Gastro-entérologie


AMIBIASE

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 660 mots

Dans le chapitre « La maladie »  : […] L'amibiase revêt un aspect plus redoutable sous les tropiques qu'en région tempérée et, si les manifestations intestinales sont les plus fréquentes, ce ne sont pas les seules.L'amibiase intestinale s'extériorise sous deux modes différents :– La dysenterie amibienne d'abord, expression la plus connue de la maladie, à tel point qu'on confond souvent amibiase et dysenterie amibien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amibiase/2-la-maladie/

BILHARZIOSES ou SCHISTOSOMIASES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 910 mots

Il existe, dans le monde, plus de 400 millions de sujets hébergeant des bilharzies dans leur système circulatoire, et 200 millions d'entre eux sont atteints de troubles plus ou moins sévères. Ce phénomène est au premier plan des préoccupations actuelles de l'Organisation mondiale de la santé. Les bilharzioses (ou schistosomiases) sont des affections parasitaires dues à de petits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bilharzioses-schistosomiases/#i_0

CHOLÉRA

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 882 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène du vibrion cholérique »  : […] Tous les vibrions pathogènes élaborent une entérotoxine protéique de poids moléculaire 84 000. Libérée dans la lumière intestinale, celle-ci se fixe rapidement sur les sites récepteurs de l'épithélium intestinal de l'intestin grêle, en particulier du jéjunum. Cette fixation irréversible stimule l'activité adénylcyclasique de l'intestin, entraînant après une trentaine de minutes la fuite hydroélect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholera/3-pouvoir-pathogene-du-vibrion-cholerique/

COLIBACILLOSE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 313 mots

Le terme de colibacillose désigne toutes les infections dues à un microbe de la famille des Enterobacteriaceae : le colibacille ou Escherichia coli, décrit pour la première fois par Escherich, en 1885, sous le nom de Bacterium coli commune. Hôte normal de l'intestin et des voies génito-urinaires inf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colibacillose/#i_0

DYSPHAGIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 113 mots

Sensation d'arrêt, douloureuse ou non, lors de la déglutition des aliments. À distinguer surtout de la « boule hystérique » indépendante de l'alimentation. La dysphagie d'origine bucco-pharyngée, volontiers accompagnée de fausses routes, est souvent due à des troubles d'origine neurologique. La dysphagie d'origine œsophagienne, moins pénible souvent pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dysphagie/#i_0

ENTÉROCOLITES

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 159 mots

Syndromes pathologiques atteignant à la fois le côlon et l'intestin grêle. Habituellement aiguës, les entérocolites doivent être distinguées des affections de même symptomatologie, mais d'origine parasitaire ou dysentérique. L'entérocolite banale, associant une débâcle diarrhéique, de la fièvre et quelquefois des vomissements, est due à l'absorption d'aliments contenant certaines toxines microbien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enterocolites/#i_0

ESTOMAC

  • Écrit par 
  • Miguel LEWIN
  •  • 4 242 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les maladies de l'estomac »  : […] On vient de voir que la régulation physiologique de l'estomac est relativement complexe, car elle fait appel à de nombreux facteurs et mécanismes s'imbriquant les uns dans les autres et s'équilibrant mutuellement. Du fait même de cette complexité, l'estomac est sujet à des dérèglements fonctionnels dont on ne connaît pas toujours la cause. Ceux-ci conduisent à une mauvaise digestion gastrique (dys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estomac/3-les-maladies-de-l-estomac/

FISSURE ANALE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 284 mots

Excoriation de la muqueuse anale, empiétant plus ou moins sur la peau, la fissure anale serait due à divers facteurs, probablement intriqués : irritation locale répétée (constipation) sur une muqueuse fragile, infection d'une crypte anale sus-jacente, hémorroïdes, troubles trophiques par défaut de vascularisation.C'est une lésion chronique faite d'un tis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fissure-anale/#i_0

