TRAINS À GRANDE VITESSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1958, après deux années d'études, les Japanese National Railways (J.N.R.) furent autorisés à entreprendre la construction d'une nouvelle ligne destinée à soulager l'ancien axe Tōkyō-Ōsaka (le Tōkaidō) arrivé à saturation. Établie pour partie en viaduc en raison de l'urbanisation effrénée et des crues de la saison des pluies, celle-ci était plus courte que son aînée : 515 kilomètres contre 550. Inaugurée le 1er octobre 1964, quelques jours avant l'ouverture des jeux Olympiques de Tōkyō, cette nouvelle ligne se caractérisait par son écartement standard de 1,435 mètre – contrairement à l'écartement de 1,067 mètre qui prévalait dans l'île – et surtout par sa capacité aux grandes vitesses : 210 kilomètres par heure maximum en service commercial, mais un record à 256 kilomètres par heure avait été établi lors d'essais le 30 mars 1963.

Avec les trains à grande vitesse ou Shinkansen, le trajet Tōkyō-Ōsaka était désormais couvert en 4 (super-express Hikari) ou 5 heures (express Kodama), durées abaissées un an plus tard à 3 h 10 min et 4 heures (contre 6 h 30 min par l'ancienne ligne). Le succès de cette ligne ne s'est depuis jamais démenti : aujourd'hui 323 trains transportent chaque jour quelque 391 000 voyageurs (60 trains pour 61 000 voyageurs par jour en 1964) à la vitesse de 270 kilomètres par heure pour les plus performants (rames des séries 700 et N700, inaugurées respectivement en 1999 et 2007). Le trajet Tōkyō-Ōsaka est désormais couvert en 2 h 25 min dans le meilleur des cas.

Shinkansen, train à grande vitesse

Shinkansen, train à grande vitesse

Photographie

Le Shinkansen, premier train à grande vitesse au monde, dans sa version initiale. Mises en service en 1964 sur l'axe Tōkyō-Ōsaka, les premières rames (série 0) roulaient à la vitesse maximale de 210 km/h. Leurs descendantes (séries 700 et N700), à l'aérodynamisme plus abouti, atteignent... 

Crédits : Paul Almasy/ Corbis/ VCG/ Getty Images

Afficher

Il a fallu attendre 1981 pour qu'un autre pays, la France, entre de plain-pied dans le monde de la grande vitesse ferroviaire avec l'inauguration de la partie sud de la L.G.V. (ligne à grande vitesse) Paris-Lyon, ouverte dans son intégralité en 1983. La distance entre les deux villes est alors parcourue en 2 heures à 270 kilomètres par heure contre 3 h 45 min par l'ancien itinéraire.

Berceau de la grande vitesse ferroviaire, le Japon compte aujourd'hui 2 664 kilomètres de lignes à grande vitesse (et 782 en cours de construction) répartis entre les six compagnies issues de la privatisation de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  TRAINS À GRANDE VITESSE  » est également traité dans :

MISE EN SERVICE DU T.G.V.

  • Écrit par 
  • Clive LAMMING
  •  • 380 mots

La mise en service partielle du train à grande vitesse (T.G.V.) Paris-Sud-Est, le 27 septembre 1981, reliant alors Paris à Lyon en 2 heures 40, fait renaître le chemin de fer français et européen à une époque où ce mode de transport est quelque peu délaissé au profit de l'avion. Objet d'essais depuis des décennies, notamment en France avec des circulations à 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mise-en-service-du-t-g-v/#i_89666

BOGIE ou BOGGIE

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 212 mots

Chariot sur lequel pivote le châssis d'un wagon pour lui permettre de s'inscrire dans les courbes. Les bogies, dont l'invention remonte aux environs de 1830, sont eux-mêmes constitués d'un châssis à deux essieux, plus rarement un ou trois, relié au châssis du véhicule par une articulation à axe vertical jouant le rôle de cheville ouvrière. Certains bogies sont en outre dotés d'un degré de liberté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bogie-boggie/#i_89666

CHAMPAGNE-ARDENNE

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN
  •  • 2 727 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une démographie peu dynamique, reflet des difficultés de développement »  : […] L'évolution démographique récente de la Champagne-Ardenne reflète ses faiblesses et l'incertitude de son avenir. Sa croissance s'est peu à peu ralentie, s’établissant à 0,1 p. 100 par an, entre 2007 à 2012. En effet, la Champagne-Ardenne, qui a longtemps fait partie du « croissant fertile » de la France du Nord, a vu sa natalité décliner ; et son accroissement naturel parvient à peine à compenser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champagne-ardenne/#i_89666

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis
  •  • 12 356 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Genèse du projet de ligne à grande vitesse Sud-Est »  : […] En France, à la suite des essais à grande vitesse des Landes de 1955 (record du monde à 331 km/h sur infrastructure classique et avec des locomotives proches d'engins de série existants), le Capitole (Paris-Toulouse) bénéficiait dès 1967 d'un relèvement de vitesse à 200 km/h plutôt symbolique compte tenu de la faible longueur du parcours concerné. Le bénéfice de cette vitesse fut ultérieurement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemins-de-fer/#i_89666

CORÉE DU SUD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Stéphane THÉVENET
  • , Universalis
  •  • 11 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Relations extérieures »  : […] Dans le domaine des relations internationales, des Coréens ont accédé, au début du xxi e  siècle, à la plus haute fonction dans des organisations mondiales, tel Lee Jong-Wook, spécialiste de la tuberculose, qui a occupé le poste de directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, de juillet 2003 à mai 2006, ou Ban Ki-moon, ministre des Af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/#i_89666

