ASTROPARTICULES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le concept d'astroparticules exprime le lien de plus en plus étroit qui s'est établi entre physique des particules, astrophysique et cosmologie : dans la première moitié du xxe siècle, l'observation des rayons cosmiques conduit à la mise en évidence du positon, du muon et des cascades électromagnétiques ; ces recherches culminent à la fin des années 1940 avec la découverte des mésons, des rayons cosmiques primaires (constitués de protons et de noyaux d'atomes) et des grandes gerbes. Les accélérateurs supplantent ensuite les rayons cosmiques comme sources de particules, au cours d'une période prolifique d'où émergera le modèle standard des particules. De leur côté, l'astrophysique et la cosmologie observationnelle vont bénéficier de nouveaux instruments embarqués à bord de fusées et de satellites ainsi que des avancées dans les techniques des détecteurs au sol.

Le terme « astroparticules » désigne ainsi les messagers de l'Univers, proche ou lointain, à la fois source et laboratoire de physique des particules et de cosmologie, impliquant la physique microscopique et celle de l'Univers primordial : neutrinos, dont l'énigme de la masse semble près d'être résolue, rayons gamma et neutrinos de haute énergie, rayons cosmiques de très haute énergie qui entrent, malgré leur rareté, dans une phase de détection intensive, ondes gravitationnelles.

L'astronomie des neutrinos

Les neutrinos (ν), produits en grande abondance par des processus divers à des énergies qui s'étendent de 10—5 à 1015 électronvolts, peuplent l'Univers à raison d'environ 300 par centimètre cube. Sont-ils massifs ? Les mesures directes de leur masse, très difficiles, donnent des limites supérieures, mais plusieurs expériences ont fourni des indications de la présence d'oscillations entre les trois espèces de neutrinos (νe, νμ et ντ) associées aux trois leptons chargés (électron, muon et tau) ; ce phénomène quantique de changement d'identité au cours de la propagation est l [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : conseiller scientifique au Collège de France (physique corpusculaire et cosmologie)

Classification


Autres références

«  ASTROPARTICULES  » est également traité dans :

ANTARES, télescope sous-marin à neutrinos

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 307 mots

Antares, premier télescope sous-marin à neutrinos, est installé au large de La Seyne-sur-Mer (Var). Depuis juin 2008, les 12 lignes de détection d'Antares scrutent par 2 500 mètres de fond le passage de neutrinos d'origine cosmique. Couvrant une surface de 10 hectares, ce détecteur est un ensemble de mille photomultiplicateurs répartis sur 12 lignes verticales hautes de 350 mètres et espacées d'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antares-telescope-sous-marin-a-neutrinos/#i_32662

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Détection des neutrinos stellaires et cosmiques »  : […] La très grande transparence de la matière aux neutrinos, résultant de leur extrême pouvoir de pénétration, en ferait, si on savait les détecter de manière significative, des sondes particulièrement intéressantes des processus solaires ou cosmiques relatifs à des régions généralement opaques aux rayonnements lumineux, X ou γ. En effet, la plupart de ces processus s'accompagnent d'une émission cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_32662

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons cosmiques

  • Écrit par 
  • Lydie KOCH-MIRAMOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 6 237 mots
  •  • 8 médias

Les rayons cosmiques sont des noyaux atomiques et des particules élémentaires qui voyagent dans l'espace à des vitesses voisines de celle de la lumière. Certains d'entre eux s'approchent suffisamment de la Terre pour être détectés par des instruments placés dans des satellites en orbite terrestre ou dans des sondes spatiales. D'autres pénètrent dans l'atmosphère terrestre, entrent en collision av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-cosmique-rayons-cosmiques/#i_32662

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BAREYRE, « ASTROPARTICULES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/astroparticules/