RHAPSODE, littérature

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le rhapsode est un récitant de poèmes épiques qui accompagne son chant de la lyre ou de la cithare. Il promène son texte et son talent à travers la Grèce antique. Il se distingue de l'aède qui est un véritable poète créateur, comme Homère par exemple, qui l'appelle dans L'Odyssée le « chantre aimé du ciel qui charme les oreilles » (l'archétype en est Orphée) et qui apprend son art directement des Muses. Mais il ne se confond pas non plus avec l'interprète au sens moderne du terme, car il improvise un texte rythmé et cohérent sur un canevas de formules et d'histoires connues de son auditoire. Les Muses lui ont donné le don de raconter et non pas de créer. Comme l'étymologie l'indique, le rhapsode ne fait que « coudre ensemble » des morceaux de chant. Comme le barde écossais, le regôs hongrois ou le troubadour français, il perpétue la mémoire religieuse et historique de son peuple, relatant les faits et gestes des héros mythiques avant que celle-là soit fixée par l'écriture. Aussi les rhapsodes jouissent-ils d'une telle considération que l'un d'entre eux, celui qui se mêlait aux prétendants de Pénélope, se voit épargné par Ulysse.

Le récit se construit à partir d'une suite de tableaux ou de chants qui entrent, à l'instar des épopées homériques, dans un moule rythmique bâti sur l'hexamètre dont l'invention est attribuée à Lycien. Comme la frise du Parthénon, chaque scène est représentée comme une série de variations sur un thème, les scènes à leur tour se succédant sans autres liens entre elles que ceux du style et du rythme.

—  Véronique KLAUBER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  RHAPSODE, littérature  » est également traité dans :

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 418 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités en recouvrent d'autres plus anciennes : chaque chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_911

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De « L'Iliade » à la geste de Digénis Akritas »  : […] Au cours du viii e siècle avant notre ère, en Grèce, Homère , héritier d'une longue tradition de culture orale et vivant en son sein, élabore, développe le cycle épique de la guerre de Troie et donne à cette composition l'empreinte de son individualité. L'écriture alphabétique syro-phénicienne qui apparaît alors n'a encore qu'une incidence relat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_911

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la parole à l'écrit »  : […] Homère, lui (dont l'archéologie ne peut rien nous apprendre directement), a-t-il écrit ? Entendons : a-t-il disposé de l'écriture, ne serait-ce que par personne interposée ? Au début du xx e  siècle, on tendait à le nier. Aujourd'hui, où l'on a un certain nombre de raisons pour placer la composition de L'Iliade vers le milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_911

PARODIE, art et littérature

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 231 mots

Dans le chapitre « L'art du détournement »  : […] Si la parodie est sans doute aussi ancienne que la littérature, c'est dans La Poétique (vers 340 av. J.-C.) d'Aristote que le mot se rencontre pour la première fois : la parôdia y occupe en effet la quatrième case de la fameuse classification des genres littéraires, selon deux modes (dramatique et narratif) et deux niveaux (haut et bas). La parodie se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parodie-art-et-litterature/#i_911

Pour citer l’article

Véronique KLAUBER, « RHAPSODE, littérature », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhapsode-litterature/