APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le syndrome d'apnées du sommeil (SAS) est une pathologie fréquente – environ 5 p. 100 de la population humaine est touchée – et grave. Le SAS s'inscrit à côté d'autres troubles tels que la respiration périodique et les apnées centrales au cours de l'insuffisance cardiaque (respiration de Cheyne-Stokes) ou la baisse de la ventilation lors du sommeil chez l'obèse (hypoventilation). La plupart des anomalies de la respiration durant le sommeil, comme le ronflement ou les apnées, procèdent d'une altération du fonctionnement du pharynx, en particulier lorsque les muscles dilatateurs ne permettent pas l'inspiration.

Définition et symptômes caractéristiques

Une apnée correspond à une interruption de la respiration de plus de 10 secondes. Celle-ci peut être soit obstructive avec une poursuite des mouvements respiratoires, soit centrale avec une interruption complète des mouvements thoraciques et abdominaux, ou mixte. L'interruption de la respiration peut être incomplète, une diminution de la ventilation supérieure ou égale à 50 p. 100 définissant une hypopnée. Dans l'immense majorité des cas, les apnées ou hypopnées obstructives sont prédominantes, correspondant à un collapsus complet ou incomplet du pharynx survenant au cours du sommeil. La survenue de plus de 5 apnées avec des hypopnées par heure de sommeil et l'existence de symptômes nocturnes (le ronflement, essentiellement) et diurnes (la somnolence excessive, notamment) définissent le SAS.

Le ronflement et les arrêts respiratoires

Le ronflement existe chez pratiquement tous les apnéiques. Il est sonore, constitue une plainte fréquente du conjoint et un motif de consultation. Cette vibration du voile du palais et des parties molles pharyngées, qui peut atteindre une amplitude de 80 à 100 décibels, est généralement accrue par une position de sommeil sur le dos, aggravée par le niveau de poids, une prise d'alcool, même à faible dose, ou de produits anesthésiques, myorelaxants, sédatifs ou neuroleptiques. Seuls 10 p. 100 des ronfleurs présentent [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D'  » est également traité dans :

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Troubles respiratoires du sommeil »  : […] Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie fréquente (environ 5 p. 100 de la population générale) et grave. D'autres anomalies, plus rares, existent, telles que la respiration périodique et les apnées centrales au cours de l'insuffisance cardiaque (respiration de Cheyne-Stokes) ou la baisse de la ventilation au cours du sommeil chez l'obèse (hypoventilation). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_43896

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrick LÉVY, Véronique VIOT-BLANC, « APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-d-apnees-obstructives-du-sommeil/