin de sa vie, il se consacre à des expériences scientifiques et introduit l'art de la gravure à la manière noire en Angleterre.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  RUPERT ROBERT dit LE PRINCE (1619-1682)  » est également traité dans :

MARSTON MOOR BATAILLE DE (2 juill. 1644)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Cette bataille marque la première grande défaite des royalistes lors de la Révolution anglaise. En juin 1644, le roi Charles I er donna l'ordre à une armée dirigée par le prince Rupert de relever la garnison royaliste de la ville d'York, qui se trouvait alors assiégée par les parlementaires. Rupert déborda les assiégeants, releva la garnison d'York et poursuivit l'armée parlementaire à 12 kilomèt […] Lire la suite

NASEBY BATAILLE DE (14 juin 1645)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 300 mots

Situé à 32 kilomètres au sud de Leicester, en Angleterre, Naseby est le théâtre d'une bataille décisive dans la première phase de la Grande Rébellion, la première révolution anglaise . C'est le premier engagement de l'armée « nouveau modèle » du parti parlementaire (New Model Army), placée sous le commmandement de sir Thomas Fairfax et d'Oliver Cromwell, qui va écraser les royalistes commandés par […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RUPERT ROBERT dit LE PRINCE (1619-1682) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-rupert/