COLONISATION, notion de

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bien que le projet politique de domination d'une nation ne soit pas formulé dans l'Antiquité, toutes les caractéristiques de la colonisation sont déjà posées. Aux viiie et viie siècles avant J.-C., la fondation de colonies en terre étrangère se décide sous la pression démographique et par volonté de chercher des débouchés commerciaux ; elle consiste aussi à installer des colons sur de nouvelles terres pour exploiter celles-ci, et à donner à cette expansion territoriale une dimension religieuse. Le vocabulaire élémentaire de la colonisation est établi : la cité fondatrice est appelée metropolis (« cité-mère »). Mais, politiquement, la colonie de l'Antiquité est un État indépendant, à la différence des formes de sujétions développées dans les Temps modernes par l'Europe. Dès le xve siècle, le modèle de la colonisation se caractérise, selon les termes de Tzvetan Todorov (La Conquête de l'Amérique, la question de l'autre, 1982), par la conversion, l'échange inégal, la violence et la volonté de soumettre l'autre.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Myriam COTTIAS, « COLONISATION, notion de », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonisation-notion-de/