CICÉRON ET CATILINA(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

— 106 Naissance de Cicéron à Arpinum dans une famille de l'ordre équestre.

— 81 Durant la proscription de Sylla, le jeune Catilina se fait remarquer en traquant les condamnés à travers toute l'Italie, empochant la récompense lorsqu'il ramène leur tête à Rome.

— 80 Procès de Roscius d'Amérie, qui rend Cicéron célèbre (Pro Sexto Roscio Amerino) : en défendant un jeune aristocrate romain accusé de parricide, Cicéron affronte courageusement Chrysogonus, le favori du dictateur Sylla.

— 77 Cicéron s'engage dans la carrière politique.

— 70 Procès de Verrès durant lequel Cicéron, en parvenant à faire condamner le propréteur prévaricateur de Sicile, devient le premier orateur de Rome.

— 66 Première candidature de Catilina au consulat : il échoue car son programme agite la plèbe et cette agitation effraie l'aristocratie conservatrice.

— 65 Premier projet de conjuration de Catilina, que des indiscrétions font échouer.

— 64 Élection de Cicéron au consulat, pour l'année — 63, face à Catilina qui échoue à nouveau dans sa tentative d'accès à la magistrature suprême.

— 63 Après un troisième échec à l'élection consulaire, Catilina organise une conjuration en vue d'incendier Rome, de massacrer une partie de l'aristocratie et d'abolir les dettes ; il rassemble pour cela divers mécontents issus de toutes les couches de la population (jeunes aristocrates ruinés, vétérans syllaniens, fils de proscrits, victimes des distributions de terres syllaniennes...), mais le complot échoue.

— 62 Bataille de Pistoia : au début de l'année, Catilina et les insurgés sont écrasés par une armée régulière romaine ; Catilina trouve la mort dans les combats.

— 60 Publication des Catilinaires, recueil des quatre discours prononcés en — 63 par Cicéron pour faire échouer la conjuration de Catilina. La première phrase de la première Catilinaire est célèbre par son caractère abrupt : Quo usque tandem abutere, Catilina, patientia nostra (Jusqu'à quand enfin, Catilina, abuseras-tu de notre patience ?).

— 58 Exil de Cicéron, accusé par le tribun de la plèbe Clodius d'avoir fait mettre à mort les conjurés de — 63 sans jugement ; il rentre à Rome en — 57.

— 43 Cicéron est tué à Gaète par les soldats d'Antoine, à la suite de la deuxième proscription.

Vers — 40 Salluste écrit sa première monographie historique, La Conjuration de Catilina, dans laquelle il oppose deux points de vue sur le sort réservé aux conjurés, à travers les discours reconstruits de César, qui prône la clémence, et de Caton, partisan de l'intransigeance.

—  Xavier LAPRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « CICÉRON ET CATILINA - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ciceron-et-catilina-reperes-chronologiques/