Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PHARYNX

On appelle pharynx l'espace anatomique sur lequel s'ouvre le fond de la cavité buccale, comme on peut le voir dans la figure 1 de l'article digestif (appareil). Pour simplifier, on a l'habitude de dire qu'il correspond au carrefour aérodigestif où se croisent les trajets du flux respiratoire (des fosses nasales à la trachée) et du bol alimentaire (qui doit s'engager dans l'œsophage à la suite de la déglutition). En réalité, l'anatomie de la région pharyngée est extrêmement complexe, comme le montre le long passage qui lui est consacré dans l'article tête et cou. Il suffira, pour l'intelligibilité du présent article, de mentionner que les anatomistes distinguent, en fonction des rapports du pharynx avec les organes voisins, trois parties distinctes :

– le rhinopharynx, dans lequel s'ouvrent les choanes, c'est-à-dire les orifices postérieurs des fosses nasales ;

– l'oropharynx, au niveau duquel le pharynx communique avec la cavité buccale dont le sépare le voile du palais (prolongé par la luette), flanqué des amygdales ;

–  l'hypopharynx, partie inférieure de la cavité pharyngienne, qui communique avec l'orifice de l'œsophage et partage avec celui-ci, (du moins avec sa partie supérieure dite cervicale parce que située dans le cou) diverses situations pathologiques. Cette partie du pharynx est contiguë au canal laryngotrachéal qui la clôture en avant.

Rhinopharynx

Situé profondément sous la base du crâne, le rhinopharynx est un carrefour important entre les voies respiratoires et l' oreille moyenne. Contrairement à l'oropharynx et au pharyngolarynx qui constituent un carrefour des voies respiratoires et digestives, le rhinopharynx n'est qu'un conduit aérien, le voile du palais l'isolant totalement de l'oropharynx lors de la déglutition alors qu'il laisse librement passer l'air lors de la respiration. Son rôle est également de drainer le mucus sécrété dans les fosses nasales et les sinus vers les voies digestives. Enfin, lors de la déglutition, l'orifice des trompes d'Eustache, en s'ouvrant, permet à l'air de pénétrer vers l'oreille moyenne, en régulant ainsi sa pression.

Anatomie

Le rhinopharynx ou cavum est la partie la plus haute du pharynx où s'ouvrent les fosses nasales et les trompes d'Eustache. Il se prolonge en bas avec l'oropharynx puis avec le pharyngolarynx (cf. larynx, fig. 1).

Sa forme approximativement cubique permet de lui décrire six parois. La paroi antérieure du cavum répond aux choanes ou orifice postérieur des fosses nasales. La paroi supérieure ou voûte du pharynx répond en avant au sphénoïde (creusé du sinus sphénoïdal) et, plus en arrière, au corps de l'occipital ; sur cette paroi se trouve l'amygdale pharyngée de Luschka, dont l'hypertrophie constitue les végétations adénoïdes. La paroi postérieure correspond au ligament occipito-atloïdien antérieur et à l'arc antérieur de l'atlas ; elle en est séparée par les muscles grands droits antérieurs. Les parois latérales présentent l'orifice pharyngé de la trompe d'Eustache et, en haut et en arrière, la fossette de Rosenmüller ; autour de l'orifice se trouvent de nombreux follicules lymphoïdes formant l'amygdale tubaire qui peut être responsable de catarrhes tubaires récidivants. La paroi inférieure correspond au voile du palais. Pendant la respiration, cette limite est virtuelle et fait communiquer le pharynx nasal avec le pharynx buccal.

Examen clinique

L'examen du cavum est parfois laborieux en raison des réflexes nauséeux, et cette difficulté est encore accrue chez l'enfant par la peur de l'examen médical.

La rhinoscopie postérieure indirecte est la méthode la plus simple car elle ne nécessite aucun appareillage complexe ; cependant, elle[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Marcel AUBRY, Encyclopædia Universalis et Bernard MEYER. PHARYNX [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 25/03/2009

Autres références

  • ANGINE

    • Écrit par
    • 212 mots

    On désigne par le terme angine toute affection infectieuse de la muqueuse de l'oropharynx. Le tableau habituel de l'angine aiguë associe la fièvre, un malaise général, des douleurs à la déglutition. L'examen de l'arrière-gorge montre l'aspect inflammatoire de la muqueuse (angine rouge), qui est...

  • APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D'

    • Écrit par et
    • 1 265 mots

    Le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est une pathologie fréquente – environ 5 p. 100 de la population humaine est touchée – et grave. Le SAS s'inscrit à côté d'autres troubles tels que la respiration périodique et les apnées centrales au cours de l'insuffisance cardiaque (respiration de Cheyne-Stokes)...

  • DIGESTIF APPAREIL

    • Écrit par et
    • 4 744 mots
    • 5 médias
    Lepharynx se situe en avant de la colonne vertébrale ; sa partie supérieure est céphalique, sa partie inférieure est cervicale. Il s'agit d'un tube incomplet, d'une gouttière largement ouverte en avant, longue de 15 centimètres, et qui prend appui sur différents éléments squelettiques : apophyses ptérygoïdes,...
  • LARYNX, pathologie

    • Écrit par et
    • 1 985 mots
    • 3 médias

    Organe de la phonation, puisqu'il joue un rôle très important dans l'émission des sons vocaux, le larynx est placé dans le cou à l'extrémité supérieure de l'arbre respiratoire. Les cartilages qui le constituent s'articulent en bas à la trachée et se rattachent en haut, par l'intermédiaire de l'...

  • Afficher les 10 références