FISTULE ANALE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 132 mots

Trajet constitué par un tissu de granulation chroniquement infecté, apparu habituellement à la suite d'un abcès résolutif de la région anale. Ce trajet peut être borgne (à un seul orifice) ou faire communiquer l'anus ou le rectum avec la peau de la région périanale. Certaines fistules anales sont symptomatiques d'une affection plus diffuse : bilharziose, malad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fistule-anale/#i_0

GASTRINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 774 mots

Hormone digestive la mieux connue, découverte en 1964 par R. A. Gregory, la gastrine est sécrétée par les cellules G. Authentifiées par leurs caractères ultrastructuraux, celles-ci prédominent dans l'antre gastrique, mais sont également présentes dans le duodénum, les premières anses intestinales et le pancréas.La gastrine est un peptide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gastrine/#i_0

HELICOBACTER PYLORI

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 299 mots

Pendant bien des années, les publications s'amoncelaient qui suggéraient qu'une bactérie, Helicobacter pylori, jouerait un rôle essentiel dans la survenue de l'ulcère digestif. Ces données scientifiques ont reçu une légitimation officielle avec la conférence de consensus qu'a organisée sur ce thème l'Agence nationale pour le développement de l'évaluation médicale. En effet, les experts qui ont par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helicobacter-pylori/#i_0

HÉMATÉMÈSE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 221 mots

Vomissement de sang provenant du tube digestif, le plus souvent de l'estomac ou du bulbe duodénal. Son abondance peut mettre immédiatement la vie en danger et sa survenue nécessite toujours l'admission en milieu hospitalier où seront résolus au mieux les problèmes essentiels, tels que la recherche de l'origine exacte de l'hémorragie, la vérification de son o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematemese/#i_0

HÉMORROÏDES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 225 mots

Masses formées par la distension du réseau veineux situé sous la muqueuse qui tapisse le canal anal ou sous la peau qui revêt la portion externe de l'anus.Les hémorroïdes, qui sont une forme de veine variqueuse, peuvent résulter d'une élévation de la pression intra-abdominale, comme cela se produit au cours de la grossesse, lorsqu'un sujet soulève un objet lourd ou fait des efforts mettant en jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorroides/#i_0

HYPOCHLORHYDRIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 121 mots

Diminution du débit acide stomacal qui est notamment observée dans les ulcères gastriques et la plupart des gastrites. L'hypochlorhydrie est due soit à une diminution du nombre des cellules sécrétrices d'acide chlorhydrique dans les glandes de la muqueuse de l'estomac (cellules dites bordantes), soit à un défaut de stimulation de cette sécrétion, soit à l'al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypochlorhydrie/#i_0

INTESTIN, pathologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER
  •  • 3 802 mots
  •  • 1 média

On sait que l'intestin humain est un organe de forme tubulaire (2 cm de diamètre, 7 m de longueur), replié à l'intérieur de la cavité abdominale. Il complète et achève la digestion des aliments et il réalise l'absorption des constituants alimentaires qui sont transportés vers l'organisme par le sang des vaisseaux mésentériques (dont le débit est de un litre par minute) et par la lymphe (dont le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intestin-pathologie/#i_0

OXYUROSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 393 mots

Parasitose intestinale très répandue, surtout chez l'enfant, où le taux d'infestation peut atteindre 50 à 60 p. 100 en collectivités scolaires. L'agent pathogène est un petit ver rond (nématode), l'oxyure, Enterobius vermicularis, mesurant 3 à 5 millimètres de longueur pour le mâle, 10 à 12 pour la femelle, avec un diamètre de 0,2 à 0,5 mm. Les v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxyurose/#i_0

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  • , Universalis
  •  • 5 721 mots

Dans le chapitre « Œsophage cervical et hypopharynx »  : […] L'hypopharynx et l'œsophage cervical seront ici regroupés car ces deux organes constituent une zone frontière où se retrouvent certains aspects physiologiques et pathologiques, mentionnés par ailleurs dans l'article digestif (appareil), dont la figure montre le déroulement de la déglutition.Lors de la déglutition, le muscle cricop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharynx/2-oesophage-cervical-et-hypopharynx/

