MISE EN SERVICE DU T.G.V.

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mise en service partielle du train à grande vitesse (TGV) Paris-Sud-Est, le 27 septembre 1981, reliant alors Paris à Lyon en deux heures quarante minutes, fait renaître le chemin de fer français et européen à une époque où ce mode de transport est quelque peu délaissé au profit de l'avion. Objet d'essais depuis des décennies – notamment en France avec des vitesses à 331 km/h en 1955 –, le concept de train à grande vitesse n'est conforté qu'en 1964 avec la mise en service du Shinkansen, au Japon, circulant à 210 km/h – dès 1967, des trains classiques atteignaient 200 km/h sur le réseau français.

TGV Paris-Sud-Est

photographie : TGV Paris-Sud-Est

photographie

La première génération de trains à grande vitesse (TGV) est caractérisée notamment par sa couleur orange (ici vue de trois motrices en gare). Le premier TGV à être mis en service commercial est le TGV Paris-Sud-Est qui, le 27 septembre 1981, a relié les villes de Paris et Lyon en... 

Crédits : Bernard Charlon/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Le TGV est d'abord un « système » : la conception des nouvelles rames nécessite des ateliers spéciaux pour assurer l'entretien ; l'exploitation des rames intègre la régulation de l'énergie et des circulations. Avec un record à 574,8 km/h en avril 2007 et une vitesse commerciale de 320 km/h, le TGV n'est pas réservé à une clientèle spécifique.

Pour atteindre de telles vitesses, la construction de lignes nouvelles s'est imposée, notamment à cause du franchissement des courbes (qui, à cette vitesse, demande de grands rayons de courbure de l'ordre de 4 000 mètres). Appelées LGV (lignes à grande vitesse), elles sont greffées au réseau classique (même écartement), ce qui permet aux TGV d'emprunter les lignes existantes pour pénétrer dans les grandes villes en prolongement de leur parcours à grande vitesse.

Le succès de ce moyen de transport a été immédiat : le TGV Paris-Sud-Est a transporté 15 millions de voyageurs la première année. Depuis lors, d'autres lignes se sont ouvertes : LGV-Atlantique en 1989, LGV-Nord en 1993, LGV-Méditerranée en 2001, LGV-Est européenne en 2007 et 2016, LGV Rhin-Rhône en 2011, LGV Sud Europe Atlantique (SEA) et LGV Bretagne-Pays de la Loire en 2017. Le TGV a même franchi très vite les frontières et, moyennant des développements techniques compatibles avec les réseaux étrangers limitrophes, il dessert l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas (notamment sous la marque Thalys), le Royaume-Uni (Eurostar), la Suisse (Lyria) et l'Italie (TGV InOui classique). Le TGV est aussi présent dans trois autres pays – Monaco, Luxembourg et Espagne – mais il n’y circule pas à grande vitesse.

En France, ce système transporte 58,6 milliards de voyageurs-kilomètre par an à la fin des années 2010 (soit dix fois plus de voyageurs que le réseau classique) sur un réseau à grande vitesse totalisant 12 542 kilomètres (dont 2 814 kilomètres de LGV).

—  Clive LAMMING

Écrit par :

  • : docteur en histoire, professeur agrégé hors classe, lauréat de l'Académie française

Classification

Les derniers événements

France – Royaume-Uni. Inauguration du tunnel sous la Manche. 6 mai 1994

1987 du côté anglais et en février 1988 du côté français ; la première jonction, dans le tunnel de service, a eu lieu en décembre 1990 et le percement des deux tunnels ferroviaires s'est achevé en juin 1991. La mise en service était prévue pour septembre 1993. Elle devrait avoir lieu progressivement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Clive LAMMING, « MISE EN SERVICE DU T.G.V. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mise-en-service-du-t-g-v/