RABANNE FRANCISCO RABANEDA CUERVO dit PACO (1934- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Volontiers bourru, parfois même très caustique, Paco Rabanne se situe intentionnellement en marge du brouhaha de la mode. Il n'en demeure pas moins un des créateurs les plus révolutionnaires dans le domaine vestimentaire, où il a introduit la notion de modernité.

Paco Rabanne

Paco Rabanne

Photographie

Inventeur d'un style résolument moderne, le couturier Paco Rabanne, né en 1934, travaille ici à la création de tenues militaires. Photographie en noir et blanc, 1976. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Originaire de Saint-Sébastien, en Espagne, Paco Rabanne (né en 1934) est le fils d'une première d'atelier de la maison de couture espagnole Eisa (dirigée par Balenciaga). Il entreprend à Paris, en 1952, des études d'architecture à l'École des beaux-arts. Ses dessins de mode séduisent Cristobal Balenciaga et Hubert de Givenchy, mais sa première vocation est de créer des accessoires pour la haute couture : ceintures, bracelets, etc. Pierre Cardin, auquel il propose des projets de colliers, lui suggère de faire du bijou l'élément central d'une robe. Dans le climat de création qui caractérise le début des années 1960, Paco Rabanne conçoit des bijoux de plastique d'une évidente originalité, et imagine des robes destinées à mettre en valeur un accessoire, une parure. Dès 1965, ses robes deviennent des bijoux géants qu'il crée avec l'aide de sa sœur, Olga Rabaneda : le métal, les matières plastiques qui les composent contribuent à produire un effet insolite. Chaque modèle se présente comme un prototype, une épure d'architecture. La rigueur structurelle des créations de Paco Rabanne rappelle sa formation d'architecte. Au lieu du textile qui avait été, par définition, le matériau fluide employé pour la couture, Paco Rabanne choisit des matières rigides, et ses robes ont l'aspect de carapaces articulées : rondelles, anneaux et mailles métalliques sont les éléments constitutifs de cette esthétique exigeante. Parmi les costumes les plus caractéristiques, on retiendra des maillots de bain métalliques (1966), ainsi qu'une minirobe en plaquettes d'or créée pour la chanteuse Françoise Hardy et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RABANNE FRANCISCO RABANEDA CUERVO dit PACO (1934- )  » est également traité dans :

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La haute couture »  : […] En s'installant à Paris, au 7, rue de la Paix, en 1858, le couturier Charles Frédéric Worth (1825-1895) pose les fondements de la structure de la haute couture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Proposant à ses clientes des modèles fabriqués sur mesure dans le tissu de son choix, il instaure des méthodes proprement nouvelles. Portant sa m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_93179

MUTATIONS // MODE 1960-2000 (exposition)

  • Écrit par 
  • Farid CHENOUNE
  •  • 1 115 mots

Avant-hier, le Nylon et ses premiers bas, le Tergal et ses pantalons à pli permanent ; hier, le Lycra et ses bodies élastiques ; aujourd'hui, la respiration du Gore-Tex, la caresse du Tactel : il en va de certains textiles comme de certaines chansons, leurs noms sont associés à une époque, à des façons d'être. Avec eux ressurgissent les utopies na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations-mode-1960-2000-exposition/#i_93179

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « RABANNE FRANCISCO RABANEDA CUERVO dit PACO (1934- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rabanne-francisco-rabaneda-cuervo-dit-paco/