DESIGN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 647 mots

Avril 1751 Parution du premier volume de l' Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. L'ouvrage défend entre autres les vertus d'une beauté obtenue par une production rationnelle à haut degré de savoir-faire, parfois réalisée en série et existant depuis l'Antiquité (amphores grecques, lampes à huile romaines, châsses limousines, etc.). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design-reperes-chronologiques/#i_89666

GARES, architecture

  • Écrit par 
  • Karen BOWIE
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Déclin et renouveau des gares »  : […] Au milieu du xx e  siècle, le train a perdu en prestige, comparé à l'automobile et à l'avion, ce qui a eu des conséquences sur la qualité et l'envergure des gares. Mais l'innovation technique des trains à grande vitesse, à partir du début des années 1980, a provoqué un nouvel essor des chemins de fer et un véritable renouveau de l'architecture de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gares-architecture/#i_89666

GÉOTECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HABIB
  •  • 5 317 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le renforcement des sols et des roches »  : […] Dans la construction, on peut choisir ses matériaux mais, pour ce qui est du sol et de la roche, on est bien obligé de faire avec ce que la nature nous offre. Cependant, depuis le début des années quatre-vingt, les technologies de renforcement des sols et des roches utilisant des inclusions diverses ont fait des progrès considérables. Si les mélanges de plusieurs sols (stabilisation dite mécaniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geotechnique/#i_89666

STRASBOURG

  • Écrit par 
  • Raymond WOESSNER
  •  • 1 493 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Capitale européenne »  : […] Strasbourg est la seconde ville diplomatique de France, grâce à la présence du Conseil de l'Europe depuis 1949 et du Parlement européen depuis 1958. Ces institutions gagnent en importance. Ainsi, avec l'arrivée des pays de l'Est, la Cour européenne des droits de l'homme doit arbitrer de nombreux conflits. Pierre Pflimlin, maire centre droit de Strasbourg de 1959 à 1983, avait souhaité la création […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strasbourg/#i_89666

TALLON ROGER (1929-2011)

  • Écrit par 
  • Claire FAYOLLE
  •  • 1 186 mots
  •  • 1 média

Né en 1929 à Paris, Roger Tallon est à la fois un pionnier du design en France et une figure incontournable du design international. Parallèlement à sa pratique, il va très vite contribuer à l'enseignement du design et à sa promotion. Enthousiaste, curieux de tout, Tallon aime l'expérimentation, la recherche. Fermement ancré dans la réalité, il refuse l'utopie. Volontiers militant, partisan d'un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-tallon/#i_89666

TRANSPORTS - Transports et économie

  • Écrit par 
  • Rémy PRUD'HOMME
  •  • 9 150 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une offre en évolution constante et de plus en plus complexe »  : […] Pour répondre à cette demande de transport, les pouvoirs publics et les entreprises mettent sur le marché une offre complexe et évolutive, sous forme d'infrastructures et/ou de biens et services de transport. L'offre est structurée par modes : routier, ferroviaire, fluvial et maritime, aérien, oléoducs ou gazoducs. Les modes diffèrent du point de vue technique, mais aussi au niveau organisationnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-economie/#i_89666

TUNNEL DE BASE DU SAINT-GOTHARD

  • Écrit par 
  • Michel TOURNEBISE
  •  • 1 240 mots
  •  • 1 média

Inauguré le 1 er  juin 2016, le tunnel de base du Saint-Gothard, localisé dans le centre de la Suisse, est le plus long et le plus profond tunnel ferroviaire au monde. Il est la pièce maîtresse du corridor Rhin-Alpes-Milan, un des axes de transport les plus empruntés (notamment pour le fret), reliant le nord et le sud de l’Europe. Faisant partie intégrante des nouvelles l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnel-de-base-du-saint-gothard/#i_89666

TUNNELS

  • Écrit par 
  • Michel MAREC, 
  • Jean PÉRA
  •  • 8 814 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Longs tunnels ferroviaires »  : […] Le problème de la traversée des Alpes par les voies ferrées a été résolu par la construction de longs tunnels : en 1871, Mont-Cenis (12,2 km) ; en 1881, Saint-Gothard (14,9 km) ; en 1884, l'Arlberg (10,25 km) ; en 1898, Tende (8,1 km) ; en 1905, Simplon (19,8 km), doublé en 1921 ; en 1906, Tauern (8,5 km) et Karawanken (7,9 km) en 1912, Loetschberg (14,6 km) ;. Beaucoup de ces tunnels sont doublés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnels/#i_89666

TUNNEL SOUS LA MANCHE

  • Écrit par 
  • Laurent BONNAUD
  •  • 9 370 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La croissance du trafic »  : […] Après la mise en service progressive du tunnel sous la Manche en 1994, les fréquences des navettes Eurotunnel et des trains Eurostar augmentent rapidement en 1995. Le trafic suit, avec une croissance de plus d’un tiers dans les quatre années suivantes, puis une phase de repli dans la décennie 2000, avant une période de reprise. Les habitudes des voyageurs évoluent lentement : le ferry et l’avion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnel-sous-la-manche/#i_89666

Pour citer l’article

Bruno CARRIÈRE, « TRAINS À GRANDE VITESSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-train-a-grande-vitesse/