PROSCRIPTION, Rome

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot désigne une affiche qui porte un texte de loi et une liste de noms, ceux de personnages condamnés. Ce genre de publication ne se produisit que dans un contexte de guerre civile, dans le conflit qui opposa les populaires à la nobilitas, c'est-à-dire les citoyens pauvres conduits par quelques aristocrates réformateurs d'un côté, la noblesse traditionaliste de l'autre.

La première proscription eut lieu en ~ 82. Elle fut décidée par Sylla, qui venait de s'emparer de Rome, et visait les partisans de Marius. Cinq cents « ennemis de la patrie » furent désignés. N'importe quel particulier pouvait les exécuter et gagner douze mille deniers par tête rapportée. Les corps des victimes furent jetés au Tibre, leurs biens confisqués et leurs fils exilés. Cette mesure entraîna un important transfert de propriétés et provoqua de nombreux procès. Les fils des proscrits ne furent réintégrés dans leurs droits qu'en ~ 49.

La seconde proscription fut décidée en ~ 43 par les triumvirs, Octave, Antoine et Lépide, et elle visait au premier chef les meurtriers de César, mais aussi tous les républicains, c'est-à-dire, pour l'essentiel, Sextus Pompée, Brutus et Cassius. On publia donc à nouveau un édit et une liste de noms. Un meurtre rapportait vingt-cinq mille drachmes à un homme libre, dix mille et la citoyenneté à un esclave ; les corps des condamnés étaient privés de sépulture, leurs biens saisis. À ces éléments, déjà présents dans la proscription de ~ 82, s'en ajoutèrent deux autres qui firent l'originalité des mesures de ~ 43 : la liste resta ouverte (quelques noms furent rayés et d'autres ajoutés) ; et surtout la décision intervint avant la guerre civile qui devait venger César. Les victimes furent peut-être moins nombreuses que la fois précédente mais elles appartenaient à l'élite du parti adverse qui fut, au propre et au figuré, décapité (Cicéron, par exemple). Les conséquences, multiples, concernèrent la politique (le mouvement aristocratique était anéanti) et le domaine socio-économique (on assista à un nouveau et considérable transfert de propriétés). Sur les ruines de l'ancien ordre sénatorial pouvait naître la nouvelle noblesse, la noblesse d'Empire.

—  Yann LE BOHEC

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PROSCRIPTION, Rome  » est également traité dans :

CICÉRON ET CATILINA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 465 mots

— 106 Naissance de Cicéron à Arpinum dans une famille de l'ordre équestre. — 81 Durant la proscription de Sylla, le jeune Catilina se fait remarquer en traquant les condamnés à travers toute l'Italie, empochant la récompense lorsqu'il ramène leur tête à Rome. — 80 Procès de Roscius d'Amérie, qui rend Cicéron célèbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciceron-et-catilina-reperes-chronologiques/#i_42372

DICTATURE DE SYLLA

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 296 mots

La dictature de Sylla tente de résoudre la crise politique que connaît la République romaine depuis les Gracques, et qui divise l'aristocratie au sujet du gouvernement de la cité. D'origine noble, Sylla s'illustre d'abord dans plusieurs guerres avant d'être élu consul en — 88. La faction populaire lui ayant retiré la direction de la guerre d'Asie au profit de Marius, il n'hésite pas à entrer dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dictature-de-sylla/#i_42372

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La révolte de l'Italie (91-88 av. J.-C.) et le gouvernement de Sylla »  : […] Au milieu de ces désordres, le mécontentement des Italiens s'accroît et provoque une grave explosion. La politique de classe, égoïste, des nobles romains avait tendu, au ii e siècle avant J.-C., à réduire au rang de sujets tous ceux qui ne possédaient pas le droit de cité romaine, c'est-à-dire les détenteurs du droit latin et les pérégrins des v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_42372

SYLLA ET SA POSTÉRITÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 558 mots

— 138 Naissance de Lucius Cornelius Sylla dans une famille patricienne illustre. — 107 Questure de Sylla en Afrique, sous les ordres de Marius, à l'occasion de la guerre contre le chef rebelle numide Jugurtha. — 105 Sylla s'illustre par son courage et son habileté : il capture Jugurtha, ce qui met fin à la guerre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylla-et-sa-posterite-reperes-chronologiques/#i_42372

Pour citer l’article

Yann LE BOHEC, « PROSCRIPTION, Rome », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proscription-rome/