LATENCE PHASE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Période du développement de l'enfant pendant laquelle les pulsions paraissent ne plus se manifester. On préfère à ce sujet utiliser la notion de phase ou de période plutôt que celle de stade, qui implique l'idée d'une nouvelle organisation pulsionnelle de la personnalité. Cette phase est définie par Freud comme un arrêt, ou une régression, dans l'évolution de la sexualité infantile, qui va du déclin du complexe d'Œdipe (5-6 ans) au début de la puberté. Freud a longtemps voulu faire correspondre cette phase à des phénomènes physiologiques, mais, si l'entrée dans la puberté est une manifestation autant physiologique que pulsionnelle, la résolution du complexe d'Œdipe est un processus d'ordre purement psychanalytique. Pour l'expliquer, Freud fait alors appel, d'une part, à l'impossibilité pour l'enfant de satisfaire ses désirs œdipiens, d'autre part, à une prédétermination héréditaire du développement psychosexuel. On peut décrire cette phase de latence comme étant marquée par une importante diminution des activités pulsionnelles, par une désexualisation des relations objectales et des affects, les désirs érotiques refoulés se transformant en tendresse. Se créent alors des mécanismes de défense solides (refoulement, formations réactionnelles) et de nombreuses sublimations. D'un point de vue structural, le moi s'autonomise, tandis que se constitue le surmoi à la suite d'une intériorisation inconsciente des exigences et des interdits parentaux. Le moi, en lutte contre les pulsions, utilise les contre-investissements pour sa fonction synthétique et son adaptation de plus en plus grande au réel, en satisfaisant aux exigences du surmoi et des institutions socio-culturelles.

Cette période de refoulement intense se caractérise par une inhibition très importante des processus fantasmatiques ; la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LATENCE PHASE DE  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La période préscolaire : de trois à six ans »  : […] Dans le courant de la troisième année, l'enfant passe par un stade de personnalisme (H. Wallon) ; il se détache progressivement de l'état de symbiose dans lequel il vivait avec sa mère. C'est l'âge d'une ambivalence qui s'exprime par des manifestations d'opposition systématique alternant avec des manifestations d'attachement passionné. Par cette attitude, l'enfant exprime la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-developpement-psychomoteur/#i_439

ŒDIPE COMPLEXE D'

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 5 298 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La castration »  : […] La question décisive du complexe d'Œdipe, c'est celle de sa fin : de ce qui y met fin et pose, à la limite, la nécessité de sa destruction (indique comme limite sa destruction), et pourtant laisse à la fin ce reste, notre destin, cette voix du dehors qui résonne encore en nous. Problème, celui de l'interminable, sur lequel vient buter la pensée de Freud : butée en effet, écueil où doit se briser, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-d-oedipe/#i_439

Pour citer l’article

Anne-Marie LERICHE, « LATENCE PHASE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phase-de-latence/