SCOTT RANDOLPH (1898-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1962, le film de Sam Peckinpah, Coups de feu dans la Sierra (Ride the High Country), précédait la vague des westerns tournés en Italie et célébrait l'un des genres les plus mythiques de Hollywood, grâce à la nostalgique présence de Joël Mac Crea et surtout de Randolph Scott, indissociable de l'image du cow-boy laconique et impassible. Né en 1898 à Orange County (Virginie), Randolph Scott (de son vrai nom George Randolph Crane Scott) aura rencontré ce personnage grâce notamment à sa collaboration avec le réalisateur Henry Hathaway à partir des années 1930. Il se produira également comme acteur de comédie puis comme héros militaire de la Seconde Guerre mondiale dans de nombreux films tournés entre les années 1930 et 1950. Il fut ainsi la vedette de deux films où Fred Astaire et Ginger Rogers n'étaient même que le « second couple » : Roberta (1935) et Follow the Fleet (1936, En suivant la flotte). Randolph Scott eut alors pour partenaires les plus grandes stars féminines de l'époque : Mae West dans Go West Young Man (1936), Irène Dunne dans La Furie de l'or noir (1937), Mon épouse favorite (1940), Gene Tierney dans La Reine des rebelles (1941), sans oublier Marlene Dietrich dans Les Écumeurs (1942). Il fut également dirigé par des réalisateurs comme Fritz Lang (Les Pionniers de la Western Union, 1941) et Bud Boetticher, qui lui donna ses plus grands rôles (Sept Hommes à abattre, 1956 ; L'Homme de l'Arizona, 1958 ; Comanche Station, 1959). Malgré le succès au début des années 1960 du film de Sam Peckinpah, Randolph Scott ne repart pas vers une nouvelle carrière, préférant entrer de son vivant, mais modestement, dans la légende du vieil Hollywood.

—  André-Charles COHEN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « SCOTT RANDOLPH - (1898-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/randolph-scott/