PELLOS RENÉ (1900-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 22 janvier 1900 à Lyon, le dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées René Pellos (René Pellarin pour l'état civil) est décédé le 8 avril 1998 à Cannes. René Pellos vit en Suisse dès l'âge de quatre ans pour raison de santé. Il y commence sa carrière de dessinateur en 1916, dans l'hebdomadaire satirique genevois Le Gugusse. Parallèlement à des études aux Beaux-Arts de Genève, il pratique tous les sports. Bénéficiant de la double nationalité, il est sélectionné en 1928 dans les équipes suisses de hockey sur gazon et de football pour les jeux Olympiques d'Amsterdam. Il décide ensuite de s'installer à Paris où, unissant ses deux passions, le dessin et le sport, il se spécialise dans la caricature des grands sportifs de l'époque. Pendant cinquante ans, de ses débuts parisiens en 1931 à sa retraite en 1981, il est d'abord reconnu comme le « roi des dessinateurs sportifs », collaborant notamment à L'Intransigeant (1931-1934), Match (1931-1939), L'Auto (1932-1941), L'Équipe (1947-1953), Miroir-Sprint (1949-1971) et Le Miroir du cyclisme (1959-1981). Ses dessins, croqués sur le vif, contribuent à la popularité des champions. Ses personnages de prédilection sont les coureurs du Tour de France cycliste – une épreuve qu'il suit treize fois –, d'Antonin Magne à Eddy Merckx (voir, par exemple, le recueil Les Héros du Tour, éditions Quintette, 1984).

Son graphisme dynamique se retrouve dans ses bandes dessinées, dont l'une, Futuropolis, parue en 1937-1938 dans l'hebdomadaire Junior, a marqué l'histoire du genre. Comme le titre le reconnaît implicitement, le scénario (mis en forme par Martial Cendres) s'inspire du film de Fritz Lang Metropolis (1927) : les habitants d'une ville souterraine, au système totalitaire, veulent asservir un peuple qui, à la surface de la Terre, mène une vie simple, en accord avec la nature.

Dans son dessin, René Pellos travaille particulièrement le cadrage ; ses vignettes sont souvent imbriquées, ou disloquées, pour mieux traduire le mouvement. Cette œuvre, très en avance sur la bande dessinée française de science-fiction de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « PELLOS RENÉ - (1900-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-pellos/