RECHERCHES LOGIQUES, Edmund HusserlFiche de lecture

De l'intentionnalité de la conscience à « l'intuition catégoriale »

Les quatre premières Recherches s'efforcent de dégager la possibilité d'une phénoménologie des vécus théoriques (signification, expression, tout et parties, grammaire pure) en fournissant, dans l'extraordinaire détail de leurs analyses et de leur abstraction, les bases d'une théorie de la connaissance.

Les Recherches V et VI marquent un « retour au concret », c'est-à-dire aux « actes de la conscience » fondateurs de la connaissance. Elles offrent les avancées conceptuelles les plus fécondes tant pour les travaux ultérieurs de l'auteur (jusqu'à La Crise des sciences européennes, 1938) que pour la phénoménologie en général. Pensée comme intentionnalité (terme repris à la scolastique via Franz Brentano), la conscience est conçue comme acte, visée, et non pas comme « contenant » ou réceptacle de représentations. « Pour la conscience, le donné est une chose essentiellement la même que l'objet existe ou qu'il soit imaginé et même peut-être absurde. » Les idéalités logiques ou mathématiques ont une réalité en soi, quoiqu'elles soient produites d'une certaine façon par notre esprit. Platonisme et psychologisme sont ainsi congédiés l'un et l'autre.

La voie d'une « élucidation phénoménologique de la connaissance » (titre de la sixième Recherche, « la plus importante en ce qui regarde la phénoménologie » et dont Heidegger souhaita vivement la réédition, qui n'eut lieu qu'en 1922) est ainsi ouverte. Phénoménologie, et non « théorie de la connaissance » : car ce qui est en question avec la notion « d'intuition catégoriale », c'est la vérité même de toute expérience du monde. On aboutit ici à une réconciliation du sensible et de l'intelligible donnés ensemble : « Il est dans la nature même de la chose qu'en dernière analyse tout ce qui est catégorial repose sur une intuition sensible. » La pensée « au sens le plus élevé » est « fondée dans la sensibilité ». Ainsi, la recherche des fondements de la logique débouche sur une

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  RECHERCHES LOGIQUES, Edmund Husserl  » est également traité dans :

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Phénoménologie du langage »  : […] qui viennent à l'expression dans le discours. Cet antérieur au discours, qui fait que le discours se réfère à quelque chose, était déjà le thème des Recherches logiques, dont la première s'appelle précisément « Ausdruck und Bedeutung » (« Expression et signification »). Tout le mouvement des Recherches logiques consiste à discerner, sous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_36290

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Husserl »  : […] Le mouvement qui se déploie à l'intérieur des Recherches logiques de Husserl est exemplaire pour cette première phénoménologie ; après avoir critiqué l'interprétation psychologisante des lois logiques, Husserl avait posé, dans les Prolégomènes à ses Recherches, les vérités logiques comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_36290

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

Dans le chapitre « Les « Recherches logiques » »  : […] C'est dans les Recherches logiques (1900-1901), « ouvrage inaugural », que le projet et les thèses essentielles de la phénoménologie sont exposés pour la première fois ; leur portée excède donc largement ce qui en fait l'objet principal : le problème du statut d'une logique pure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_36290

SIGNE ET SENS

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 769 mots

Dans le chapitre « La pensée contemporaine »  : […] du « sens en soi » des énoncés ou des propositions, un certain rapport avec les signes est rétabli. Ainsi Husserl, dans les Recherches logiques, tente-t-il de rapporter le sens, qu'il a au préalable délié de toute dépendance à des contenus mentaux, à des actes intentionnels dont il devient le corrélat objectif. Ce rapport intentionnel, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-et-sens/#i_36290

Pour citer l’article

Francis WYBRANDS, « RECHERCHES LOGIQUES, Edmund Husserl - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-logiques/