Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POSITIVISME

Bibliographie

T. Adorno, Der Positivismusstreit in der deutschen Soziologie, Luchterhand, Berlin, 1969

P. Arbousse-Bastide, Matérialisme et positivisme, Paris, 1974

P. Arnaud, Le « Nouveau Dieu », préliminaires à la politique positive, Paris, 1973

« Auguste Comte », no spéc. 3 des Études philosophiques, consacré au cent cinquantenaire de l'Opuscule fondamental ou Plan des travaux scientifiques nécessaires pour réorganiser la société, juill.-sept. 1974

J.-P. Frick, Auguste Comte, ou la République positive, Nancy, 1990

H. Gouhier, La Jeunesse d'Auguste Comte et la formation du positivisme, 3 vol., Vrin, Paris, 1933-1941 : I. Sous le signe de la vérité, 1933 ; II. Saint-Simon jusqu'à la fin, 2e éd., 1964 ; III. Auguste Comte et Saint-Simon, 2e éd., 1970

S. Kofman, Aberrations, le devenir-femme d'Auguste Comte, Flammarion, Paris, 1978

L. Kolakowski, La Philosophie positiviste, Paris, 1976

A. Kremer-Marietti, Auguste Comte et la théorie sociale du positivisme, Paris, Gonthier, 1970 ; Auguste Comte : la science sociale, Seghers, Paris, 1972 ; L'Anthropologie positiviste d'Auguste Comte, Atelier Thèses, Lille, 1980 ; Le Projet anthropologique d'Auguste Comte, C.D.U.-S.E.D.E.S., Paris, 1980 ; Entre le signe et l'histoire, Klincksieck, Paris, 1982 ; Le Positivisme, Paris, 1982, 2e éd. 1993 ; Le Concept de science positive, Paris, 1983

A. Negri, Augusto Comte, Rome, 1971

« Les Positivismes », in Romantisme, nos 21-22, 1978

C. Rutten, Essai sur la morale d'Auguste Comte, fac. Lettres, Liège, 1972

A. Schmeckel, Die positive Philosophie in ihrer geschichtlichen Entwicklung, Berlin, 1938

W. Schrader, Das Experiment der Autonomie. Studien zu einer Comte und Marx Kritik, Amsterdam, 1977

Ved Veiskille : Auguste Comte og positivismen, Oslo, 1974.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur d'État ès lettres et sciences humaines, maître de conférences de philosophie à l'université d'Amiens

Classification

Pour citer cet article

Angèle KREMER-MARIETTI. POSITIVISME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Auguste Comte - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Auguste Comte

Francis Bacon - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Francis Bacon

Autres références

  • POSITIVISME, notion de

    • Écrit par Jean LECLERCQ
    • 1 384 mots

    Le mot positivisme (1830) – dont le Vocabulaire de Lalande donne une histoire détaillée – fut rapidement complété par le terme positiviste (1835) dont les connotations sont variables (l'utilisation négative a pris son essor dans les milieux catholiques au moment de l'opposition à Littré). Mais tous...

  • ANNEXES - DE L'ŒUVRE D'ART (J.-C. Lebensztejn) - Fiche de lecture

    • Écrit par Gilles A. TIBERGHIEN
    • 972 mots

    Les éditionsLa Part de l'Œil, ont eu l'heureuse idée de publier, en 1999, dans la collection « Théorie », un recueil de textes de Jean-Claude Lebensztejn. Ces Annexes caractérisent bien la manière de Lebensztejn, car même ses grands livres – L'Art de la tache (éditions...

  • CAUSALITÉ

    • Écrit par Raymond BOUDON, Marie GAUTIER, Bertrand SAINT-SERNIN
    • 12 987 mots
    • 3 médias
    ...cause se trouve liée à celle de nature intime des phénomènes ou de substance. Or nous ne disposons que des informations fournies par l'expérience. Dès lors, et c'est la conviction du fondateur du positivisme, Auguste Comte : « nos études réelles sont strictement circonscrites à l'analyse des...
  • COLONISATION, notion de

    • Écrit par Myriam COTTIAS
    • 1 618 mots
    ...françaises ou l'Académie des sciences coloniales sont fondées. Cependant, aucun questionnement sur le phénomène en lui-même n'est posé. Ces différents ouvrages sont inscrits dans une tradition positiviste : ils sont descriptifs, souvent hagiographiques et révèlent l'existence de deux courants...
  • COMTE AUGUSTE (1798-1857)

    • Écrit par Bernard GUILLEMAIN
    • 9 502 mots
    • 1 média

    En ouvrant la conclusion totale du Système de politique positive, Auguste Comte distingue dans sa vie intellectuelle deux carrières. Dans la première, qui correspond à peu près à l'élaboration du Cours de philosophie positive, il s'est efforcé de transformer la science en philosophie. Dans...

  • Afficher les 29 références

Voir aussi