SYLLA ET SA POSTÉRITÉ(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

— 138 Naissance de Lucius Cornelius Sylla dans une famille patricienne illustre.

— 107 Questure de Sylla en Afrique, sous les ordres de Marius, à l'occasion de la guerre contre le chef rebelle numide Jugurtha.

— 105 Sylla s'illustre par son courage et son habileté : il capture Jugurtha, ce qui met fin à la guerre.

— 104-— 100 Campagne de Marius contre les Cimbres et les Teutons, durant laquelle s'affirme la rivalité entre ce général partisan du parti populaire et Sylla, partisan de l'aristocratie conservatrice.

— 91-— 89 Guerre sociale, durant laquelle Sylla s'illustre alors que Marius joue un rôle plus effacé.

— 88 Sylla, élu consul, reçoit la direction de la guerre contre Mithridate VI Eupator, qui a soulevé l'Asie contre Rome. Marius, jaloux, lui ayant fait retirer ce commandement, Sylla entre dans Rome avec son armée et massacre tous les adversaires qu'il capture, mais Marius parvient à s'échapper. Ayant fait ratifier ses actes par le Sénat, Sylla quitte alors l'Italie pour l'Orient avec son armée.

— 88-— 84 Le parti populaire, sous la direction de Marius, qui meurt en — 86, puis de Cinna, profite de l'absence de Sylla pour faire régner la terreur à Rome.

— 86 Après un long siège, Sylla prend et pille Athènes puis défait Mithridate à la bataille de Chéronée.

— 83 Débarquement de Sylla en Italie et déclenchement de la première guerre civile.

— 82 Victoire de Sylla à la bataille de la porte Colline à Rome. Il lance la première proscription (affichage du nom de plusieurs centaines de sénateurs et de chevaliers, opposés à Sylla, qui sont ainsi condamnés à mort et pourchassés dans toute l'Italie ; leur tête doit être rapportée pour obtenir la récompense prélevée sur le Trésor public. Leur patrimoine est vendue à bas prix). Sylla se fait nommer dictateur, reprenant une vieille magistrature républicaine tombée en désuétude.

— 82-— 80 Sylla procède à une vaste réorganisation de l'État qui affecte les institutions (réforme notamment du Sénat et des magistratures, le pouvoir des tribuns de la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « SYLLA ET SA POSTÉRITÉ - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylla-et-sa-posterite-reperes-chronologiques/