PHILANDRIER GUILLAUME dit PHILANDER (1505-1565)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notoriété de Guillaume Philandrier n'eût sans doute dépassé les cercles humanistes (il fut l'ami de Rabelais) s'il n'avait publié en 1544, à Rome, des annotations sur le De architectura de Vitruve, In decem libros M. Vitruvii Pollionis de architectura annotationes. L'ouvrage n'est pas seulement un commentaire vitruvien illustré — le second après celui de Cesare Cesariano (Côme, 1521) ; il contient également des corrections pour le texte latin de Vitruve ainsi qu'une Digression où est exposé le système des cinq ordres d'architecture. Les Annotationes reflètent le parcours exceptionnel de leur auteur, humaniste et théoricien qui passa près de dix ans en Italie et fréquenta toutes les personnalités du monde artistique, littéraire et humaniste.

La biographie que Philibert de La Mare consacre à Philandrier, De vita, moribus et scriptis Guillelmi Castilionis civis romani epistola (Dijon, 1667), est fort utile mais peu précise sur les séjours de Philandrier à Venise puis à Rome, si importants pour la genèse des Annotationes. Issu d'une ancienne famille bourguignonne, Philandrier reçoit une éducation humaniste et acquiert assez vite une réputation de savant qui lui vaut de devenir en 1533 le secrétaire de l'évêque de Rodez, Georges d'Armagnac. Il prépare alors une édition commentée de Quintilien dont il publie les prémices (Castigationes atque annotationes pauculae in XII libros institutionum M. Fab. Quintiliani, Lyon, 1535). Le nom de Vitruve lui est familier comme à tous les humanistes. En 1536, il accompagne d'Armagnac à Venise où ce dernier est envoyé par François Ier comme ambassadeur auprès de la Sérénissime République. Philandrier fréquente Titien, l'Arétin... et surtout l'architecte Sebastiano Serlio dont il devient le disciple. Il s'intéresse à cette époque au traité de Vitruve et étudie avec Serlio le livre que le Bolonais publie sur les cinq ordres d'architecture (Quarto Libro, Venise, 1537). Après [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chargée de recherche au C.N.R.S., centre d'études supérieures de la Renaissance, Tours

Classification

Pour citer l’article

Frédérique LEMERLE, « PHILANDRIER GUILLAUME dit PHILANDER (1505-1565) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philandrier-philander/