PROLAPSUS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 108 mots

Ce terme désigne l'issue anormale d'un organe ou d'un tissu par un orifice naturel, habituellement à la suite d'un relâchement de ses moyens de fixité. Les prolapsus de l'utérus ou du rectum sont assez courants. Divers traitements orthopédiques visent à replacer l'organe en situation normale afin d'éviter l'ulcération et l'infection de sa paroi au contact des vêtements du malade, et afin de permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prolapsus/#i_0

ROTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 362 mots

Dans les pays en développement, les rotavirus (virus à ARN double brin de la famille des Reoviridae) représentent la première cause de mortalité liée à des diarrhées avec 1 400 décès journaliers chez des enfants. En France, les infections à rotavirus ont en général fort heureusement des conséquences moins graves, mais elles sont tout de même responsables chaque année, en moyenn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotavirus/#i_0

STRONGYLOÏDOSE ou ANGUILLULOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 662 mots

Parasitose humaine due à la présence dans l'intestin d'un petit ver rond nématode, Strongyloides stercoralis, ou anguillule. Le cycle biologique de ce parasite est très voisin de celui de l'ankylostome. Il est répandu dans les régions tropicales d'Amérique (Antilles notamment), d'Asie et d'Afrique, mais il peut exister sous climat tempéré puisque certains foyers d'infestation o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strongyloidose-anguillulose/#i_0

TÉNIASIS

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 019 mots

Parasitoses humaines dues à diverses espèces de vers plats (plathelminthes) à corps formé d'une succession d'anneaux (ou strobiles) et appartenant au vaste groupe des cestodes ou ténias. Ces ténias parasites de l'homme à l'état adulte déterminent des maladies le plus souvent bénignes, liées à la présence des vers dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teniasis/#i_0

TRICHOCÉPHALOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 315 mots

Parasitose intestinale largement répandue chez l'homme, la trichocéphalose est tout à fait bénigne. Le parasite responsable, Trichuris trichiura, ou trichocéphale, est un ver rond (nématode) qui mesure de 3 à 5 centimètres de longueur sur 1 millimètre de diamètre ; sa morphologie est caractéristique : extrémité antérieure longue et effilée (aspect de cheveu). Il vit habituellem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trichocephalose/#i_0

VIDÉO-ENDOSCOPIQUE CAPSULE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe SAURIN
  •  • 598 mots

2002. Mise au point au début du xxie siècle par des ingénieurs israéliens de la société Given Imaging, d'après une idée de l'inventeur britannique Paul Swain, la capsule vidéo-endoscopique est une caméra miniature qui, contenue dans une gélule, permet de filmer l'intérieur de l'appareil digestif du cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capsule-video-endoscopique/#i_0

WHIPPLE MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 541 mots

Cette maladie, découverte en 1907 aux États-Unis, se caractérise par l'association de plusieurs symptômes : polyarthrite subaiguë récidivante ; syndrome de malabsorption, avec diarrhée entraînant l'altération de l'état général et amaigrissement ; polyadénopathies, accompagnées parfois de signes cutanés, respiratoires, cardiaques, et toujours d'un état fébrile.Touchant principalement l'homme (plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-whipple/#i_0

ZOLLINGER-ELLISON SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 953 mots

Le syndrome de Zollinger-Ellison est une affection endocrinienne caractérisée par une hyperproduction de gastrine du fait d'une tumeur (plus souvent maligne que bénigne) ou d'une hyperplasie endocrine siégeant le plus souvent au niveau du pancréas. Elle se trouve parfois intégrée dans le cadre d'une polyadénomatose o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-zollinger-ellison/#i_0


Affichage 

Radiologie : visualisation des organes creux

Radiologie : visualisation des organes creux

photographie

Les images de l'estomac qui figurent sur ces clichés ont été obtenues en opacifiant cet organe à l'aide de sulfate de baryum (« bouillie barytée » ingérée à cet effet par le patient). 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Causes de malabsorption

Causes de malabsorption

tableau

Principales causes des malabsorptions d'origine intestinale. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Radiologie : visualisation des organes creux

Radiologie : visualisation des organes creux
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Causes de malabsorption

Causes de malabsorption
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau