MOUCHARRAF PERVEZ (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La famille de Pervez Moucharraf, président de la République du Pakistan de 2001 à 2008, quitte New Delhi, où celui-ci est né le 11 août 1943, pour Karachi en 1947, lors de la partition de l'Inde et de la création du Pakistan. Fils de diplomate, Moucharraf vit en Turquie de 1949 à 1956. Il entre dans l'armée pakistanaise en 1964, à sa sortie de l'École supérieure de guerre de Quetta (Béloutchistan), et poursuit sa formation au Royal College of Defense Studies de Londres. Il occupe divers postes dans l'artillerie, l'infanterie et les commandos ; il enseigne également à l'École supérieure de guerre de Quetta ainsi qu'à l'École nationale de défense. Il participe activement aux guerres indo-pakistanaises au Cachemire, en 1965 et en 1971. Le 7 octobre 1998, le Premier ministre Nawaz Sharif le nomme chef d'état-major des forces armées. Le général Moucharraf joue ainsi un rôle clé dans l'invasion de la province indienne de Jammu-et-Cachemire durant l'été de 1999. Cependant, Sharif doit ordonner, sous la pression internationale, le retrait des troupes pakistanaises, au grand mécontentement des militaires.

Le 12 octobre 1999, alors que Moucharraf se trouve à l'étranger, Sharif le démet de ses fonctions et tente d'empêcher son avion d'atterrir à Karachi. Les forces armées prennent alors le contrôle de l'aéroport ainsi que d'autres bâtiments publics et déposent Sharif, laissant la voie libre à Moucharraf, qui instaure un pouvoir militaire. Le nouveau dirigeant suspend la Constitution et dissout le Parlement, tout en conservant un discours modéré et en évoquant un éventuel retour des civils au pouvoir (il maintient en place le président Rafiq Tarar). Pour assurer l'intérim, il nomme un Conseil de sécurité nationale composé de militaires et de civils, dont il prend la tête. Il annonce un retour à la stabilité et à la prospérité et promet de mettre fin à la corruption généralisée, en forçant notamment les hommes politiques et les hommes d'affaires à payer leu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  MOUCHARRAF PERVEZ (1943- )  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 803 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le terrorisme, ses réseaux, et les pôles d'instabilité »  : […] Les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis ont bouleversé profondément la donne régionale. Le ralliement du chef de l'État pakistanais, le général Moucharraf, à la « guerre contre le terrorisme » fut manifeste, mais ambigu. Il lâcha les talibans dès septembre 2001, dénonça le djihād au Cachemire en janvier 2002, et interdit, sans les éradi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_29247

BHUTTO BENAZIR (1953-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 837 mots

Deux fois Premier ministre du Pakistan (de 1988 à 1990, puis de 1993 à 1996), Benazir Bhutto restera comme la première femme de l'époque moderne à avoir dirigé un pays musulman. Socialement et politiquement, son parcours est celui d'une héritière. Elle naît à Karachi, le 21 juin 1953, dans une famille de grands propriétaires fonciers du Sind, la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benazir-bhutto/#i_29247

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 646 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'ère Moucharraf : la fin du complexe militaro-islamiste ? »  : […] Le coup d'État de Pervez Moucharraf intervient le 12 octobre 1999, en réponse à la décision de Sharif de le démettre de ses fonctions. Ce putsch ne suscite aucune manifestation, l'opinion pakistanaise ayant visiblement perdu confiance dans le pouvoir civil. Moucharraf se proclame Chief Executive of Pakistan, Nawaz Sharif est exilé en Arabie Saoudi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pakistan/#i_29247

Les derniers événements

3-11 mai 2013 • PakistanVictoire de la Ligue musulmane aux élections législatives.

Le 3, en pleine campagne électorale, Chaudhry Zulfiqar – le procureur chargé du dossier sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007 – est tué par balles à Islamabad. En avril, l'ancien président Pervez Moucharraf a été inculpé et assigné à résidence [...] Lire la suite

12-16 mars 2009 • PakistanCrise politique désamorcée.

limogés en novembre 2007 par le précédent gouvernement de Pervez Moucharraf, au moment de la proclamation de l'état d'urgence, retour promis par le nouveau président Asif Ali Zardari. Le 16, le Premier ministre Youssouf Raza Gilani réintègre dans leurs fonctions les juges de la Cour suprême, dont [...] Lire la suite

7-25 août 2008 • PakistanDémission du président Pervez Moucharraf.

Le 7, lors d'une conférence de presse, les dirigeants de la coalition gouvernementale, Asif Ali Zardari, chef du Parti du peuple pakistanais (P.P.P.), et Nawaz Sharif, chef de la Ligue musulmane pakistanaise-Nawaz (P.M.L.-N.), s'expriment en faveur de la destitution du président Pervez Moucharraf [...] Lire la suite

18-25 février 2008 • PakistanVictoire de l'opposition aux élections législatives.

-N.) de l'ex-Premier ministre Nawaz Sharif obtient 19,6 p. 100 des voix et 91 élus. La Ligue musulmane pakistanaise-Qaïd e-Azam (P.M.L.-Q.), qui soutient le président Pervez Moucharraf, arrive en troisième position avec 23 p. 100 des suffrages et 54 députés. Les partis religieux subissent un revers [...] Lire la suite

15-27 décembre 2007 • PakistanAssassinat de Benazir Bhutto.

Le 15, le président Pervez Moucharraf annonce la levée de l'état d'urgence en vigueur depuis novembre, conformément à l'engagement qu'il avait pris. Le 21, un attentat-suicide à la bombe fait au moins cinquante morts dans une mosquée des environs de Peshawar. Le 27, à Rawalpindi, dans la banlieue [...] Lire la suite

3-29 novembre 2007 • PakistanInstauration de l'état d'urgence.

Le 3, le président Pervez Moucharraf proclame l'état d'urgence, qu'il justifie par le danger que les extrémistes islamistes font peser sur l'autorité de l'État. La Constitution est suspendue. La Cour suprême, qui s'oppose à cette décision, est mise au pas, son président, Iftikhar Mohammad Chaudhry [...] Lire la suite

2-19 octobre 2007 • PakistanRetour de Benazir Bhutto et regain de violence.

Le 2, les députés de l'opposition membres du Parlement national et des assemblées provinciales – qui élisent le chef de l'État – démissionnent en signe de protestation contre la candidature à l'élection présidentielle du général Pervez Moucharraf pourvu des fonctions de chef d'état-major [...] Lire la suite

10-29 septembre 2007 • PakistanCandidature contestée de Pervez Moucharraf à l'élection présidentielle.

. Le 24, les autorités américaines jugent «extrêmement dérangeantes et troublantes» les arrestations de dirigeants de l'opposition au Pakistan. Le 28, la Cour suprême autorise la candidature du chef de l'État et chef des armées Pervez Moucharraf à l'élection présidentielle. Le 29, à Islamabad [...] Lire la suite

4-23 août 2007 • PakistanPressions de l'opposition.

en avril 2004 à vingt-trois ans de prison pour incitation à la révolte. Le 5, Javed Hashmi appelle l'ensemble des forces politiques pakistanaises à « en finir avec la dictature » du président Pervez Moucharraf. Le 23, la Cour suprême autorise Nawaz Sharif à rentrer au Pakistan. Renversé par Pervez Moucharraf en octobre 1999, il avait été condamné à la prison à vie pour terrorisme. Le gouvernement dénonce l'arrêt de la Cour, qu'il juge partisan.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« MOUCHARRAF PERVEZ (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pervez-moucharraf/