Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RHYTINE DE STELLER

Jadis abondante dans la mer de Béring (située au sud du cercle polaire arctique), au large des îles Aléoutiennes et du Kamtchatka, la rhytine de Steller était un mammifère marin herbivore de grande taille, pouvant atteindre jusqu’à huit mètres de longueur pour un poids de onze tonnes. Observée pour la première fois en 1741, cette espèce a très vite disparu, le dernier spécimen ayant été tué en 1768.

Découverte

La rhytine de Steller a été découverte par l’Allemand Georg Wilhelm Steller (1709-1746), au cours de la seconde expédition de l’explorateur danois Vitus Béring (1681-1741), mis au service de la marine russe.

Steller rejoint Béring au Kamtchatka en 1738 pour l’accompagner comme naturaliste dans son exploration et sa cartographie du nord-est de la Sibérie et du nord-ouest de l’Amérique. À l’été 1741, l’expédition aborde un territoire qui deviendra par la suite l’Alaska. Après trois ans de voyage, Steller n’a que quelques heures pour recenser la flore et la faune locales, mammifères et oiseaux en particulier. L’expédition permet aussi aux Occidentaux de connaître le peuple aléoute.

Sur le chemin du retour, les hommes à bout de forces, sans vivres et sans eau, jettent l’ancre le 7 novembre 1741 sur une île, la future île Béring, dans l’archipel nommé plus tard îles du Commandeur, croyant être arrivés au Kamtchatka (alors qu’ils étaient 175 km plus à l’est). Deux semaines plus tard, le navire s’échoue sur la côte à la suite d’une tempête. Plusieurs membres de l’expédition meurent d’épuisement ou de maladie, dont Béring, le 8 décembre 1741. Les survivants finiront par rentrer au Kamtchatka l’été suivant après avoir reconstruit un autre bateau à partir des débris du premier. Durant cette escale forcée, Steller en profite pour étudier la faune de cette île. Il sera le premier à décrire notamment la rhytine (qu’il appelle alors « vache de mer », celle-ci passant son temps à brouter les algues) et une espèce de cormoran inapte au vol (Phalacrocoraxperspicillatus) elle aussi disparue depuis. Toutes ses observations seront compilées dans son ouvrage De Bestiismarinus publié après sa mort en 1751.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences, Muséum national d'histoire naturelle, Paris
  • : coresponsable des galeries d'anatomie comparée et de paléontologie du Museum national d'histoire naturelle, Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Rhytine de Steller

Rhytine de Steller

Squelette de la rhytine de Steller

Squelette de la rhytine de Steller

Autres références

  • DUGONG

    • Écrit par Marie-Claude BOMSEL
    • 493 mots

    Gros herbivore marin, au corps lourd mais fuselé, peuplant les zones côtières de l'océan Indien ainsi que celles de la mer Rouge et du sud-ouest de l'océan Pacifique. Classe : Mammifères ; ordre : Siréniens ; famille : Dugongidés.

    Seul représentant actuel des Dugongidés, le...

Voir aussi